Olivier Rolin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rolin.

Olivier Rolin

Activités Écrivain
Naissance 14 mai 1947
Boulogne-Billancourt, Drapeau de la France France
Langue d'écriture français
Genres Roman, récits de voyage
Distinctions Prix Femina 1994
Prix France Culture 2003

Œuvres principales

'Port-Soudan
Tigre en papier
Un chasseur de lions

Olivier Rolin, né le 17 mai 1947 à Boulogne-Billancourt, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olivier Rolin passe son enfance au Sénégal, puis il étudie au lycée Louis-le-Grand et à l'École normale supérieure. Il est diplômé en philosophie et en lettres. Membre dirigeant de l'organisation maoïste Gauche prolétarienne[1], il est engagé dans la « branche militaire » de la Nouvelle résistance populaire[2] (NRP)[3]. La Gauche prolétarienne refuse pourtant le passage à l'acte qu'aurait constitué une action violente. Le mouvement NRP, créé pour être le bras armé possible d'une lutte révolutionnaire, est resté pacifique jusqu'à l'effondrement de la GP en 1975[4].

Par ailleurs, il collabore, en tant que pigiste, aux journaux Libération et Le Nouvel Observateur. Il a été le compagnon de la chanteuse Jane Birkin. Il est le frère de l'écrivain Jean Rolin, qui fut aussi membre de la gauche prolétarienne.

Son œuvre est inspirée par Mai 68 et la Gauche prolétarienne, les aventures romanesques en Arabie, Rimbaud et Conrad ainsi que ses voyages.

Il a obtenu le prix Femina pour Port-Soudan en 1994 et le Prix France Culture pour Tigre en papier en 2003.

Il a collaboré épisodiquement à la revue Le Meilleur des mondes dont certaines prises de position néo-conservatrices l'ont conduit assez vite à s'éloigner, après avoir toutefois soutenu l'idée de l'invasion américaine de l'Irak au printemps 2003.[réf. nécessaire]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
  • Phénomène futur, éd. Seuil coll. « Fiction & Cie » no 56, 1983
  • Bar des flots noirs, éd. Seuil, 1987
  • L'Invention du monde, éd. Seuil, 1993
  • Port-Soudan, éd. Seuil, 1994 (Prix Femina 1994)
  • Méroé, éd. Seuil, 1998
  • La Langue suivi de Mal placé, déplacé, éd. Verdier, 2000
  • Tigre en papier, éd. Seuil, 2002 (Prix France Culture 2003)
  • Suite à l'hôtel Crystal, éd. Seuil, 2004
  • Rooms, Seuil, 2006
  • Un chasseur de lions, Seuil, 2008
Récits géographiques
  • Athènes : avec Olivier Rolin, éd. Autrement, 1986
  • En Russie, éd. Quai Voltaire, 1987
  • Sept villes, éd. Rivages, 1988
  • La Havana (avec Jean-François Fogel et Jean-Louis Vaudoyer), éd. Quai Voltaire, 1989
  • Mon galurin gris : petites géographies, éd. Seuil, 1997
  • Paysages originels, éd. Seuil, 1999
  • Bakou, derniers jours, Seuil, 2010
  • Sibérie, éd. Inculte, 2011
Essais
  • Objections contre une prise d'armes (sous le pseudonyme d'Antoine Liniers), dans François Furet, Antoine Liniers, Philippe Raynaud, Terrorisme et démocratie, Fayard, 1986.
  • Bric et broc, éd. Verdier, 2011
Œuvres complètes
  • Circus 1 (1980 - 1998), Seuil, 2011
  • Circus 2 (1999 - 2011), Seuil, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Rolin Rêveur d’histoire dans L'Humanité du 24 octobre 2002
  2. Biographie d'Olivier Rolin sur le site Evene
  3. Nouvelle résistance populaire sur le site de Sciences-Po.
  4. Olivier Rolin, Terrorisme et Démocratie sur le site d'Olivier Rolin.

Liens externes[modifier | modifier le code]