Okabe-juku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Okabe, mont du Pays basque français. 
Okabe-juku dans les années 1830, estampe d'Hiroshige de la série les Cinquante-trois Stations du Tōkaidō.

Okabe-juku (岡部宿, Okabe-juku?) était la vingt et unième des cinquante-trois stations qui jalonnaient la route du Tōkaidō, l'axe principal du Japon de l'ère Edo. Elle se trouvait dans ce qui est aujourd'hui la ville de Okabe, dans le district de Shida, préfecture de Shizuoka au Japon. Entre Okabe-juku et la shukuba (la station) précédente de Mariko-juku passe l'actuelle « Route 1 » du Japon, qui comprend une partie de l'ancienne route commerciale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien que la plupart des stations qui jalonnent le Tōkaidō aient été ouvertes dès la première année de son ouverture, Okabe-juku ne fut néanmoins ouverte qu'une année plus tard, en 1602[1].

Lorsqu'elle fut créée, elle n'avait que 16 habitants pour toute population, et ne comptait encore que 100 habitants en 1638, en faisant une toute petite station d'étape ; ce qui ne l'empêcha pas de prospérer au demeurant[1].

L'estampe ukiyo-e classique de Ando Hiroshige (édition Hoeido, 1833-1834) dépeint un torrent de montagne entre deux rives escarpées et la route, qui n'est à cet endroit qu'un étroit chemin bordé d'un mur de pierre sur l'un des côtés.

Le hatago de Okabe-juku, Kashiba-ya, prospéra durant l'ère Edo ; il fut détruit par le feu en 1834. Reconstruit avant la fin des années 1830, il fut classé parmi les « Biens Culturels Importants » du Japon. Il fut rouvert en 2000 comme musée d'archives.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Carey, Rediscovering the Old Tokaido:In the Footsteps of Hiroshige, Global Books UK, 2000 (ISBN 1901903109)
  • Reiko Chiba, Hiroshige's Tokaido in Prints and Poetry, Tuttle, 1982 (ISBN 0804802467)
  • Jilly Taganau, The Tokaido Road: Travelling and Representation in Edo and Meiji Japan, RoutledgeCurzon, 2004 (ISBN 0415310911)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) Okabe-machi Shōkōkai sur okabe-s.net, le site de la Chambre de commerce et d'industrie