Olympiade d'échecs de 1974

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Olympiade d'échecs de 1974 est une compétition mondiale par équipes et par pays organisée par la FIDE. Les pays s'affrontent sur 4 échiquiers. Chaque équipe peut présenter 6 joueurs (4 titulaires et 2 suppléants).

Cette 21e Olympiade s'est déroulée 6 au 30 juin 1974 à Nice.

Les points ne sont pas attribués au regard des résultats des matches inter-nations, mais en fonction des résultats individuels sur chaque échiquier (un point par partie gagnée, un demi-point pour une nulle, zéro point pour une défaite).

Tournoi masculin[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

C'est la première olympiade officielle organisée en France, mais les conditions d'encadrement et de confort seront très critiquées.

Elle réunit 75 nations, un nouveau record.

L'Afrique du Sud et le Nicaragua (représentés par 2 joueurs seulement) renoncent à la compétition. En revanche, l'Algérie arrivée trop en retard pour participer aux éliminatoires, est autorisée à concourir dans la finale E.

La compétition se déroule sur deux tours. Les équipes sont réparties en 8 groupes éliminatoires, les deux premiers de chaque groupe se disputant la finale A, les deux suivants la finale B, etc. jusqu'à 5 poules finales. Les poules finales sont passées à 16 participants.

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement final
1er Drapeau de l'URSS Union soviétique 46
2e Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 37,5
3e Drapeau des États-Unis États-Unis 36,5
4e Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 36,5
5e Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 35,5

La France termine 4e du groupe 7. Elle est versée dans la finale B et finit 28e du tournoi.

Participants individuels[modifier | modifier le code]

Les États-Unis coiffent la Bulgarie au départage (nombre de points dans les matches inter-nations).

L'URSS creuse le plus gros écart avec Lugano. À noter que les joueurs soviétiques ne perdirent aucune des 88 parties, récoltant 54 victoires et faisant 34 nulles.

À propos des nulles, l'URSS et les États-Unis s'accusèrent réciproquement d'arrangements frauduleux, leur match contre la Hongrie se terminant chaque fois par 4 nullités de moins de 20 coups.

Dans la finale E, l'Irak et l'Algérie refusèrent de jouer contre la Rhodésie du fait de l'apartheid. La FIDE ne considéra pas ces refus comme des forfaits, mais répartit les points en fonction des classements Elo respectifs des nationaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]