Oidheadh Chloinne Lir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lir et les Cygnes, illustration de H.R. Millar, 1905.

Oidheadh Chloinne Lir (français : « Mort des enfants de Lir ») est un récit en prose de mythologie celtique irlandaise appartenant au Cycle mythologique. Il raconte l'histoire des quatre jeunes enfants de Lir transformés en cygnes par un sort de leur belle-mère jalouse, et condamnés à épouser cette forme pendant 900 ans. Ils retrouvent ensuite une forme humaine toutefois très âgée, et meurent ensemble de vieillesse.

Les seuls manuscrits préservant ce conte datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Il semble avoir été compilé par un moine du XVIe siècle à partir de contes folkloriques oraux. Les versions connues du texte sont plus ou moins différentes, surtout la fin qui a sans doute été christianisée. Le conte sert alors d'allégorie de la christianisation de l'Irlande, les enfants étant libérés de la magie païenne à travers l'avènement du Christianisme. Certains auteurs ont également comparé cette histoire à l'occupation anglaise de l'Irlande, notamment les massacres de Cromwell au XVIIe siècle, l'Irlande serait l'enfant mal traité par la monstrueuse belle-mère ; l'Angleterre.

Dans les manuscrits anciens, la Oidheadh Chloinne Lir est souvent regroupée avec deux autres récits mythologiques irlandais appelés Oidheadh Chloinne Tuireann et Longes Mac nUisnech sous le nom des Tri Truaighe Scéalaigheachta (français : « Trois Chagrins de Narration »).

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans la culture moderne[modifier | modifier le code]

  • L'auteur et spécialiste américain Randy Lee Eickhoff a fait publier en 2000 une traduction très romancée de la Oidheadh Chloinne Lir, dans un ouvrage intitulé The Sorrows, qui comprend également des traductions des deux autres « Chagrins » irlandais ; Oidheadh Chloinne Tuireann et Longes Mac nUisnech.

Liens externes[modifier | modifier le code]