Oiseaux inaptes au vol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manchot royal.

Les oiseaux incapables de voler sont des oiseaux dont la capacité à voler est absente. Ces espèces comptent sur la course ou la nage au lieu du vol, mais ils ont évolué à partir d'espèces qui en avaient la capacité[1].

Il subsiste aujourd'hui environ une quarantaine d'espèces d'oiseaux incapables de voler, les plus connus étant les struthioniformes (autruche, émeu, rhea et kiwi) et les manchots[2].

Espèces d'oiseaux incapables de voler[modifier | modifier le code]

Les genres (indiqués en italique) ou espèces d'oiseaux de cette liste, classés selon leur ordre, datent tous de l'époque Holocène.

Les ordres, genres ou espèces éteintes sont indiqués à l'aide d'un obèle (†).

Aepyornithiformes[modifier | modifier le code]

Struthioniformes[modifier | modifier le code]

Rheiformes[modifier | modifier le code]

Anseriformes[modifier | modifier le code]

Galliformes[modifier | modifier le code]

Podicipediformes[modifier | modifier le code]

Pelecaniformes[modifier | modifier le code]

Sphenisciformes[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) (version 2.9, 2009)[4] :

Coraciiformes[modifier | modifier le code]

Ciconiiformes[modifier | modifier le code]

Gruiformes[modifier | modifier le code]

Charadriiformes[modifier | modifier le code]

Falconiformes[modifier | modifier le code]

Psittaciformes[modifier | modifier le code]

Columbiformes[modifier | modifier le code]

Caprimulgiformes[modifier | modifier le code]

Strigiformes[modifier | modifier le code]

Passeriformes[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « New Zealand Ecology – Moa », TerraNature (consulté le 2007-08-27)
  2. « The Bird Site: Flightless Birds » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2007-08-27
  3. Laurie A Hunter, « Status of the Endemic Atitlan Grebe of Guatemala: Is it Extinct? », Condor, vol. 90, no 4,‎ 1988, pp. 906–912 (DOI 10.2307/1368847, JSTOR 1368847, lire en ligne [PDF])
  4. Congrès ornithologique international, version 2.9, 2009
  5. (en) Barry Taylor, Rails: A Guide to the Rails, Crakes, Gallinules and Coots of the World, Yale University Press,‎ 1998 (ISBN 0-300-07758-0)