Olympia Snowe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olympia Snowe
Image illustrative de l'article Olympia Snowe
Fonctions
Sénatrice sénior du Maine
En fonction depuis le 3 janvier 1995
Prédécesseur George Mitchell
Successeur Angus King (élu)
Biographie
Date de naissance 21 février 1947 (67 ans)
Lieu de naissance à Augusta (Maine) États-Unis
Parti politique Républicain
Conjoint John McKernan
Religion Église orthodoxe de Grèce

Olympia Jean Snowe (née le 21 février 1947 à Augusta, dans le Maine) est une femme politique américaine, membre du Parti républicain et sénatrice du Maine au Congrès des États-Unis de 1995 à 2013.

Une enfance frappée par le malheur[modifier | modifier le code]

Olympia Jean Bouchles est née le 21 février 1947 à Augusta, Maine, fille de George et Georgia Goranites Bouchles. Son père est originaire de Sparte en Grèce.

Sa mère meurt d'un cancer alors qu'Olympia n'a que huit ans et son père décède un an plus tard de maladie de cœur. Orpheline, Olympia est élevée avec les cinq autres enfants de son oncle et sa tante à Auburn dans le Maine, et est séparée de son frère John. Quelques années plus tard, son oncle est lui-même emporté par la maladie.

En 1969, Olympia Bouchles est diplômée en science politique de l'Université du Maine. Elle épouse ensuite Peter Snowe, un congressiste républicain de l'État.

L'entrée en politique sur fond de tragédie[modifier | modifier le code]

Olympia Snowe rentre au service du représentant du Maine, William Cohen.

En 1973, son mari Peter Snowe se tue dans un accident de voiture. Un an plus tard, en 1974, seulement âgée de 26 ans, elle est élue à la chambre des représentants du Maine au siège qu'occupait son mari. Elle sera réélue en 1976.

Une carrière nationale[modifier | modifier le code]

En 1978, Olympia Snowe est élue à la Chambre des représentants des États-Unis au siège laissé vacant par William Cohen, élu au Sénat. Elle représente le district de Bangor et siègera à la Chambre jusqu'en 1994.

En février 1989, elle épouse John McKernan, alors gouverneur du Maine, devenant ainsi la First Lady de l'État.

En 1994, elle est élue au Sénat des États-Unis avec 60 % des voix contre le démocrate Tom Andrews. Elle reprend le siège laissé vacant par le sénateur démocrate George Mitchell et qui fut autrefois celui du démocrate Edmund Muskie.

En 1998, avec l'autre sénatrice du Maine, la républicaine Susan Collins, elle vote contre l'Impeachment du président Bill Clinton.

En 2000, elle est réélue avec 69 % des voix contre le président démocrate du sénat du Maine, Mark Lawrence.

Membre de plusieurs commissions importantes du sénat, elle est surnommée "The Big O" par le président George W. Bush.

En décembre 2005, avec un taux d'approbation de 75 % des résidents du Maine, elle est la sénatrice la plus populaire du Congrès, devant Susan Collins, l'autre sénatrice de l'État[1].

Le 7 novembre 2006, elle est triomphalement réélue avec 74 % des voix contre 21 % pour la candidate démocrate Jean Hay Bright.

En 2012, Olympia Snowe décide de ne pas solliciter un nouveau mandat au Sénat.

Une républicaine centriste[modifier | modifier le code]

Snowe est une républicaine modérée, indépendante, partisane du droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et des droits des homosexuels, ce qui en fait une cible des conservateurs qui la qualifient de RINO (Republican In Name Only).

Elle est conservatrice en matière de fiscalité et de défense nationale. Partisane de la baisse des impôts, elle a voté avec les républicains pour réduire ceux-ci. Cataloguée parmi les faucons, elle a soutenu l'intervention militaire au Kosovo de Bill Clinton, l'invasion de l'Afghanistan et la guerre en Irak de George W. Bush.

Ses priorités politiques ont été jusqu'à présent la réforme des règles de financement des campagnes électorales, l'accès à la contraception, l'aide aux PME et l'aide à l'enfance. Récemment, elle est devenue une des porte-parole des élus républicains préoccupés par le plan de réforme de la sécurité sociale présenté par George W. Bush.

Le 6 août 2009, Snowe est l'un des neuf sénateurs républicains à voter pour la nomination de Sonia Sotomayor à la cour suprême des États-Unis[2].

En octobre 2009, à la commission des finances du Sénat, elle a voté pour la réforme de la protection santé du président Obama en commission[3], toutefois elle a voté contre lors de l'examen final de la loi. En juillet 2010, elle vote la réforme de la régulation financière[4]. Elle vote également en faveur du Matthew Shepard act, qui prévoit des peines plus lourdes pour les crimes de haine motivés par l'orientation sexuelle, l'identité de genre ou le handicap[5].

Le 5 août 2010, elle fait partie des cinq sénateurs républicains à voter pour la nomination d'Elena Kagan à la cour suprême des États-Unis[6].

Le 18 décembre 2010, Snowe vote l'abrogation de la loi Don't ask, don't tell, qui interdisait aux membres des forces armées américaines d'afficher leur homosexualité. Seuls huit sénateurs républicains ont voté l'abrogation[7][8].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]