Olive Oyl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olive Oyl
Olive dans Little Swee' Pea (1936).
Olive dans Little Swee' Pea (1936).

Famille Fiancée de Popeye
Ennemi(s) Brutus

Créé par E. C. Segar
Voix
Mae Questel (1933-1938, 1944-1962)
Marilyn Schreffler (1978-1988)
Série(s) The Thimble Theatre
Première apparition Décembre 1919

Olive Oyl est un personnage de fiction féminin créé en décembre 1919 par Elzie Crisler Segar dans le comic strip The Thimble Theatre. Fiancée de Ham Gravy dans les années 1920, elle devient ensuite celle de Popeye, un marin bourru apparu dans la série en janvier 1929. Olive apparaît dans de nombreux films d'animation aux côtés de Popeye à partir de 1933, ce qui contribue à sa popularité.

Description[modifier | modifier le code]

Origine et nom du personnage[modifier | modifier le code]

Olive Oyl est inspirée, dans son physique comme dans ses vêtements, de Dora Paskel, tenancière d'une épicerie à Chester, la ville d'origine de Segar[1]. Son nom est un jeu de mot sur l'huile d'olive (« Olive oil » en anglais). Les autres membres de sa famille portent aussi des noms d'huile, comme son frère Castor Oyl, dont le nom reprend celui de l'huile de ricin.

Olive Oyl dans les bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Olive Oyl est au départ le personnage principal du Thimble Theatre, associée à son fiancée Ham Gravy. Rapidement, c'est Castor Oyl, son frère, qui devient le personnage principal. Le 17 janvier 1929 le marin Popeye apparaît dans le strip. Rapidement, Olive et lui tombent amoureux, et ils s'embrassent pour la première fois dans la bande quotidienne du 27 août[1]. Olive redevient alors plus présente, et elle est mêlée à la plupart des aventures de Popeye, qu'elle accompagne ou que sa disparition soit la raison de l'aventure.

Olive Oyl est une femme filiforme et assez laide, plus grande que Popeye, souvent hargneuse et colérique, et non dénuée de force physique[2]. Fleur bleue, elle est assez volage, tout en revenant toujours à son fiancé. Si elle porte souvent des vêtements informes, c'est en mettant une robe courte qu'elle suscite la première déclaration d'amour de Popeye, dans la bande du 6 août 1929 : « Olive, you're te pretiest gal I ever saw. (...) How about us bein' sweeties? »

Olive Oyl dans les dessins animés[modifier | modifier le code]

Son rôle dans les films d'animation est plus important. En effet, ceux-ci reposent sur le trio Popeye-Olive-Brutus. Invariablement, au début de l'épisode, Popeye et Olive sont ensemble. Olive aperçoit Brutus. Elle quitte alors Popeye. Mais dès que Brutus se montre trop entreprenant (le plus souvent il réclame un baiser), Olive appelle Popeye à la rescousse. Celui-ci la délivre et repart avec elle.

Dans les films de la Paramount Pictures du début des années 1960, Olive ne se contente plus d'appeler à l'aide. Elle se montre plus agressive et réagit comme Popeye lorsqu'elle avale une boîte d'épinards. Dans les dessins animés de Hanna-Barbera, Olive forme un tandem avec Popeye qu'elle aide dans ses enquêtes. Elle exerce de nombreux métiers (pom-pom girl, cascadeuse, pilote de course, chauffeur de poids lourd, dirigeante de PME, danseuse...) et devient une femme moderne. En 1980, elle est même covedette avec Popeye dans The Popeye and Olive Comedy Show et vedette dans Private Olive Oyl. Dans Popeye, Olive et Mimosa, éphémère série animée de 1987, elle épouse Popeye et a un enfant, Popeye Junior.

Olive fut doublée dans les dessins animés par Mae Questel (qui doublait également Betty Boop) avec un court intermède où elle fut remplacée par Margie Hines lorsque les studios Fleischer déménagèrent à Miami. Dans les dessins animés de Hanna-Barbera, c'est Marilyn Schreffler qui double Olive.

Postérité[modifier | modifier le code]

Olive est inséparable de Popeye et est aussi célèbre que le marin. Elle fait l'objet de nombreux produits dérivés. Ménagère exemplaire, elle fut utilisée pour des campagnes publicitaires pour des lessives. Grande et maigre, elle servit à une campagne pour lutter contre la malnutrition.

Dans la nouvelle de Woody Allen The Lunatic's Tale (1977), l'un des deux personnages se nomme Olive Chomsky, amalgame d'Olive Oyl et du linguiste Noam Chomsky[3].

Dans le jeu vidéo de simulation Princess Maker 2 de la série Princess Maker, le nom par défaut de l'héroïne est Olive Oyl.

Incarnations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Groensteen (2001), p. 15.
  2. Pour ce paragraphe : Groensteen (2001), p. 15.
  3. Jean-François Dreyfus , « L'humour dans les écrits de Woody Allen », Journal of the Short Story in English n°32, printemps 1999. Consulté le 22 décembre 2013.

Documentation[modifier | modifier le code]