Olympia Press

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Olympia Press est une maison d'édition implantée à Paris et lancée en avril 1953 par Maurice Girodias.

Elle se voulait comme une version nouvelle de la maison d'édition Obelisk Press dont Girodias a hérité par son père Jack Kahane. Elle publia un mélange de fictions érotiques et avant-gardiste principalement en anglais. Elle fut surtout connue pour le premier tirage de Lolita de Vladimir Nabokov, qui fut interdit de vente en décembre 1956, en même temps que vingt-quatre autres ouvrages publiés par Girodias. En janvier 1958, Girodias parvient à faire casser la décision du tribunal administratif de Paris[1] : il peut recommencer à commercialiser ses ouvrages en librairie. En mars 1962, Professional Charmer de Robert Desmond est interdit de vente aux mineurs, tout comme l'année suivante, Adam and Eve de Marcus Van Heller, The New Organization de Harriet Daimler, The Beaten and the Hungry de B. von Soda, Lash de Ruth Lesse, The Corpse wore grey de Peter O'Neill, Without violence de Robert Desmond et Whipsdom de Greta X.

Olympia Press fut le premier éditeur du Festin nu de William S. Burrough et de l'un des premiers essais critiques contre la Scientologie, Inside Scientology/Dianetics[2] de Robert Kaufman. Vivant à Paris, le poète sud-africain Sinclair Beiles [1] fut éditeur aux côtés de Girodias.

Girodias cesse de publier sous la marque The Olympia Press en janvier 1966 mais relance en 1972 une maison d'édition sous le nom de Nouvelle Société Olympia.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Pierrat, Le Sexe et la Loi, La Musardine, 2002.
  2. (en) Lire la version en ligne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascal Fouché, in Dictionnaire encyclopédique du Livre, tome 3, Cercle de la Librairie, 2011, p. 65-66