Omarion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Omarion

Description de l'image  Omarion LF.JPG.
Informations générales
Surnom King of dance,Luke Skywalker, Maybach O
Nom Omari Ismael Grandberry
Naissance (29 ans)
Inglewood
Activité principale Chanteur, danseur, acteur, parolier
Genre musical R&B, pop
Années actives Depuis 2001
Labels T.U.G. Entertainment
Epic Records (2001-2007)
EMI Group (depuis 2009)
Maybach Music Group

Omari Ishmael Grandberry, né le à Inglewood en (Californie) et plus connu sous le nom d’Omarion (Prononcez oma-ri-onne), demi-frère de Marques Houston est un chanteur afro-américain de RnB, danseur, acteur, parolier, producteur de disques, fondateur du groupe 2 Much et ancien chanteur leader du boys band B2K.

Musique[modifier | modifier le code]

En 2001, Omarion devient le chanteur leader du boys band hip hop/R&B B2K. Le groupe est formé de quatre membres : Omarion lui-même, Jarell J-Boog, DeMario Raz-B Thornton, et Dreux Lil Fizz Frederic. Le groupe sort son premier album, B2K, mais connaît plus de succès avec le deuxième, Pandemonium, qui est classé dans le top 10 au Billboard 200, leur donnant leur première 1re place avec Bump Bump Bump. Après leur troisième album, la bande originale du film Street Dancers, B2K annonce sa séparation.

Environ un an plus tard, Omarion sort son premier album solo, O. La même année, il participe comme invité à la chanson Let Me Hold You de Lil' Bow Wow qui est classée numéro 4 au Billboard Hot 100 : c'est le premier simple d’Omarion classé dans le top 10 en tant qu'artiste solo.

En décembre 2006, Omarion sort son deuxième album, 21, le titre représentant l’âge qu’il avait au moment de l’enregistrement, bien qu’il eût ses 22 ans avant la sortie de cet album. Entourage, le premier extrait de l’album atteint la 58e place au Billboard Hot 100.

Omarion fait une tournée avec Ciara, Young Joc, Ne-Yo, Usher, Lloyd, Mario, Pretty Ricky, Jibbs, Ashiq et d’autres chanteurs et rappeurs.

Le second single, Ice Box, produit par Timbaland, devient son plus gros succès jusqu’à 2008 en étant classé numéro 12 au classement Billboard Hot 100.

Omarion a changé de label, pour le label Mosley Music Group dont le fondateur est Timbaland, mais il le quitte en février 2012 pour signer sur Maybach Music Group, le label de Rick Ross.

Money Bags rentre dans StarWorld : Money Bags, première artiste signé chez le label d'Omarion StarWorld qui ne s'arrête pas pour autant, a déclaré sur Twitter qu'un nouveau son featuring Omarion qui se nomme The Ratchet Anthem fera très bientôt surface.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Début 2004, Omarion apparaît dans plusieurs films, notamment Street Dancers dans lequel il joue aux côtés de Marques Houston et des ex-membres de B2K. Malgré les mauvaises critiques, le film fait une recette de 40 millions de dollars dans le monde entier.

La même année, on peut le voir dans le film Fat Albert basé sur le dessin animé T'as l'bonjour d'Albert.

Omarion apparaît également dans le film Somebody Help Me toujours avec Marques Houston, puis dans Feel the Noise, produit par Jennifer Lopez.

Écriture[modifier | modifier le code]

Omarion a écrit son autobiographie, O, sortie en 2005, dans laquelle il raconte sa vie depuis son enfance, de son appartenance à un gang jusqu'à sa carrière cinématographique, en passant par son aventure en tant que membre des B2K, dont il donne entre autres les raisons de la séparation.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Singles en duos[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Street Dancers (You Got Served) (David)
  • 2004 : The Bernie Mac Show (Shonte)
  • 2004 : One on One (Nyghtmare/Darius)
  • 2004 : Fat Albert (Reggie)
  • 2005 : Cuts (Darius)
  • 2005 : The Proud Family Movie (Fifteen Cent Voice)
  • 2007 : Feel the Noise (Rob)
  • 2008 : Somebody Help Me (Darryl Jennigs)
  • 2010 : Wrong Side Of Town
  • 2010 : This is me (À venir)
  • 2010 : Somebody help me 2 (Darryl Jennigs)

Notes et références[modifier | modifier le code]