Omar Hasan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Omar Hasan

alt=Description de l'image Omar Hasan (08-08-2013) 1.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Omar José Hasan Jalil
Naissance 21 avril 1971 (43 ans)
à Tucuman (Argentine)
Taille 1,84 m
Position pilier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1998
1998
1998-1999
1999-2004
2004-2008
Drapeau : Nouvelle-Zélande Wellington Lions
Drapeau : Australie ACT Brumbies
Drapeau : France FC Auch
Drapeau : France SU Agen
Drapeau : France Stade toulousain



54 (25)[1]
112 (5)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1995-2007 Drapeau : Argentine Argentine 64 (20)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Omar José Hasan Jalil, né le 21 avril 1971 à Tucuman (Argentine), est un joueur de rugby à XV argentin international. Il a évolué au poste de pilier au sein des effectifs des Wellington Lions, de l'ACT Brumbies, du FC Auch, du SU Agen et du Stade toulousain.

Une fois sa carrière de rugby derrière lui et fixé à Toulouse, Omar Hasan entame une carrière de baryton pour des pièces d'opéra et pour son trio Café Tango.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son grand-père est un Syrien émigré en Argentine au début du XXe siècle. C'est dans la province de Tucumán, au nord-ouest du pays, qu'Omar naît et passe toute son enfance, au sein du petit supermarché familial.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Omar Hasan et Yannick Bru lors d'un match avec le Stade toulousain.

Enfant, il s'essaie au football et au judo mais, possédant une stature au-dessus de la moyenne, c'est vers le rugby qu'il se dirige. Adolescent, il joue déjà dans l'équipe de la province de Tucumán. Il s'y fait remarquer, et, dès ses 20 ans, participe à une tournée des universitaires argentins en Europe. C'est au terme d'un match en Italie que les sélectionneurs de l'équipe nationale le sortent du lot : à 21 ans, il est sélectionné au poste de pilier droit des Pumas. Quelques années plus tard, en 1997, il part jouer en Australie et en Nouvelle-Zélande, où il se forme à la culture rugbystique de l'hémisphère sud. Puis, lors d'une tournée de l'équipe d'Argentine en France, Jacques Fouroux, alors président du FC Auch, le remarque et lui propose de venir jouer dans son club, l'année suivante. Malgré une intégration sans problème, il n'y restera qu'une saison : le prestigieux club voisin, Agen, lui fait les yeux doux. C'est donc au Sporting union agenais qu'il parfait son adaptation dans le Sud-Ouest. En 2004, il est débauché par le Stade toulousain ; il commentera à ce sujet : « Une proposition dont n'importe quel joueur rêve. Le Stade, c'est une référence au niveau européen[3]. » Il y joue 4 saisons lors desquelles il remporte la Coupe d'Europe 2005 et le Championnat de France 2008, année où il raccroche les crampons.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

« Sur le terrain de rugby, j’étais cantonné aux tâches ob­scures. Sur scène, il n’y a que moi, je me trouve plus exposé. Quand je chante et quand je vois les gens prendre du plaisir, je le ressens davantage que sur un terrain[4]. »

Omar Hasan est passionné par le chant depuis l'enfance, pendant laquelle il a intégré une chorale[4].

Lorsqu'il évoluait à Agen, un jeune professeur de chant lyrique, Jean-François Gardeil, découvre en lui une voix puissante et perçante de baryton à l'occasion d'une troisième mi-temps où Omar Hasan entonne un air de Verdi[3],[5]. C'est ainsi qu'une fois sa carrière rugbystique achevée, il reste à Toulouse pour se consacrer pleinement à sa nouvelle carrière, travaillant beaucoup, notamment la technique — « Je passe tout mon temps libre à répéter avec un professeur de chant, sauf le diman­che, où je joue au golf ![4] », dit-il — se produisant à l'opéra ou dans différents concerts et festivals[6]. Avant cela, alors qu'il est toujours joueur de rugby professionnel, il prend de cours de solfège, apprend les répertoire, l'allemand et l'italien, puis intègre le conservatoire. Sa femme, qui vivait jusqu'alors à New York, vient s'installer définitivement à Toulouse, où ils auront deux enfants[3].

Il interprète plusieurs rôles dans des opéras classiques tels que King Arthur d'Henry Purcell — dans le rôle de Cornus (basse) —, La Belle Hélène d'Offenbach — Ajax 2e (baryton) — ; il a interprété Jephté dans l'oratorio de Giacomo Carissimi, Historia di Jephte ou encore Escamillo (baryton) dans une adaptation de l'opéra Carmen de Bizet[7].

Fin septembre 2012, il chante l'Hymne national argentin à l'occasion d'un match de Rugby Championship entre son pays et la Nouvelle-Zélande[8],[9].

Omar Hasan accompagné des deux autres intégrants du trio Café Tango, Marie-Françoise Mercier et Grégory Daltin, ainsi que de l'Orchestre de chambre de Toulouse en 2013.

Il développe un projet plus personnel, Café Tango, qui réunit la musique classique et le tango, pour lequel il s'associe avec la violoncelliste Marie-Françoise Mercier et l'accordéoniste Grégory Daltin. Le 8 août 2013, le trio s'assemble avec l'Orchestre de chambre de Toulouse pour chanter des classiques revus au rythme de Carlos Gardel, Astor Piazzolla, Omar Sosa, les influences principales d'Omar Hasan, avec Luciano Pavarotti[3],[6].

Statistiques sportives[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale avec l'équipe d'Argentine le 4 mars 1995 à Buenos Aires par une victoire 44-3[10] contre l'Uruguay. Il met une terme à sa carrière internationale le 19 octobre 2007 suite au match comptant pour la troisième place de la Coupe du monde 2007 gagné 34-10[11] conte la France au Parc des Princes, à Paris.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fiche de Omar Hasan », sur itsrugby.fr (consulté le 27 avril 2014)
  2. (en) « Fiche de Omar Hasan », sur espnscrum.com (consulté le 27 avril 2014)
  3. a, b, c et d Audrey Levy, « La nouvelle voix d'Omar Hasan »,‎ 2012 (consulté le 27 avril 2014)
  4. a, b et c « Omar Hasan, le pilier de rugby devenu baryton », sur metronews.fr,‎ 2008 (consulté le 28 avril 2014)
  5. « L'ex-rugbyman Omar Hasan va chanter à la cathédrale d'Agen », sur ladepeche.fr,‎ 2009 (consulté le 28 avril 2014)
  6. a et b « Omar Hasan : café tango au jardin Raymond VI », sur ladepeche.fr,‎ 2013 (consulté le 27 avril 2014)
  7. (es) « Omar Hasan cantará el himno en Los Pumas vs All Blacks », sur rugbytime.com,‎ 2012 (consulté le 27 avril 2014)
  8. (es) « El ex Puma que cantará el himno ante los All Blacks », sur tn.com.ar,‎ 2012 (consulté le 27 avril 2014)
  9. (es) « Omar Hasan cantará el himno ante los All Blacks », sur lagaceta.com.ar,‎ 2012 (consulté le 27 avril 2014)
  10. (en) « Fiche du match Argentine-Uruguay du 4 mars 1995 », sur espnscrum.com (consulté le 27 avril 2014)
  11. (en) « Fiche du match France-Argentine du 19 octobre 2007 », sur espnscrum.com (consulté le 27 avril 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Rugby
Chanteur