Olympique d'Antibes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sharks d'Antibes
Logo du club
Généralités
Nom complet Olympique d'Antibes
Surnom(s) Les Sharks
Nom(s) précédent(s) Olympique d'Antibes Juan-les-Pins Côte d'Azur Basket
Date de fondation 1933
Couleurs blanc, bleu marine et bleu ciel
Salle Azur Arena Antibes
(5 249 places)
Siège Azur Arena Antibes, 250 rue Émile Hugues
06600 Antibes
Championnat actuel Pro A
Président Drapeau : Belgique Éric Somme
Entraîneur Drapeau : France Julien Espinosa
Site web sharks-antibes.com
Palmarès
National[1] Championnat de France (3)
Championnat de 2e division (4)
Championnat de 3e division (1)
Maillots
 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur
Actualités
Basketball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de basket-ball de Pro A 2013-2014

L'Olympique d'Antibes, surnommé les Sharks d'Antibes est un club français de basket-ball évoluant, en 2013-2014, en Pro A (1re division du championnat de France). Le club est basé dans la ville d'Antibes.

Historique[modifier | modifier le code]

Des débuts jusqu'au sommet[modifier | modifier le code]

David Rivers, champion de France 1995 avec Antibes

Le basket-ball prend réellement son essor à Antibes dans les années 1950-60. En 1970, l'équipe remporte le championnat de France de Nationale 1 (1re division) grâce à des joueurs d'exception comme Jean-Claude Bonato, Dan Rodriguez ou Jacques Cachemire.

Au début des années 1980, Antibes enchaîne deux saisons moyennes en finissant neuvième en 1981 et septième en 1982. L'équipe dirigée par l'entraîneur ex-Yougoslave Djordje Andrijašević se révèle réellement en 1984 avec une place de Vice-Champion de France et une demi finale de la Coupe Korać de basket-ball. On retrouve alors sous les couleurs de l'OAJLP des joueurs de renom tels que Daniel Haquet, Bob Morse, Allen Bunting ou Harold Johnson qui termine la saison en tant que meilleur rebondeur avec une moyenne de 11,8.

En 1986, Antibes ré-édite la performance de se qualifier pour la demi finale de la Coupe Korać et Allen Bunting est élu meilleur défenseur de la saison.

Après le départ de Djordje Andrijašević pour Caen, Jean-Claude Bonato entraînera l'équipe pendant deux saisons avant de céder la place à Jacques Monclar. En 1987, l'ailier antibois Bill Varner recevra le titre de MVP.

Au début des années 1990, Antibes domine le basket français aux côtés de Limoges et Pau-Orthez et remporte le championnat de France de Pro A en 1991. En 1995, l'OAJLP décroche un troisième titre national, avant que des problèmes financiers ne poursuivent le club.

Les difficultés[modifier | modifier le code]

En 2002, malgré un maintien sportif acquis, l'OAJLP est rétrogradé pour manque de garanties financières. Le club a ensuite connu des années difficiles en Pro B. En 2006, un nouvel élan est donné pour relancer le club, mais en raison de la réduction du nombre de clubs dans l'élite[2], le club est rétrogradé en NM1 pour la saison 2007-2008 à la suite de sa seizième place sur dix-huit.

Cependant, le 3 mai 2008, grâce à sa victoire sur Toulouges 81-58, Antibes fait d'une pierre deux coups, car cette victoire lui donne à la fois le titre de champion de France de National 1 et l'assure de remonter jouer directement en Pro B dès la saison 2008-2009, ce qu'aucun club n'avait réussi à faire jusque-là.

2007-2009 : une remontée spectaculaire[modifier | modifier le code]

La Nationale 1 : 2007-2008[modifier | modifier le code]

Antibes Champion de Nationale 1 en 2008

Dès le début de la saison, l'OAJLP Basket a su imposer son style de jeu en remportant six belles victoires faces à de grandes équipes du championnat comme Fos Ouest Provence, GET Vosges ou encore Angers BC 49 (tout juste descendu, comme Antibes, de ProB). Cependant, l'Étoile de Charleville-Mézières mettra fin à cette série de six victoires. Mais un nouveau challenge attend les Olympiens puisqu'une semaine seulement après leur première défaite, ils devront affronter l'ADA Blois, qui est à ce moment-là, premier ex-æquo avec Antibes et Fos. La partie s'annonce difficile mais l'Olympique d'Antibes attaque d'entrée avec six premières minutes de grand spectacle azuréen. Mais Blois attaque et revient vite au score en remontant de 13-8 à 28-33 à la mi-temps. Après un troisième quart temps un peu à côté, les Antibois accusent un retard de onze points (39-50) à l'entame du dernier quart-temps. Et pourtant, après une grande remontée, l'Olympique d'Antibes réussit à terminer ce match en vainqueur grâce à un trois points "au buzzer" de Miloud Doubal. Score final : 67-64.

À deux matchs de la fin de la saison, l'OAJLP est sacré champion de France NM1 sur son parquet en gagnant face à Toulouges (81 - 58). En 2007-2008, l'OAJLP obtient la récompense d'"équipe fair-play de la saison" (tous championnats confondus).

2008-2009[modifier | modifier le code]

John Mc Cord face à Clermont le 22 janvier 2009

Le début de cette saison se déroule très difficilement : 5 défaites en 5 matchs de championnat. Des tensions avec l'entraineur (notamment John Mc Cord) commencent à éclater. Après 3 matchs, l'ailier Miloud Doubal se blesse à la cheville. Il sera remplacé par Vaidotas Peciukas jusqu'au mois de mars 2009. Il faudra attendre la huitième journée et le départ de Herman Favors pour voir Antibes s'imposer pour la deuxième fois face à la prestigieuse équipe de Poitiers (alors troisième). L'OAJLP ira même jusqu'à gagner 8 matchs en 9 journées, et se hisser à la huitième place de la Pro B. John Mc Cord, réconcilié avec l'entraineur, s'imposera en tant que leader de cette équipe, avec des statistiques exceptionnelles (44 d'évaluation face à Évreux). Jeff Horner (arrivé après le départ de Favors) se blesse au pied et est remplacé par l'international français Thomas Dubiez (qui partira à Besançon avant le terme de son contrat avec Antibes).

Cependant, la fatigue accumulée laisse Clermont rompre cette série lors de la dix-septième journée à l'Espace Jean Bunoz, puis, viendront s'ajouter deux nouvelles à Limoges tout d'abord, puis à domicile, face à Nanterre, adversaire direct d'Antibes pour l'accession aux play-offs. Cette série de défaites continuera sur le parquet de Saint-Vallier avant de s'arrêter le 24 février face au Portel. Une nouvelle série de victoire démarrera donc sur le parquet de Jean Bunoz, complétée par la victoire sur le parquet de Quimper. Série de très courte durée car elle sera aussitôt interrompue par la défaite d'Antibes sur son parquet face à une équipe rivale pour l'accession aux play-offs : Saint-Étienne.

Antibes échouera à la qualifications en play-offs en terminant à la onzième place avec 50 points (16 victoires et 18 défaites) et remportant 3 de ses 6 derniers matchs (dont face à Paris-Levallois, alors leader du championnat).

2009-2010 : retour à Foch[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2009-2010, l'Olympique d'Antibes retrouvera la salle Salusse-Santoni (couramment appelée salle Foch) que l'OAJLP avait quitté au terme de la saison 1990-1991.

Après un début de saison catastrophique (10 défaites en 12 matchs), l'Olympique d'Antibes se classe seizième sur dix-huit et se maintient en Pro B pour la saison 2010-2011. L'année suivante, Antibes termine à la dixième place.

2012-2013, remontée en Pro A[modifier | modifier le code]

Pour cette nouvelle saison, Antibes affiche de nouvelles ambitions dans un championnat de Pro B où les autres favoris sont Pau-Orthez, Hyères Toulon, deux clubs relègués de Pro A, et Bourg-en-Bresse.

Le club termine la phase régulière à la cinquième place. Opposés à Boulogne-sur-mer lors du premier tour des play-offs, les Antibois s'imposent en trois manches, 98 à 95 après deux prolongations lors de la manche décisive disputée sur le parquet de leurs adversaires[3]. Lors du tour suivant, ils sont opposés à Pau-Orthez, assuré de retrouver la Pro A à la suite de sa première place lors de la phase régulière. Après s'être imposé sur le parquet de son adversaire, Antibes confirme à domicile en s'imposant 83 à 79 après deux prolongations[4] et obtient sa place en finale où ils rencontrent le club de Champagne Châlons Reims Basket. Les Sharks d'Antibes deviennent champions de France de Pro B après deux victoires, 70 à 73 et 83 à 73, face à Champagne Châlons Reims Basket et accèdent à la Pro A.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales[modifier | modifier le code]

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Compétitions jeunes[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Effectifs successifs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Joueurs Entraîneurs
No  P. Nat. Nom Taille Âge Club en 2012-2013 Contrat
4 4/5 Drapeau : États-Unis Tim Blue 2,05 29 Antibes Sharks Juillet 2013 - juin 2014
7 4 Drapeau : France Tristan Toneguzzo (E) 1,99 19 Antibes Sharks Juillet 2013 - juin 2014
8 2 Drapeau : États-Unis Shaun Fein Capitaine 1,93 35 Antibes Sharks Juillet 2013 - juin 2014
9 3 Drapeau : France Timothé Luwawu (E) 1,97 18 Antibes Sharks Juillet 2013 - juin 2014
10 1 Drapeau : États-Unis Trevor Huffman Blessure 1,85 34 Antibes Sharks Juillet 2013 - juin 2014
11 5 Drapeau : Sénégal Saer Sene Blessure 2,11 27 Fuenlabrada Juillet 2013 - juin 2014
12 2 Drapeau : France Isaia Cordinier (E) 1,91 17 Antibes Sharks Juillet 2013 - juin 2014
14 4 Drapeau : France Luc-Arthur Vebobe 2,02 33 Cholet Juillet 2013 - juin 2014
15 2/3 Drapeau : États-Unis Anthony Hilliard 1,93 27 Antibes Sharks Juillet 2013 - juin 2014
17 4 Drapeau : France Raphaël Desroses 1,99 32 Antibes Sharks Décembre 2012 - juin 2014
18 5 Drapeau : France Drapeau : Pays-Bas Nicolas de Jong 2,10 25 Strasbourg Juillet 2013 - juin 2014
21 1 Drapeau : France Carl Ona Embo 1,85 24 Cholet Juillet 2013 - juin 2014
23 1 Drapeau : France Zainoul Bah 1,85 29 Boulogne-sur-Mer Juillet 2013 - juin 2014
30 1/2 Drapeau : États-Unis Will Solomon 1,87 35 Mersin BB Juillet 2013 - juin 2014
33 3 Drapeau : États-Unis Kennedy Winston Blessure 1,97 29 Gravelines-Dunkerque Janvier 2014 - juin 2014
Entraîneur
Assistant

Légende 
  •  : Numéro de maillot
  • P. : Poste
  • Nat. : Nationalité
  • Capitaine : Capitaine
  • Blessure : joueur blessé actuellement
  • (E) : Espoir (centre de formation)

Joueurs partis au cours de la saison

P. # Nat. Nom Taille Âge Date de départ Note
3 5 Drapeau : États-Unis Torrell Martin 1,96 28 28 décembre 2013 Pigiste médical d'Anthony Hilliard
2 6 Drapeau : États-Unis Larry O'Bannon 1,94 30 30 janvier 2014 Départ pour Krasnye Krylya Samara
4/5 22 Drapeau : Royaume-Uni Matthew Bryan-Amaning 2,05 25 23 avril 2014 Départ pour le Stade olympique maritime boulonnais

Joueurs célèbres ou marquants[modifier | modifier le code]

Présents au « Hall of Fame » des Sharks[modifier | modifier le code]

4 Drapeau : États-Unis David Rivers : David Rivers, ancien back-up de Magic Johnson aux Los Angeles Lakers s’envole pour l’Europe en 1993. Direction Antibes pour deux saisons, où il sera champion de France et MVP étranger en 1995. Statistiques 1993-1994: 36 minutes de jeu; 16,9 points; 3 rebonds; 6 passes décisives en 36 minutes. Statistiques en 1994-1995: 22,9 points; 3,9 rebonds; 5,8 passes décisives en 37 minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Quatre équipes descendent de Pro B en 2006-07.
  3. « Antibes surprend Boulogne », sur lequipe.fr,‎ 18 mai 2013
  4. JC Moal, « Pro B : Antibes rallie la finale après deux prolongations (83-79) », sur catch-and-shoot.com,‎ 23 mai 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]