Okeh Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Okeh

Description de l'image  Okeh4423.jpg.
Filiale Sony Music Entertainment
Fondation 1918
Fondateur Otto K. E. Heinemann
Maison de disques Columbia Records
Genre Blues
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis

Okeh Records était un label de musique indépendant créé en 1918 et basé aux États-Unis avant de devenir à la fin des années 1920 une filiale de Columbia Records.

Histoire[modifier | modifier le code]

Okeh a été créé par Otto K. E. Heinemann (1877-1965), un manager de la branche américaine du label allemand Odeon Records. En effet, alors que la Première Guerre mondiale ravage l'Europe, Heinemann pense qu'il serait meilleur de disposer d'une entreprise basée aux États-Unis. Il incorpore la Otto K. E. Heinemann Phonograph Corporation en 1916, met en place son propre studio d'enregistrement et un système de presse de microsillons à New York et ouvre les enregistrements de l'entreprise au public en septembre 1918.

En 1920, Okeh fut la première maison de disques américaine à enregistrer une chanteuse noire en la personne de Mamie Smith[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LeRoi Jones, Le Peuple du blues, 1963