Sailor Saturn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Sailor Saturn
Personnage de fiction apparaissant dans
Sailor Moon

Cosplay de Sailor Saturn
Cosplay de Sailor Saturn

Alias Hotaru Tomoé
Naissance 6 janvier
Origine Titan Castle, Saturne
Sexe Féminin
Espèce Sélénite
Cheveux Violets foncés
Yeux Violets
Activité(s) Guerrière Sailor
Pouvoirs spéciaux Destruction, silence et renaissance
Groupe sanguin O (selon Materials collection[1])
AB (selon site Internet officiel[2])
Pierre attitrée Fluorine
Entourage Chibiusa Tsukino, Sailor Neptune, Sailor Uranus, Sailor Pluto
Ennemi(s) Nehelennia, Sailor Galaxia

Membre(s) Guerrière Sailor du système solaire externe

Créé par Naoko Takeuchi
Première apparition Sailor Moon (1992) : S03E111
Manga : Act 24
Signe astrologique Capricorne

Sailor Saturn (セーラーサターン, Sērā Satān?) est un personnage de fiction et protagoniste de la franchise Sailor Moon créée par Naoko Takeuchi. Guerrière Sailor taboue depuis 10 000 ans, Sailor Saturn s'est finalement réincarnée au XXe siècle sous les traits de Hotaru Tomoé (土萠 ほたる?), une jeune fille de dix ans[N 1] très frêle et solitaire.

Description[modifier | modifier le code]

Sailor Saturn est une guerrière Sailor qui n'est pas censée être réveillée, sauf en cas de grave conflit. En effet, ses pouvoirs sont immenses et elle a le pouvoir de raser des planètes et des systèmes solaires entiers. Son réveil préfigure alors le temps du silence, de la destruction, puis de la renaissance. Sailor Saturn possède une grande faux, le Silence Glaive, qui lui sert à lancer ses attaques. Jusqu'à l’invasion du Silver Millenium par Queen Beryl et Metallia, il y’a 10 000 ans, Sailor Saturn était endormie dans son château, le Titan Castle, flottant en orbite autour de sa planète, Saturne. La mort des Sélénites a provoqué la résonance des trois talismans détenus par les guerrières Sailors du système solaire externe : la Space Sword de Sailor Uranus, le Deep Aqua Mirror de Sailor Neptune et le Garnet Rod de Sailor Pluto. Sailor Saturn s'est alors éveillée et abattu son Silence Glaive sur le système solaire, provoquant la mort de tous ses habitants, puis la renaissance de l'humanité tout entière. Un nouveau cycle commence alors...

À la fin du IIe millénaire, à Tokyo, Sailor Saturn renaît en la personne de Hotaru Tomoé, une fille de 10 ans[N 1] particulièrement fragile et solitaire. Hotaru est la fille d'un grand professeur, le professeur Tomoé, directeur de l'académie Infini. Hotaru possède naturellement le don de guérir les petites blessures. Elle a perdu sa mère quand elle avait huit ans lors d'un accident de laboratoire. En effet, son père travaillait sur l'espace-temps et a ouvert accidentellement un passage interdimensionnel. Pharaoh 90, une entité maléfique, s'est engouffrée dans la brèche et a fait exploser le laboratoire. Tout le monde meurt, sauf le professeur Tomoé. Il négocie alors sa survie et la survie de sa fille. En échange, Pharaoh 90 les transforme en hôtes pour monstres. Le professeur Tomoé est alors possédé par Germatoid, tandis que Hotaru accueille Mistress Nine, le bras droit de Pharaoh 90. Dans le manga, le professeur Tomoé greffe des membres robotisées sur le corps de sa fille, qui devient un cyborg. Hotaru abrite en elle deux entités bien distinctes : Sailor Saturn et Mistress Nine.

Les choses se compliquent au fil du temps pour Hotaru qui souffre de nombreux troubles de la personnalité. Elle attaque ses camarades de classe sans s'en souvenir, est souvent alitée et n'a aucun ami. Elle rencontre finalement Chibiusa, puis Usagi Tsukino et se rapprochent d'eux. Haruka, Michiru et Setsuna trouvent les agissements de Hotaru plutôt étrange. Il faut dire que le professeur Tomoé manipule sa fille dans l'ombre et dépêche ses sbires, les Witches 5, de récolter de l'énergie des cœurs purs pour réveiller Mistress Nine. De leur côté, les guerrières Sailors du système solaire externe pensent que les Death Busters veulent provoquer le réveil de Sailor Saturn pour détruire l'humanité. Mais elles se trompent, ce n'est pas Sailor Saturn qui vient finalement annihiler la Terre, mais bien Mistress Nine, dont elles ne soupçonnaient même pas l'existence. Après s'être emparée de l'âme de Chibiusa, Mistress Nine se réveille complètement et appelle Pharaoh 90, qui arrive de sa dimension pour tout détruire. Cependant, grâce au pouvoir de Sailor Moon, Sailor Saturn prend le dessus sur Mistress Nine et détruit l'ennemi de l'intérieur du corps de Hotaru. Sailor Saturn, assistée de Super Sailor Moon, détruit Pharaoh 90 mais y laisse la vie. Elle renaît alors dans les bras de Super Sailor Moon, en tout petit bébé, qui finit par grandir très vite, élevée par Haruka, Michiru et Setsuna.

Pouvoirs magiques[modifier | modifier le code]

Phrase prononcée Effet Présent dans le manga Présent dans l’animé
« Saturn Crystal Power, Make Up! » Hotaru utilise le cristal de Saturne pour se transformer en Super Sailor Saturn. Oui Non
« Death Reborn Revolution! » Sailor Saturn abat son Silence Glaive sur l'ennemi pour le détruire. Oui Non
« Silence Glaive Surprise! » Sailor Saturn abat sa faux sur le sol pour créer une explosion. Oui Oui
« Silence Wall! » Sailor Saturn utilise sa faux pour créer une barrière de protection. Oui Oui

Interprétations[modifier | modifier le code]

Dessin animé[modifier | modifier le code]

Dans la version originale de l’animé, Sailor Saturn est doublée par Yūko Minaguchi. Dans la version française, Sailor Saturn est doublée par Agnès Gribe.

Comédies musicales[modifier | modifier le code]

  • Keiko Takeda
    • Sailor Moon SuperS - (Kaiteiban) Yume Senshi - Ai - Eien ni... Saturn Fukkatsu Hen (1996)
    • Sailor Moon Sailor Stars (1996)
    • Sailor Moon Sailor Stars (Kaiteiban) (1997)
    • Eien Densetsu (Kaiteiban) - The Final First Stage (1998)
  • Chihiro Imai
    • Eien Densetsu (1997)
  • Asami Sanpei
    • Shin Densetsu Kourin (1998)
  • Mao Mita
    • Kaguya Shima Densetsu (1999)
    • Kaguya Shima Densetsu (Kaiteiban) Natsuyasumi! Houseki Tankentai (1999)
    • Shin / Henshin - Super Senshi e no Michi - Last Dracul Jokyoku (2000)
  • Mario Tomioka
    • Kessen / Transylvania no Mori - Shin Toujou! Chibi Moon wo Mamoru Senshi-tachi (2000)
    • Kessen / Transylvania no Mori (Kaiteiban) - Saikyou no Kataki Dark Cain no Nazo (2001)
    • Last Dracul Saishuu Shou - Chou Wakusei Death Vulcan no Fuuin (2000)
  • Ayami Kakiuchi
    • Tanjou! Ankoku no Princess Black Lady (2001)
    • Tanjou! Ankoku no Princess Black Lady (Kaiteiban) - Wakusei Nemesis no Nazo (2001)
    • 10th Anniversary Festival - Ai no Sanctuary (2002)
  • Ruria Nakamura
    • Mugen Gakuen - Mistress Labyrinth (2002)
    • Mugen Gakuen - Mistress Labyrinth (Kaiteiban) (2003)
  • Yui Iizuka
    • Starlights - Ryuusei Densetsu (2003)
    • Kakyuu-Ouhi Kourin - The Second Stage Final (2004)
  • Eriko Funakoshi
    • Shin Kaguya Shima Densetsu (2004)
    • Shin Kaguya Shima Densetsu (Kaiteiban) - Marinamoon Final (2005)

Nom en différentes langues[modifier | modifier le code]

Note : la plupart des adaptations de la réédition du manga de 2003 reprennent les noms originaux japonais.

  • Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud : Koko (코코)/ Sailor Saturn
  • Drapeau de l'Espagne Espagne : Andrea Tomoe / Guerrero Saturno
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : Hotaru / Sailor Saturn
  • Drapeau de la France France : Olivia Williams (dessin animé de 1992) / Sailor Saturne
  • Drapeau de Hong Kong Hong Kong : 土萌螢
  • Drapeau de l'Italie Italie: Ottavia Tomoe / Sailor Saturn
  • Drapeau du Portugal Portugal : Octávia Tomoe / Navegante de Saturno

Note et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dans le manga, on apprend que l'accident de laboratoire qui a tué sa mère a eu lieu quand elle avait 8 ans (Volume 7, p. 143, éd. Pika) et que cet accident s'est passé deux ans avant les faits du troisième arc (même volume, p.76).

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Materials Collection
  2. (ja) « character&story-美少女戦士セーラームーンチャンネル », sur Sailor Moon Channel (consulté le 2 septembre 2013))

(ja) Naoko Takeuchi, Materials Collection, Kodansha,‎ octobre 1999 [détail de l’édition] (ISBN 4-06-324521-7)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]