Olly Blackburn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olly Blackburn

Olly Blackburn (parfois crédité sous les noms Oliver Blackburn et Ollie Blackburn) est un réalisateur et scénariste britannique. Né à Londres[1], Blackburn débute comme acteur en 1982 dans un court métrage de comédie, A Shocking Accident (en), film qui fut récompensé par un Oscar de la meilleure intrigue de court métrage en 1983.

Blackburn est diplômé de l'Université d'Oxford en 1993[2] où il étudie l'Histoire[1],[3]. Il obtient la bourse Fulbright et poursuit des études de cinéma et télévision à l'école Tisch d'arts. Pendant ses études, son film Swallowed reçoit le prix de post-production Martin Scorcese.

Blackburn débute sa carrière professionnelle comme directeur de publicité et clip vidéo et devient associé avec la compagnie de production cinématographique Wrap X. Il fait partie de la seconde équipe de réalisation sur le film Reverb. Puis Blackburn coécrit et réalise Donkey punch qui est le premier film qu'il présente au Festival du film de Sundance. Il tourne ce film sur un budget de un million de livre sterling en 24 jours en Afrique du Sud. La critique cinématographique apprécie son travail sur le film de Peter Berg, Very Bad Things, puis sur Calme blanc de Philip Noyce, ainsi que sur Le Couteau dans l'eau de Roman Polanski. Puis il est amené à écrire le scénario du film Vinyan que la critique compare à deux films de Nicolas Roeg, Ne vous retournez pas et Heart of Darkness.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1982, Blackburn joue dans le court métrage A Shocking Accident de James Scott, inspiré de la nouvelle éponyme de Graham Greene[4]. Le film obtient l'Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 1983[5].

Après ses études d'histoire à Oxford, Blackburn obtient un emploi de journaliste[2]. Il décroche alors la bourse Fulbright et poursuit des études de cinéma et télévision à l'école Tisch d'arts[6] en tant que diplômé de l'université de New York[1],[2]. Pendant ses étude à New York, Blackburn réalise un court métrage, Swallowed, reconnu par le prix Martin Scorcese[2],[7]. Dans une interview du IndieLondon, Blackburn dit que ses models sont Sam Peckinpah et Michael Powell[8]. Alors qu'il vit à New York, il coécrit le scénario de Donkey punch, David Bloom est alors son colocataire pendant un an[3],[9]. Bloom obtint lui aussi la bousre Fulbright afin de pouvoir étudier aux États-Unis[3] En 2009, Blackburn déménage vers le South London[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Avant de devenir réalisateur, Blackburn est directeur de publicité et directeur musical[10]. Il travaille également en production télévisuelle à la société britannique de production de film Wrap X, aux côtés de Robin Gutch, fondateur de cette production[10].

Blackburn sert la deuxième équipe de tournage sur le film Reverb, écrit et réalisé par Eitan Arrusi, produit par Frank Mannion[11] et avec Leo Gregory, Eva Birthistle, Margo Stilley, Luke de Woolfson, Stephen Lord, et Neil Newbon[11],[12].

« À la fin, cela ressemble à une autre horreur britannique stupide, sans imagination et lourde[13],[14]. »

— The Daily Telegraph

« Le film de Eitan Arrusi semble avoir été tourné à travers des vitres sales et monté dans un mixeur - ça peut vous rendre fou[15],[16]. »

— The Guardian

« Les sons cachés nous conduisent dans des pièces hantées et dans une mythologie occulte ennuyeuse[17],[18]. »

— Total Film

Blackburn réalise en 2008 Donkey punch, coécrit avec David Bloom[19] avec un budget de un million de Livres sterling[3],[20]. L'équipe de production de Blackburn fait passer un casting qui dure sept mois[21], et sont retenus entre autres pour le film Nichola Burley, Tom Burke, Jaime Winstone et Julian Morris[22],[23]. Le film est tourné en Afrique du Sud[21] en 24 jours[10],[24]. Le tournage du film Donkey punch débute en mars 2007[25]. Blackburn dut faire face à des acteurs frappés d'hypothermie et des Onde de tempête locales[8],[26]. Dans une interview par Total Film, Blackburn dit « Je pense que Donkey punch est un thriller extrême ou un trhiller basé sur une réalité extrême. La totalité du film est a pour toile de fond le réel[21]. » Blackburn écrit avoir « essayé de pousser le genre »[26] sur ce film. Donkey punch reçoit des critiques diverses et obtient un taux de 49 % sur 51 avis sur le site Rotten Tomatoes[27], un taux de 43 % sur le site Metecritic[28]. The Philadelphia Inquirer compare l'œuvre de Blackburn à des films comme Very Bad Things de Peter Berg ou Calme blanc de Philip Noyce, et écrit : « Donkey punch offre un mélange palpitant de chaleur sexuelle et de menace affreuse[29],[30]. » Le Los Angeles Times compare également l'œuvre de Blackburn à Calme blanc aussi bien qu'à Le Couteau dans l'eau de Roman Polanski et conclut « Donkey punch n'est pas sans un certain pouvoir de sorte qu'il met en cage de manière jubilatoire ses hédonistes, comme des rats parnos[31],[32]. » Ce film de Blackburn est son premier à être projeté au Sundance Film Festival[33], où il reçoit un bon accueil du public présent[8].

Blackburn écrit aussi pour le film Vinyan de Fabrice Du Welz[10], avec Emmanuelle Béart, Rufus Sewell et Julie Dreyfus[34],[35]. Sky Movies compare Vinyan aux films Ne vous retournez pas et Heart of Darkness de Nicolas Roeg[36]. Roeg est interviewé par Blackburn pour la société Time Out et dit « Nic Roeg m'inspire[37],[26]. » Evening Standard parle du film comme d'« un drame sombre et pessimiste qui tourne à la folie de manière décontractée vers la fin mais retient votre attention sans relâche[38],[39]. » Empire magazine compare également le film à Ne vous retournez pas et conclut : « Horrible et poignant mais le fil narratif peut laisser le public indiférent[40],[41] »

Filmographie[modifier | modifier le code]

Année Film Type Rôle Réalisateur
1982 A Shocking Accident Cinéma Acteur, (Jerome, aged 9) James Scott
1997 Swallowed Cinéma Réalisateur, scénariste
1998 Wonderful World Cinéma Réalisateur, scénariste
1999 Rabbit Cinéma Réalisateur
2005 Survivors: Flying Blind série télévisée Réalisateur
2008 Donkey punch Cinéma Réalisateur, scénariste
Vinyan Cinéma Scénariste Fabrice Du Welz
Reverb Cinéma Deuxième équipe de réalisation Eitan Arrusi
2010 One Hundred Years of Evil Cinéma Scénariste Erik Edger et Magnus Oliv

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Récompense Œuvre Catégorie Resultat
1996 Craft Award To Go Production Gagné[7]
Prix post-production Martin Scorsese, New York University Swallowed Film Gagné[2],[7]
1997 Telluride International Film Festival Award Swallowed Futurs réalisateurs de Spielberg Gagné[2]
Prix d'habileté, New York University Scénario Gagné[7]
Réalisation Gagné[7]
Production Gagné[7]
1999 Prix d'habileté de la pub télévisée britannique Rabbit Télévision Gagné[42]
Prix de la créativité et du design britannique Portfolio Nouveauté Nommé[2]
KinoFilm Short Film Festival Wonderful World Meilleur film britannique Gagné[7]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Park City ‘08 Interview - "Donkey Punch" director Olly Blackburn sur indiewire, éditions SnagFilms, le 7 janvier 2008. Page consultée le 1er mars 2012.
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) « Craft: Portfolio Olly Blackburn », MediaWeek, Haymarket Brand Media,‎ 14 May 1999 (lire en ligne)
  3. a, b, c, d et e (en) Tricia Olszewski : Interview With Donkey Punch Director Olly Blackburn sur washingtoncitypaper.com, Creative Loafing Inc., le 13 février 2009. Page consultée le 4 mars 2012.
  4. (en) vidéo : James Scott; based on the short story by Graham Greene, A Shocking Accident, Film production, distribution Columbia-EMI-Warner, Royaume-Uni, 1982.
  5. (en) David K. Irving et Peter W. Rea : Producing and Directing the Short Film and Video, page 328, 2006, éditions Focal Press. (ISBN 0240807359)
  6. (en) Oliver Blackburn : About Olly, sur le site officiel d'Olly Blackburn, www.ollyblackburn.com, 2012.Page consultée le 4 mars 2012.
  7. a, b, c, d, e, f et g (en) Olly Blackburn, United Agents sur unitedagents.co.uk, 2012. Page consultée le 4 mars 2012.
  8. a, b et c (en) Donkey Punch - Olly Blackburn interview sur indielondon.co.uk, 2008. Page consultée le 4 mars 2012.
  9. (en) Olly Blackburn and David Bloom on Donkey Punch sur Film4, Channel Four Television Corporation, 2008. Page consultée le 4 mars 2012.
  10. a, b, c et d (en) Michael Gillespie : Director Olly Blackburn talks Donkey Punch The Skinny, écosse, éditions Radge Media, le 10 novembre 2008. Page consultée le 5 mars 2012.
  11. a et b Eitan Arrusi : Reverb, Frank Mannion (producteur), Royaume-Uni, 2008.
  12. (en) Reverb, sur allmovie.com, 2008, éditions Rovi Corp. Page consultée le 5 mars 2012.
  13. « In the end, this looks like just another crass, unimaginative and heavy-handed British horror. »
  14. (en) Peter Bradshaw : Film review: Reverb, le 5 mars 2009, The Guardian. Page consultée le 5 mars 2012.
  15. « Eitan Arrusi’s movie appears to have been shot through dirty glass and edited in a blender – it may drive you mad. »
  16. (en) Tim Robey : Film reviews: Surveillance, Reverb, Flame and Citron, The Daily Telegraph, le 5 mars 2009. Page consultée le 5 mars 2012.
  17. « Hidden sounds lead to haunted rooms and tedious occult mythology »
  18. (en) Rosie Fletcher : Reverb review sur totalfilm.com, le 24 février 2009. Page consultée le 5 mars 2012.
  19. (en) Kevin Maher : Murder most torrid, The Times, le 15 juillet 2008, page 15 du Times Newspapers Limited.
  20. (en) Amber Wilkinson : Giving British films some Punch sur eyeforfilm.co.uk, le 18 juillet 2008. Page consultée le 5 mars 2012.
  21. a, b et c (en) Exclusive interview with Oliver Blackburn sur Total Film, 2011. Page consultée le 5 mars 2012.
  22. (en) vidéo Oliver Blackburn : Donkey punch, Warp X, Royaume-Uni, 2008.
  23. (en) Donkey punch (DVD video, 2009, 2009. Page consultée le 5 mars 2012.
  24. (en) Jason Guerrasio : "Donkey Punch" co-writer-director, Olly Blackburn, sur Filmmaker Magazine, le 15 janvier 2008. Page consultée le 5 mars 2012.
  25. (en) Olly Blackburn : News - Self portrait: Olly Blackburn sur Edinburgh International Film Festival, le 20 juin 2008. Page consultée le 6 mars 2012.
  26. a, b et c (en) Olly Blackburn : Olly Blackburn meets Nic Roeg, Time Out Group Ltd and Time Out Digital Ltd., le 9 juillet 2008. page consultée le 8 mars 2012.
  27. (en) Donkey Punch sur Rotten Tomatoes, 2012. Page consultée le 12 mars 2012.
  28. (en) Donkey Punch' sur Metacritic, 2012. Page consultée le 12 mars 2012.
  29. « Donkey Punch offers a gripping mix of sexual heat and nasty menace. »
  30. (en) Steven Rea : Donkey Punch sur The Philadelphia Inquirer, le 6 février 2009. Page consultée le 12 mars 2012.
  31. « Donkey Punch isn't without a certain power as it gleefully turns its careless hedonists into caged, paranoid rats. »
  32. (en) Robert Abele : ’Donkey Punch’ is a cautionary tale for wild girls set dans le Los Angeles Times, le 23 janvier 2009. Page consultée le 12 mars 2012.
  33. (en) Mr. Disgusting : [=http://www.bloody-disgusting.com/interview/441 Interview Donkey Punch: Writer/Directory Olly Blackburn] sur Bloody Disgusting, 2011. Page consultée le 12 mars 2012.
  34. (en) Fabrice Du Welz Vinyan, Wild Bunch Distribution, Sony Pictures Releasing, France, 2008.
  35. (en) Vinyan (DVD video, 2009), sur WorldCat, 2009. Page consultée le 19 mars 2012.
  36. (en) Tim Evans, Movies « Vinyan - Sky Movies HD », BSkyB,‎ 17 oct. 2009 (consulté le 23 fév. 2012)
  37. « Nic Roeg inspires me »
  38. « a dark and pessimistic drama which goes slap-happily mad towards the end but keeps you watching all the same »
  39. (en) Evening Standard, Derek Malcolm: Parents’ jungle terror in Vinyan, le 2 octobre 2009. Page consultée le 19 mars 2012.
  40. « Horrific and harrowing but the narrative arc could leave the audience unmoved. »
  41. (en) Empire Magazine, David Parkinson : Empire’s Vinyan movie review le 4 octobre 2009. Page consultée le 19 mars 2012.
  42. (en) Oliver Blackburn Biography sur rottentomatoes, éditions Flixter, Inc., 2012. Page consultée le 3 mars 2012.