Oléoduc Sibérie orientale - océan Pacifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ESPO.
Oléoduc Sibérie orientale - océan Pacifique
Восточная Сибирь — Тихий океан
Image illustrative de l'article Oléoduc Sibérie orientale - océan Pacifique
Dmitri Medvedev et Nikolaï Tokarev, président de Transneft
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Russie Russie
Tracé Taïchet - Daqing
Informations générales
Type de produits Pétrole
Mise en service 28 décembre 2009
Longueur 4 857 km
Propriétaire(s) Transneft

L'oléoduc Sibérie orientale - océan Pacifique (Eastern Siberia-Pacific Ocean Oil Pipeline : ESPO) est un oléoduc situé dans le sud-est de la Sibérie en Russie. Sa construction par Transneft, la société russe qui construit et gère les pipelines du pays, a démarré en 2006[1].

Cet investissement russe stratégique doit permettre la mise en exploitation des ressources pétrolières de l'Extrême-Orient russe en évacuant le pétrole extrait dans un premier temps vers la Chine et le reste de la Russie. Le pipeline, dans sa première phase (2 757 km) qui devrait revenir à 11 milliards USD, est entrée en service en 2009. Selon le tracé actualisé en mars 2008, l'oléoduc se débranche du réseau existant à Taïchet (oblast d'Irkoutsk), traverse le sud de la Iakoutie en passant par Oust-Kout, Lensk et Aldan, avant d'atteindre Skovorodino (dans l'oblast d'Amour) non loin de la frontière chinoise. Dans une deuxième phase, programmée à moyen terme, l'oléoduc doit atteindre le port de Nakhodka, sur l'océan Pacifique, ce qui permettrait de trouver des débouchés au Japon, entre autres[2].

Le projet a pris du retard par rapport à sa planification initiale, mais sa capacité de 30 millions de tonnes ne sera probablement pas utilisée à sa mise en service, car les champs pétroliers qui entreront en production en Sibérie orientale ne devraient produire à cette date que quelques millions de tonnes par an.

Le 28 décembre 2009, Vladimir Poutine inaugure officiellement l'oléoduc après 3 ans de travaux[3],[4].

En novembre 2010 plusieurs publications ont paru dans les médias russes portant sur le detournement d'argent par Transneft lors de la construction de l'oléoduc[5],[6],[7],[8],[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]