Olympios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olympios (mort en 652) est exarque de Ravenne de 649 à 652.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant de devenir exarque, Olympios est le chambellan impérial à Constantinople. En 649, selon le Liber Pontificalis, l'empereur byzantin Constant II ordonne à Olympios d'arrêter le pape Martin Ier car ce dernier a été élu sans recevoir l'approbation impériale. En outre, Constant s'insurge contre la condamnation du monothélisme par Martin. Il craint que cela ne réveille les tensions religieuses au sein de l'empire et qui ont déjà malmené celui-ci. Olympios tente de gagner le soutien des évêques et de la population de Rome. En effet, il souhaite bien exécuter les ordres de l'empereur et assassiner Martin. Toutefois, aucune de ces actions n'est couronnée de succès.

En fin de compte, il décide de changer de camp et s'allie au pape avant de se proclamer empereur. Il marche en direction de la Sicile en 652 pour combattre les Arabes et les forces byzantines locales. Toutefois, son armée est frappée par une maladie inconnue qui tue Olympios[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raymond Davis, The Book of Pontiffs (Liber Pontificalis), Liverpool, University of Liverpool Press, 1989, p. 69