Olivier Las Vergnas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Las Vergnas.

Olivier Las Vergnas est né à Paris, le 9 décembre 1954. Il préside depuis 1993 l'Association française d'astronomie et est le créateur des Cités des métiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olivier Las Vergnas est le fils de l'homme de lettres et universitaire Raymond Las Vergnas et d'Anne-Marie Las Vergnas, également femme de lettres, plus connue sous son nom de plume d'Anne-Marie Soulac[1].

Formation et activités de recherche[modifier | modifier le code]

Après des études universitaires de physique fondamentale et de statistique suivies en cours du soir, Olivier Las Vergnas soutient sa thèse « Contribution à l’étude des estimations historiques des éclats des étoiles brillantes par des analyses multidimensionnelles », sous la direction de Jean-Paul Benzécri, au sein d'une équipe mixte du Laboratoire de statistique multidimensionnelle de l’université Pierre-et-Marie-Curie et de l'observatoire de Paris-Meudon. Il est docteur ès sciences de l’Univers et titulaire d'une habilitation à diriger des recherches en sciences de l'éducation.

Travaillant sur la question des savoirs subis et des savoirs choisis et sur les effets (psychologiques et sociologiques) de la catégorisation scolaire des personnes en « scientifiques » ou « non scientifiques », il est depuis le 1er septembre 2014 professeur à l'Université des sciences et technologies de Lille (Lille 1) et associé en tant que directeur de recherche invité à l'équipe « Apprenance et formation d'adultes » (EA 1589) du CREF de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense dirigée par Philippe Carré ; il publie également des romans d'anticipation sociale traitant d'intelligence artificielle et de génération d'intrigue, comme Un vrai temps de chiens, qui met en scène des chiens-robots pilotés par un système expert.

Activités à la Cité des sciences[modifier | modifier le code]

Olivier Las Vergnas a travaillé pendant plus de 30 ans à la Cité des sciences et de l'industrie. Il y était arrivé en 1984 dans l’équipe projet, deux ans avant son ouverture en 1986, pour mettre en place un centre de formation à la médiation et à la communication scientifique et technique. De 1998 à août 2014, il en a été le délégué (puis le délégué général) à l’insertion, la formation et l’activité professionnelles. A partir de 1993 il a été chef du département Cité des métiers qu’il avait créé en mars 1993. Entre 1997 et 2001, il a créé l’université ouverte de la société de l’information et des réseaux, s'appuyant en particulier sur la série de documentaires télévisés "Le temps des souris".

En 2001, il a animé la création de l'association Réseau international des Cités des métiers dont il assure toujours le secrétariat général et qui réunissait, fin 2013, 39 sites labellisés — à partir de la charte et du cahier des charges créés pour la Cité des métiers de La Villette — et une cinquantaine de centres associés dans 10 pays[2]. La même année, il avait crée avec Tu-Tam Ngûyen, la Cité de la santé, au sein de la médiathèque de la Cité des sciences et de l'industrie. Olivier Las Vergnas avait également créé avec J. Lagoute, J-L Hirribarren et R. Fabert l’année spéciale Médiation scientifique à l’IUT de Tours (1985) transformée en licence pro « Animation scientifique et éducation relative à l'environnement » depuis 2006.

Activités associatives[modifier | modifier le code]

Olivier Las Vergnas rejoint dès 1972 la Fédération nationale des clubs scientifiques du Palais de la découverte qui deviendra en 1977 l’Association nationale sciences techniques jeunesse ANSTJ, puis en 2002, Planète Sciences, où il a créé avec Jean-Marc Salomon le secteur astronomie qui développera la pédagogie de l’astronomie expérimentale, en s'inspirant des pratiques qu'ils avaient expérimentées au sein de l'Association astronomique de Paris en Sorbonne : création de la Commission nationale des clubs d’astronomie, camps d’astronomie de Chamaloc avec la Société astronomique de France (avec Bruno Morando et Yvon Dargery), campagnes concertées des clubs, du Comité inter associatif astronomie (avec M. Legrand et E. Piednoel), ouverture du T60 de l'Observatoire du Pic du Midi aux amateurs (sur proposition de son directeur à l'époque J.-P. Zahn) puis les secteurs pédagogie et formation, qui développeront des pédagogies actives de découverte des sciences et techniques.

Il préside depuis 1993 l'Association française d'astronomie (AFA[3]), association d'éducation populaire, reconnue d'utilité publique (depuis 2005) dont le but est de « donner l'envie et les moyens au plus large public de s'intéresser à l'astronomie ». À ce titre il est directeur de la publication de la revue éditée par l'AFA, le magazine mensuel Ciel et Espace[4] qui compte plus de 20 000 abonnés. Il a également piloté la création du programme Ciel des Quartiers (depuis 1997), du label et du réseau Stations de Nuit (depuis 1996), des Rencontres du ciel et de l’espace (depuis 1998), et surtout des opérations nationales Nuit des étoiles avec Eric Piednoel, Alain Cirou, Hubert Reeves et Daniel Kunth (depuis 1991).

De 2004 à 2008, il a également présidé le CIRASTI, Collectif inter-associatif pour la réalisation d'activités scientifiques et techniques internationales, Mouvement français des Exposciences, dont il est toujours vice-président. De 1996 à 1999 il a présidé l'association Éclipse Info 99 qui a diffusé gratuitement plus d'une dizaine de millions de lunettes de protection pour l'éclipse totale de soleil du 11 août 1999. Il a contribué à créer, depuis 2006, les Rencontres annuelles de l’animation scientifique et technique en association avec l’IUT de Tours.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications et productions éditoriales[modifier | modifier le code]

Coproductions télévisuelles[modifier | modifier le code]

  • Emplois du temps, chronique hebdomadaire sur France 3, 1994
  • Cité des métiers, émissions de 52 min sur La cinquième avec Pouchka Production, 1995
  • Nuits des étoiles, contributions aux émissions spéciales sur France 2, de 1992 à 2000
  • Le temps des souris, coproduction Bonne Pioche/CSI/La 5°/FSE série documentaire, 10 fois 26 min et 1 fois 52 min, sur France 5, de 1999 à 2001
  • Eco matin, chronique du journal avec Rachid Arhab sur France 5, 2003
  • Le journal de l’emploi, chronique sur la chaîne câblée « Demain ! », 2001 à 2003

Publications scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Créateur et rédacteur en chef de la revue, Infos astro, de 1976 à 1983
  • Directeur de la publication du mensuel Ciel et espace, depuis 1993
  • Nombreux articles sur l’astronomie expérimentale (revue Infos astro) et sur l’action culturelle, l’éducation populaire, la formation tout au long de la vie (revues Pour, Alliage, Savoirs, Actualité de la formation professionnelle, BBF)
  • Contribution à plusieurs ouvrages collectifs comme Science en bibliothèque, sous la direction de F. Agostini, L’integratione al servizio del cittadino, sous la direction de A. Salomone, Internationales Jahrbuch der Erwachsenenbildung sous la direction de Künzel, 2007.
  • La culture scientifique et les non scientifiques, entre allégeance et transgression de la catégorisation scolaire ; Note pour l'habilitation à diriger des recherches, Université de Nanterre - Paris X (HDR soutenue le 13/09/2011), André Giordan (Président.) Philippe Carré (Promoteur) [disponible en open source à http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00640582]
  • Contribution à l'étude des estimations historiques des éclats des étoiles brillantes par des analyses multidimensionnelles ; Thèse de doctorat es Sciences de l'univers, Université Pierre-et-Marie-Curie - Paris VI et Observatoire de Paris- Meudon (thèse soutenue le 25/06/1990), Bruno Morando (Président) Jean-Paul Benzécri (Directeur). [disponible en open source à http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00655551]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • L’outil laser, commissariat général, avec la ville de Jusivy-sur-Orge, de 1983 à 1984 à Jusivy puis itinérance dans 6 autres villes
  • Métro à ciel ouvert, commissariat général avec Igor Beauvois, MarcDavid et Pascale Moigner, dans 16 stations de métro RATP/ANSTJ/AFA, 1985

Principales expositions/posters[5][modifier | modifier le code]

  • 1000 milliards de planètes, avec Éric Piednoel, coproduction AFA, 2002
  • Voyages extraordinaires, avec Éric Piednoel, coproduction AFA, 2003
  • Les quatre saisons du temps, avec Éric Piednoel, coproduction AFA et Casden, 2004
  • Ciel miroir des cultures, avec Éric Piednoel, 14 posters, 300 ex. coproduction AFA et ministère de la culture, 2005
  • Reflets de ciel : rêves et raisons, avec Éric Piednoel, 17 posters, 300 ex. coproduction AFA, MacVal et ministère de la culture, 2008
  • Astroparticules, avec Éric Piednoel et Arno Marsollier, 15 posters, coproduction AFA, Aspera, (traduite en 4 langues) 2009
  • Songe d'une nuit étoilée, avec Eric Piednoel, 14 posters, 300 ex. coproduction AFA et ministère de la culture, 2010

Romans[modifier | modifier le code]

  • Romanesque 2.0[6], éd. Passager clandestin, Paris, 2007
  • Autopsie d'un sans-papiers[7], éd. Passager clandestin, Paris, 2009 ; rééd. sous le titre Un vrai temps de chiens, éd. Pocket, collection Pocket Science-fiction n° 7069, Paris, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur l’œuvre littéraire d'Anne-Marie Soulac, voir par exemple sa fiche d'autorité sur la base documentaire Sudoc [1]
  2. France, Italie, Espagne, Portugal, Suisse, République de Maurice, Chili, Belgique, Allemagne.
  3. Association française d'astronomie.
  4. Ciel et espace.
  5. Imprimées à plusieurs centaines d'exemplaires.
  6. Voir romanesque.fr.
  7. Voir sanspap.fr.


Liens externes[modifier | modifier le code]