Oliver Twist (film, 2005)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oliver Twist (homonymie).

Oliver Twist

Réalisation Roman Polanski
Scénario Ronald Harwood
d'après l'œuvre de
Charles Dickens
Sociétés de production Runteam II Ltd.
ETIC Films
Medusa Produzione
R.P. Productions
Runteam
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Drapeau de la République tchèque République tchèque
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Aventure, drame
Sortie 2005
Durée 130 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Oliver Twist est un film franco-tchèco-italo-britannique réalisé par Roman Polanski, sorti en 2005.

C'est l'adaptation du roman du même nom de Charles Dickens, publié à partir de 1837.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Oliver Twist, jeune orphelin qui fuit l'entreprise de pompes funèbres où on l'a placé, se rend à Londres pour gagner sa vie. Il y rencontre un jeune homme qui l'introduit auprès d'un gang de jeunes voleurs dirigé par un dénommé Fagin, personnage sombre et ambigu. Sous la houlette du chef, Oliver Twist devient un membre à part entière du gang, subissant les menaces de Bill Sikes et obtenant les attentions de Nancy, une jeune fille attendrie par le destin d'Oliver.

Oliver rencontre un vieux libraire qui souhaite l'adopter, mais le gang l'enlève à nouveau et le discrédite auprès de son protecteur en le faisant passer pour le voleur qu'il refuse d'être.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur le site d’AlterEgo (la société de doublage[3])

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Après Le Pianiste, Roman Polanski voulait réaliser un projet pour ses enfants, plus léger[4] :

« Il m'a été difficile de choisir ce que j'allais tourner après Le Pianiste. Je souhaitais réaliser un film pour mes enfants parce qu'ils s'intéressaient à mon travail et que les sujets que j'avais traités jusqu'alors ne leur parlaient pas vraiment. Je leur lis des histoires chaque soir avant qu'ils ne s'endorment, et je sais ce qui les fait rêver. J'ai donc réflechi à une histoire qui pourrait les séduire, les captiver. »

— Roman Polanski

C'est sa femme Emmanuelle Seigner qui lui suggéra d'adapter Oliver Twist[4]. Polanski a ensuite vu dans cette œuvre de nombreuses qualités :

« Oliver Twist comporte plusieurs niveaux de lecture. C'est à la fois un parcours initiatique, l'apprentissage de la vie, une saga romanesque se déroulant au cœur d'une époque fascinante où le pire côtoyait le meilleur. Comme dans tous ses romans, Dickens y mêle humour et tristesse. Je suis particulièrement réceptif à son sens de l'ironie, son goût du second degré très britannique. Les enfants aiment beaucoup cela aussi. Pour moi, le côté sombre d'Oliver Twist n'a jamais été un problème vis-à-vis des plus jeunes. C'est une part inhérente à tous les contes, qu'ils soient de Perrault ou des frères Grimm, et les enfants adorent[4]! »

— Roman Polanski

C'est le scénariste Ronald Harwood qui se charge de l'adaptation du roman de Dickens. Polanski avait déjà collaboré avec lui pour Le Pianiste.

Casting[modifier | modifier le code]

Un gigantesque casting est effectué dans toute l'Angleterre, pour trouver le jeune acteur capable d'incarner Oliver. Pour le rôle de Fagin, Polanski pense d'emblée à Ben Kingsley[4], qu'il avait dirigé 11 ans plus tôt dans La Jeune Fille et la Mort.

« Pour le choix de Fagin, je me suis d'abord demandé quel acteur lui correspondait le mieux physiquement. J'ai tout de suite pensé à Ben Kingsley, dont le talent à se transformer physiquement jusque dans les attitudes est incroyable…[4] »

— Roman Polanski

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné principalement à Prague en République tchèque. Le chef décorateur polonais Allan Starski y a reconstitué le Londres du XIXe siècle, notamment aux Studios Barrandov. D'autres villes tchèques comme Beroun et Žatec ont été utilisées[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Budget - Box Office Mojo
  2. IMDb.fr
  3. « Fiche de doublage V. F. du film » sur Alterego75.fr, consulté le 25 mai 2013
  4. a, b, c, d et e Secrets de tournage - AlloCiné
  5. Lieux de tournages - Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]