Oille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'oille (prononcez ɔj) est une potée faite avec diverses viandes et des légumes variés (dictionnaire Larousse). Certains la considèrent comme l'ancêtre probable du pot-au-feu. Les ingrédients qui la compose varient d'une recette à l'autre.

Le mot semble provenir de l'espagnol olla podrida, plat importé d'Espagne par la reine Marie-Thérèse venue épouser Louis XIV. Mais il est tout aussi probable qu'il dérive de oule, mot utilisé dans le Sud-Ouest de la France pour désigner un pot en terre dans lequel l'oille est préparée. Le plat est présenté sur la table dans un pot à oille, dont il existe des exemplaires (aussi bien en porcelaine qu'en argent) dans de nombreux musées. Il était consommé par des personnes issues de toutes les classes sociales[1]

Il existe trois sortes d'oilles :

  • Une soupe datant de l'époque de Louis XIV appelée également Grand-oille par Madame de Maintenon dans sa correspondance;
  • Olla podrida, une recette espagnole qui a été servie, à une certaine époque, aux dignitaires espagnols;
  • L' oille moderne à la française

Une vieille recette contient de la poule et des pigeons tous ficelée et farcis ainsi que de la viande de boeuf et de veau, des carottes, oignons, navets, poireaux, pourpier ainsi que des battes. Le tout est mijoté pendant cinq heures. De fines tranches de pain sont placées au fond d'un pot à oille et chauffées jusqu'à ce qu'elles collent au fond du récipient. Les volatiles sont extraits de cette soupe et placés sur le pain. Le jus est tamisé au-dessus. La viande restante et les légumes sont réservés.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]