Olivier Le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olivier Le Jeune (décédé le 10 mai 1654) fut le premier esclave acheté et résidant en Nouvelle-France.

Originaire de Madagascar ou de la Guinée, il arrive en Nouvelle-France en tant qu'esclave du commandant britannique David Kirke à l'occasion de son expédition et de son occupation de la colonie en 1629.

Après avoir conquis Québec, Kirke vend le garçon âgé d'environ 7 ans à Olivier le Baillif, un commis français au service des anglais. Lorsque la colonie est restituée à la France (1632), Le Baillif doit quitter Québec et donne le jeune esclave à Guillaume Couillard, résidant de Québec. Le garçon est alors éduqué dans une école fondée par un père jésuite nommé Paul Le Jeune. En 1633, il est baptisé et reçoit le prénom et nom d'Olivier Le Jeune, d'après le prénom du commis général de la colonie, Olivier Letardif, et le nom de famille du Jésuite.

À sa mort, le registre de sépultures le qualifie de « domestique ». Il se pourrait donc qu'Olivier Le Jeune ait été affranchi par Guillaume Couillard.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]