Oltrepò pavese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L’Oltrepo pavese

L'Oltrepò pavese est un secteur géographique, d’environ 1100 km², de la province de Pavie, région de Lombardie en Italie.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom Oltrepò se compose de oltre, en signifiant outre ou au-delà, et , qui désigne le fleuve , d’où au-delà du Pô. Cela s’applique à, au moins, trois cas en Italie du Nord: l'Oltrepò pavese, l'Oltrepò mantovano et la Transpadana Ferrarese, qui sont des secteurs géographiques situés au-delà de la limite naturelle du fleuve Pô et qui les sépare de leur chef-lieu.

Bien que les fleuves, les rivières et les crêtes des massifs montagneux ont, historiquement, marqué les limites et préservé l’autonomie d’un état, d’une région ou d’un territoire par rapport à son voisin. Ici, l’exception à la règle est due à un ou plusieurs évènements historiques qui ont fait, qu’une partie d’un territoire se trouve au-delà de cette limite naturelle qui le sépare de son chef-lieu.

Alors que la ville de Pavie (Lombardie) est sur la rive gauche, l’Oltrepò est situé sur la rive droite du fleuve , inséré entre la province de Plaisance (Émilie-Romagne) et la Province d'Alexandrie (Piémont).

Brefs évènements historiques[modifier | modifier le code]

  • Politiquement la zone de l'Oltrepò Pavese, était constituée d’une série de marquisats et seigneuries autonomes avec une juridiction séparée (jusqu’en 1770), sous la souveraineté du duché de Milan, puis passèrent progressivement à la maison de Savoie qui, en 1748, organisa ces terres en deux provinces: celle de Voghera et celle de Bobbio, jusqu’à être absorbées dans le Royaume de Sardaigne, puis en 1859, suite à l’unité italienne (Risorgimente), l'Oltrepò Pavese passa définitivement à la province de Pavie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire a la forme d’un triangle dont la base, côté nord, est limitée par le lit du fleuve qui en fait la partie de plaine. Les deux côtés descendent vers le sud où ils rencontrent les premières collines de l’Apennin ligure et former la pointe entourée des sommets, dont le plus élevé de la province de Pavie, le mont Lesima (1724m), puis le mont Chiappo (1700 m), la cime de la Colletta (1494 m) et le mont Penice (1460 m).

La limite occidentale est formée par le val Staffora et la partie orientale par le val Tidone ; ce sont ses deux principales vallées qui encadrent plusieurs autres petites vallées et reliefs montagneux. L’hydrologie est assurée par le fleuve Staffora et sont affluent le torrent Ardivestra, la Versa, la partie avale du fleuve Tidone et une partie du lac de Trebecco.

Les centres principaux sont : Voghera, Casteggio, Broni, Stradella, Varzi.

Panorama de l'Oltrepò pavese près du Val de Nizza

les monts >1000 m[modifier | modifier le code]

les cols[modifier | modifier le code]

Les fleuves et torrents[modifier | modifier le code]

  • Le Po naît au Piémont à 2020 m,
  • la Staffora (1368 m) et son affluent le torrent Ardivestra (600 m)
  • le Tidone, 1.146 m
  • le Versa (559 m) et son affluent le torrent Versiggia (600 m),
  • le torrent Coppa (500 m)
  • le Scuropasso (490 m)

Lac[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Période post-Oltrepò[modifier | modifier le code]

Période Oltrepò[modifier | modifier le code]

Le territoire au sud du Pô, était depuis longtemps convoité par les guelfes de Tortona et de Plaisance opposés aux gibelins de Pavie. Cette dernière cité se vit octroyée, par l’empereur Frédéric Barberousse, le droit de nommer des consuls dans les cités situées dans la zone au-delà du Pô et qui devint officiellement l’Oltrepò pavese en 1164, créant peu à peu le province de Pavie.

En 1359, l'Oltrepò et Pavie tombe successivement sous la domination des Visconti de Milan, puis des Sforza. En 1499, le territoire de Pavie acquiert la qualification de Principauté, y compris l’Oltrepò qui fut divisé en fiefs jouissant d’une certaine autonomie judiciaire et fiscale jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. En 1535, l'Oltrepò, avec l’état de Milan, passa sous domination espagnole puis, en 1713, sous la domination autrichienne qui s’acheva en 1743 par le traité de Worms entre l'Autriche et la Maison de Savoie. Par ce traité l’Oltrepò, séparé de la Principauté de Pavie pour être uni au Piémont, fut subdivisé en deux provinces : celle de Voghera et celle de Bobbio, situation qui dura jusqu’à l’unification complète de l’Italie en 1870.

Les châteaux[modifier | modifier le code]

Le passé féodal de l'Oltrepò pavese fit de lui une terre de châteaux dont les principaux[1] sont propriété privée:

  • Castana[2]. D’origine médiévale, propriété privée réstaurée au début du siècle actuel.
  • Cecima[3], déjà cité en 943, château médiéval, propriété des évêques de Pavie, dont il ne subsiste qu’un reste de muraille et deux petites tours.
  • Cigognola[4], antique château du début du XIIIe siècle ayant appartenu à différentes familles nobles, reste une propriété privée.
  • Montalto Pavese[5], édifié en 1595, à 466 m d’altitude, sur les ruines d’une ancienne forteresse médiévale ; le château est entouré d’un vaste parc avec des jardins à l’italienne et à l’anglaise.
  • Montebello della Battaglia[6], propriété privée de style villa baroque du XVII - XVIIIe siècle.
  • Montecalvo Versiggia[7], actuellement propriété privée mais qui, au début du XIIIe siècle, fut le siège de luttes entre l’empereur Frédéric II du Saint-Empire, allié de Pavie, contre la noblesse de Milan et Plaisance.
  • Montesegale[8], forteresse édifiée sur une hauteur, propriété privée.
  • Pietra de' Giorgi[9], datant de 1012, détruit en 1402 puis restauré, l’édifice héberge, à l’intérieur de son enceinte, une forteresse (propriété privée) et un palais (siège de ma mairie).
  • Castello di Oramala, forteresse cité en 1029, ayant appartenu à la famille Malaspina, dont il ne reste que d’épais murs et qui est en cours de restauration.
  • Stefanago[10], édifié au sommet d’une colline, restauré en 1477, est actuellement le siège d’un établissement agricole.
  • Zavattarello[11], château cité dès 971, propriété des évêques de Bobbio, changea plusieurs fois de propriétaires entre 1264 et 1975, puis restauré à partir de 1987 pour être transformé en musée d’art contemporain.

Économie[modifier | modifier le code]

Vignes de l'Oltrepò pavese

Les cultures principales sont : la vigne (vin DOC Oltrepò pavese (vin)) sur les collines, blé, maïs et betterave sucrière en plaine. Les zones montagneuses sont encore exploitées pour les produits laitiers (fromage), le miel, les salaisons et les fruits.

Communications[modifier | modifier le code]

L'Oltrepò pavese se trouve sur les principaux grands axes de communication entre Pavie, Alexandrie et Plaisance. Le chef-lieu, Voghera est à 120 km de Turin, 40 km d’Alexandrie, 30 km de Pavie, 64 km de Plaisance, 64 km de Milan et 100 km de Gênes.

Les ex-communes de l'Oltrepò pavese[modifier | modifier le code]

Communes actuelles qui sont passées de l'Oltrepò pavese à l'Émilie-Romagne ou à la Ligurie en 1923:

Notes/sources[modifier | modifier le code]

  1. Merlo Mario, “Castelli, rocche, case-forti, torri della provincia di Pavia”, a cura della Camera di Commercio, Industria, Artigianato e Agricoltura di Pavia - Pavia 1971
  2. Comune di Castana (PV) - Home page
  3. Itinerando in Oltrepò
  4. Castelli della provincia di Pavia, Castelli della Lombardia
  5. Montalto Pavese
  6. Castello di Montebello della Battaglia, Montebello della Battaglia (PV) - Architetture - Lombardia Beni Culturali
  7. Comune Di Montecalvo Versiggia (Pv)
  8. il territorio del GAL Alto Oltrep
  9. Comune di Pietra de' Giorgi
  10. Borghi Card
  11. Benvenuti a Zavattarello (PV) - Uno dei Borghi più Belli d'Italia

Liens internes[modifier | modifier le code]