Olive de Palerme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Olive.
Olive avec les saints Élie, Venera et Rosalie

Olive de Palerme, sainte Olive ou sainte Olivia (vers 448 à Palerme - 10 juin 463 à Tunis) est une sainte martyre légendaire, fêtée localement le 5 mars ou le 10 juin[1].

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Elle était, selon la légende, la séduisante fille d'un aristocrate sicilien. À l'âge de treize ans, elle fut enlevée et réduite en esclavage à Tunis. Impressionnés par sa vertu et sa beauté, ses ravisseurs lui accordèrent le droit de vivre en ermite dans une caverne.

Après avoir commencé à opérer des guérisons miraculeuses sur les malades de la région, Olivia amena de nombreuses personnes à la foi chrétienne. Elle fut en conséquence emprisonnée et torturée. On la condamna à mourir sur le bûcher : toutefois, les flammes refusant de la toucher, ses bourreaux se résolurent finalement à la décapiter.

Sainte Olive est aujourd'hui la patronne d'un des quatre quartiers de Palerme. Avec les saintes Agathe, Christine et Nymphe, elle constitue les quatre saintes patronnes de quartier et patronnes secondaires de la ville de Palerme. La patronne principale est sainte Rosalie.

Références[modifier | modifier le code]