Oleg Deripaska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oleg Vladimirovitch Deripaska
(en russe : Олег Владимирович Дерипаска)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Oleg Deripaska

Naissance 2 janvier 1968 (46 ans)
Dzerjinsk, URSS

Oleg Vladimirovitch Deripaska (en russe : Олег Владимирович Дерипаска) est un homme d'affaires russe né le 2 janvier 1968. En décembre 2008, ses pertes s'élèvent à 20 milliards d'euros pendant le krach mondial[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

De 7 à 11 ans Oleg Deripaska habitait avec ses grands-parents à Oust-Labinsk district de la région de Krasnodar, puis dans le centre du district - Oust-Labinsk, où il allait à l'école secondaire № 2. Deripaska a passé le service militaire dans les Forces de missiles stratégiques dans la région de Baïkal.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Deripaska a obtenu deux diplômes d'études supérieures : un diplôme avec mention de la faculté de physique de l'Université de Moscou Lomonossov (1993), ainsi qu'un diplôme de l'Académie russe des sciences économiques Plekhanov (1996).

Après ses études, Oleg Deripaska a créé « La Compagnie militaire d'investissement et de commerce », spécialisée dans le commerce de métaux. Pratiquement tous les bénéfices de ce business étaient injectés dans l'achat d'actions de l'usine d'aluminium Sayanogorsky, installée en Sibérie orientale (dans la République de Khakassie).

En novembre 1994, Oleg Deripaska est devenu le propriétaire majoritaire de l'usine « Aljuminprodoukt » qui était la 3e par la valeur et la 1re par le bénéfice des usines russes d'aluminium — Sayanogorsky dans la ville de Saïanogorsk (Khakassie). La même année, Oleg Deripaska a été élu Directeur général de l'usine.

Sous la conduite du plus jeune des directeurs généraux de Russie, l'usine est devenue la meilleure de son domaine, et ce surtout à certains niveaux, comme la rentabilité, les technologies, la qualité des produits, la sécurité écologique.

Trois ans après, en 1997, Deripaska a été l'initiateur de la création de la première compagnie industrielle verticalement intégrée dans l'espace post-soviétique : le Groupe «L'Aluminium Sibérien» (en 2001 rebaptisé « L'Élément de bas e»). L'usine d'aluminium Sayanogorsky est devenue le noyau de ce Groupe. Ensuite, Le Groupe a rassemblé d'autres usines d'aluminium en Russie, assurant une production diverse d'aluminium et de ses alliages. En 2000, le Groupe «L'Aluminium Sibérien» faisait partie des dix principaux producteurs d'aluminium au monde.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Il détrône en 2007 Roman Abramovitch comme le Russe le plus riche du monde avec une fortune qui s'élèverait à 28,0 milliards de dollars d'après le classement 2008 du magazine Forbes.
En 2008, avec une fortune estimée à 40 milliards de dollars par la revue russe Finance, il reste le Russe le plus fortuné[2].
En 2009 il cède les 25 % qu'il détient dans Strabag[3]

Roussal - Rusal[modifier | modifier le code]

Oleg Deripaska est un directeur général de UC Roussal (Rusal), le numéro un mondial de l'aluminium, et de la compagnie d'investissement Basic Element[4].

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Oleg Deripaska », Le Monde, 28 novembre 2002.
  • « Oleg Deripaska : l'oligarque sulfureux », Le Parisien, 23 décembre 2002.
  • « Le Kremlin étend son contrôle sur le pétrole », Le Figaro, 31 juillet 2007. [3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. www.lefigaro.fr
  2. Agence de presse RIA Novosti, 16 février 2008. [1]
  3. Le Moniteur N°5533 du 11 décembre 2009
  4. [2]