Oleacinidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille des Oleacinidae a été créée par Peter Friedrich Röding (1767-1846) en 1798[1].

Elle est présente dans le monde entier, particulièrement fréquente dans les régions tropicales et subtropicales. Quelques espèces se trouvent aussi dans la région méditerranéenne. Ils sont prédateurs d'autres escargots. La proie est capturée avec leur pied et le corps de la victime est ensuite digéré avec des glandes du pied. La proie est mangée à l'aide de la radula. Certains petits escargots dévorent tout ou mordent les gros morceaux du corps mou[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Selon uBio

  • Oleacininae
    • Oleacina L. Pfeiffer, 1857
      • Oleacina guadeloupensis Pfeiffer, 1856
    • Flavoleacina Pilsbry, 1908
    • Laevoleacina Pilsbry, 1907
    • Oryzosoma Pilsbry, 1891
    • Plicoleacina Pilsbry & Vanatta, 1928
    • Rectoleacina Pilsbry, 1907
    • Spirobulla Ancey, 1881
    • Strebelia Crosse & Fischer, 1868
  • Varicellinae
    • Boriquena Baker, 1941
    • Glandinella Pfeiffer, 1878
    • Laevaricella Pilsbry, 1907
    • Melaniella Pfeiffer, 1857
    • Sigmataxis Pilsbry, 1907
    • Vagavarix Baker, 1941
    • Varicella Pfeiffer, 1856
    • Varicellaria Pilsbry, 1907
    • Varicellidea Pilsbry, 1907
    • Varicellina Pilsbry, 1907
    • Varicellopsis Pilsbry, 1907
    • Varicelluna Pilsbry, 1907

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Wikipédia germanophone donne comme auteurs Henry Adams & Arthur Adams, 1855.
  2. Extrait de la traduction de l'article allemand

Liens externes[modifier | modifier le code]