Oiseau dans l'espace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oiseau dans l'espace
Artiste Constantin Brâncuși
Date 1923
Type Sculpture
Technique Marbre / bronze
Dimensions (H) ~ 140 cm ; ~ 15 cm de diamètre
Localisation Multiple

Oiseau dans l'espace (Pasărea în văzduh en roumain) est une sculpture du sculpteur roumain Constantin Brâncuși, créée en 1923.

Description[modifier | modifier le code]

Oiseau dans l'espace est une sculpture oblongue d'environ 140 cm de hauteur, pour environ 15 cm, en marbre ou en bronze suivant les versions. L'oiseau est représenté sans plumes ni ailes, son corps étant suggéré par un renflement de la sculpture et sa tête réduite à un simple ovale plan[1]. Le corps est présenté verticalement, le « bec » étant situé en haut. Sa base repose sur la tête tronquée d'un cône éfilé, lui même posé sur un piédestal cylindrique.

La surface de la sculpture, quel que soit le matériau, est totalement polie, à l'image d'un miroir.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Brâncuși crée le premier exemplaire de l'œuvre en 1923. Il en exécute au total 16 exemplaires, 7 en marbre et 9 en bronze.

Procès[modifier | modifier le code]

En octobre 1926, Oiseau dans l'espace et 19 autres sculptures de Brâncuși arrivent à New York à bord du navire Paris[2]. En théorie, les œuvres d'art ne sont pas sujets aux droits de douane, mais les douaniers refusent de croire que l'objet de bronze effilé en est une. Ils lui imposent donc le tarif douanier pour les objets en métal manufacturés : 40 % du prix de vente, soit environ 230 $ (un peu plus de 2800 $ en dollars de 2010)[3]. Marcel Duchamp, qui accompagne les sculptures depuis l'Europe, le photographe américain Edward Steichen, qui doit prendre possession de la sculpture après son exposition, et Brâncuşi lui-même protestent : les sculptures doivent apparaître à la Brummer Gallery de New York et ensuite à l'Arts Club de Chicago. Sous la pression de la presse et des artistes, les douanes américaines acceptent de revoir leur classement, mais libèrent en attendant les œuvres sous la mention « ustensiles de cuisine et matériels hospitaliers ». Cependant l'expert douanier F. J. H. Kracke, après consultation d'artistes américains sceptiques, finit par confirmer le classement initial et déclare que les œuvres sont sujet aux droits de douane[2]. Le mois suivant, Steichen fait appel de la décision.

Sous le régime de la loi douanière de 1922, pour que Oiseau dans l'espace puisse passer la douane sans droits, il doit s'agit d'une œuvre originale, sans objet pratique, réalisée par un sculpteur professionnel[2]. Personne ne conteste que l'objet n'a aucun objet pratique, mais la qualification d'art de la sculpture est fortement contestée. Le cas de 1916 United States v. Olivotti avait établi que les sculptures ne sont de l'art que s'il s'agit de représentations gravées ou ciselées d'objets naturels « dans leurs vraies proportions ». Une succession d'artistes et d'experts d'art témoignent, dans le sens la défense et les plaignants, sur la définition de l'art et de qui décide de ce qu'est l'art[2]. La déclaration sous serment de Brâncuşi au consulat américain explique le processus de création de l'objet, établissant son originalité[2].

Malgré les opinions contradictoires présentées à la cour, les juges Young et Waite se déclarent en novembre 1928 en faveur de l'artiste[2] Il s'agit de la première décision de justice américaine qui accepte la sculpture non-représentative comme art[4].

Versions[modifier | modifier le code]

Brâncuși a réalisé 16 versions de Oiseau dans l'espace, 7 en marbre et 9 en bronze.

Plusieurs exemplaires sont conservés ou exposes dans les musées suivants :

Marché de l'art[modifier | modifier le code]

En 2005, un exemplaire de Oiseau dans l'espace est vendu aux enchères pour 27,5 millions $. Lors de cette transaction, il s'agit d'un record de prix pour une sculpture vendue aux enchères[14],[15].

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Bird in Space (1923) », Metropolitan Museum of Art
  2. a, b, c, d, e et f (en) Stephanie Giry, « An Odd Bird », Legal Affairs,‎ septembre-octobre 2002
  3. (en) « Art: Bird », Time Magazine,‎ 31 octobre 1927
  4. (en) « Is It Art? », Harvad Law School
  5. (en) « Bird in Space (1923-24) », Philadelphia Museum of Art
  6. (en) « Bird in Space (1924) », Philadelphia Museum of Art
  7. (en) « Bird in Space (1925-1926) », Musée d'art du comté de Los Angeles
  8. (en) « Bird in Space (1927) », Musée d'art du comté de Los Angeles
  9. (en) « Bird in Space (1928) », Metropolitan Museum of Art
  10. (en) « Bird in Space (1941) », Metropolitan Museum of Art
  11. (en) « Bird in Space (1931) », Norton Simon Museum
  12. (en) « Bird in Space (1931-1936) », Galerie nationale d'Australie
  13. (en) « Bird in Space (1932-1940) », Collection Peggy Guggenheim
  14. (en) « Brancusi's "Bird in Space" Sets World Auction Record for Sculpture at $27,456,000 », Antiques and the Arts,‎ 10 mai 2005
  15. (en) « The price record for a Brancusi masterpiece was set up in 2005 when “Bird in Space” was sold for USD 27.5 M », Centre roumain d'information à Bruxelles