Olympiade d'échecs de 2006

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olympiade d'échecs de Turin 2006.

L'Olympiade d'échecs de 2006 est une compétition mondiale par équipes et par pays organisée par la FIDE. Les pays s'affrontent sur 4 échiquiers par équipe de 6 joueurs (4 titulaires et 2 suppléants). Les équipes féminines ont 4 joueuses sur 3 échiquiers.

Cette 37e Olympiade s'est déroulée du 21 mai au 4 juin 2006 dans le cadre de l'Oval Lingotto de Turin, en Italie. La compétition bat des records de participation, aussi bien masculin que féminin.

Les points ne sont pas attribués au regard des résultats des matches inter-nations, mais en fonction des résultats individuels sur chaque échiquier (un point par partie gagnée, un demi-point pour une nulle, zéro point pour une défaite).

Tournoi masculin[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Cette Olympiade réunit 145 nations, auxquelles s'ajoutent les équipes d'Italie B et C.

La compétition se déroule en poule unique sur 13 rondes (au lieu des 14 jusqu'ici traditionnelles) selon le système suisse.

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement final
Place Équipe points Composition de l'équipe
1er Drapeau de l'Arménie Arménie 36 Aronian, Akopian, Asrian, Lputian, Sargissian, Minassian.
2e Drapeau de la République populaire de Chine Chine 34 Bu Xiangzhi, Zhang Zhong, Zhang Pengxiang, Wang, Ni Hua, Zhao Jun
3e Drapeau des États-Unis États-Unis 33 Kamsky, Onischuk, Nakamura, Ibragimov, Kaidanov, Akobian.
4e Drapeau d’Israël Israël 33
5e Drapeau de la Hongrie Hongrie 32,5

La France se classe 7e avec 32 points, précédée seulement au départage Buchholz par la Russie (396 contre 410,5) complètement méconnaissable. Pour la France, c'est le meilleur résultat masculin de toutes les olympiades. Accumulant un gros retard dans les premières rondes, elle parvient ensuite à battre les Pays-Bas, la Russie, la Chine et faire match nul avec les États-Unis et l'Arménie.

L'Arménie gagne avec 8 matches gagnés et 3 nuls. Les États-Unis arrachent la médaille de bronze au départage à Israël (392,5 contre 380,5). La Hongrie est 5e malgré le forfait de Peter Leko.

La Belgique est 70e.

Depuis son admission à la FIDE en 1952, la Russie (précédemment l'URSS) a gagné 24 des 28 olympiades. Elle était absente à Haïfa en 1976, seconde en 1978 et en 2004. Pour la première fois, elle disparaît du podium, malgré une équipe compétitive amenée par le champion du monde PCA, Vladimir Kramnik associé à Svidler, Grischuk et Morozevich. Curieusement et malgré ce revers sportif, la Russie n'a jamais été aussi puissante dans les instances décisionnelles de la FIDE, sa position étant confortée par l'annonce faite quelques mois auparavant de la réunification du titre de champion du monde des échecs.

Composition des équipes francophones[modifier | modifier le code]

Tournoi féminin[modifier | modifier le code]

102 nations inscrites, plus l'Italie B.

La compétition se déroule en poule unique sur 13 rondes (au lieu des 14 classique) selon le système suisse.

La Chine, tenante du titre, doit pallier les défections de Zhu Chen, ancienne championne du monde, mariée à un ressortissant du Qatar et défendant dès lors les couleurs de ce pays, et de Xu Yuhua, championne du monde en titre, en raison de sa maternité.

Classement final
1er Drapeau de l'Ukraine Ukraine 29,5
2e Drapeau de la Russie Russie 28
3e Drapeau de la République populaire de Chine Chine 27,5

La France termine 18e avec 22,5 points.

  • L'équipe d'Ukraine est composée de Zhukova, Lahno, Yanovska-Gaponenko et Ushenina.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]