Okko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Okko est une série de bande dessinée fantastique publiée depuis 2005. L'histoire prend place dans un univers médiéval japonais, librement inspirée d’œuvres comme Princesse Mononoké, La Pierre et le Sabre ou encore le jeu de rôle Le Livre des cinq anneaux[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Okko, le rônin sans maître, est à la tête d'un petit groupe de chasseurs de démons et arpente ainsi les terres de l'empire du Pajan, un japon médiéval et fantastique. Il est accompagné de Noburo, un géant à la force herculéenne qui cache son identité derrière un masque rouge, du moine Noshin, bonze fantasque grand amateur de saké et enfin de Tikku, jeune pêcheur devenu membre à part entière de la troupe, à qui Noshin enseigne les mystères de son art.

Série prévue en dix albums autour des cinq éléments, deux albums par élément : L'Eau, la Terre, le Feu, le Vent et le Vide.

Albums[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses, les chiffres de ventes librairies/grandes surfaces en France[3].

  1. Le Cycle de l'eau I, 2005 (113 566+)
  2. Le Cycle de l'eau II, 2006 (99 014+)
  3. Le Cycle de la terre I, 2007 (83 400+)
  4. Le Cycle de la terre II, 2008 (73 558+)
  5. Le Cycle de l'air I, 2009 (66 105+)
  6. Le Cycle de l'air II, 2010 (59 629+)
  7. Le Cycle du feu I, 2011 (51 323+)
  8. Le Cycle du feu II, 2012 (43 983+)
  9. Le Cycle du vide I, 2014

Éditeurs[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

La série connaît une adaptation ludique réalisée par Hazgaard, Okko l'ère d'Asagiri. Il s'agit d'un jeu de plateau tactique qui se joue à deux avec des silhouettes en carton, des cartes et des dés. Le jeu est inspiré de la bande dessinée et vous permet de prendre la tête d'une bande de chasseurs de démons ou de créatures maléfiques. Il est possible de remplacer les silhouettes par de vraies figurines. Le jeu est sorti le 4 juillet 2008. Trois extensions viennent compléter le jeu de base :

  • Okko : Yakuza Hazu Akai (2008)
  • Okko : L'ère de Karasu (2009)
  • Okko : Pajan Gun'Taï (2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Hub.
  2. « Okko », sur bedetheque.com.
  3. Panel Tite-Live edistat.com - Consulté le 6 juin 2010.