Oh Boy (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oh Boy.
Oh, boy !
Auteur Marie-Aude Murail
Genre Chronique sociale
Jeunesse
Lieu de parution Drapeau de la France France
Éditeur L'École des loisirs
Collection Médium
Date de parution 2000
Couverture Lise Sarfati
Nombre de pages 207

Oh, boy ! est un roman écrit par Marie-Aude Murail. Il est paru en 2000 à l'École des loisirs.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Siméon Morlevent : 14 ans, maigre, yeux marrons. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac.
  • Morgane Morlevent : 8 ans, yeux marrons, oreilles très décollées. Première de sa classe et très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu’elle existe.
  • Venise Morlevent : 5 ans, yeux bleus, cheveux blonds. Signe particulier : crée des histoires d'amours torrides avec ses poupées.
  • Barthélémy Morlevent : 26 ans, grand, yeux bleus, cheveux teints. Homosexuel et très frivole. Signe particulier : a une boucle d'oreille qui intéresse particulièrement Venise.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois enfants (Siméon, 14 ans, Morgane, 8 ans et Venise, 5 ans) sont orphelins depuis peu. Leur père, Georges Morlevent, a disparu et leur mère, Catherine, est morte en tombant dans l'escalier (elle s'est en réalité suicidée en buvant du canard WC, mais seul Siméon le sait). Ils sont donc placés dans un foyer pour jeunes garçons, après que l'assistante sociale a fait pression sur le directeur pour tous les accepter, mais leur objectif premier est de le fuir pour se trouver une famille.

La juge des tutelles, Laurence Deschamps, commence ses recherches afin de trouver de la famille aux jeunes Morlevent. Elle leur a trouvé deux aînés, issus d'une première union de leur père : Josiane Morlevent, 37 ans, ophtalmologue et Barthélémy Morlevent, 26 ans, travaillant chez un antiquaire. Après les avoir rencontrés, la juge leur donne un rendez-vous pour rencontrer les orphelins. Venise adopte immédiatement son grand frère, tandis que Josiane demeure plus réservée.

Au cours du roman, on fait la connaissance d'autres personnages, comme Aimée, la voisine du dessus. Celle-ci est enceinte, mais battue par son mari.

La question de la garde des trois enfants pose de nombreux problèmes. Barthélémy n'est en fait pas le frère mais le demi-frère de Josiane : le père de Bart et des trois orphelins n'est pas celui de Josiane. De ce fait, elle n'a aucun lien de parenté avec les enfants. Cependant, elle n'arrive pas à avoir d'enfant avec son mari, et est donc attirée par la petite et mignonne Venise, très peu par sa sœur Morgane, mais pas du tout par Siméon.

L'attachement entre Siméon et Bart se renforce lorsqu'on apprend que le jeune adolescent est attaqué par la leucémie. Le professeur Mauvoisin, qui le soignera, les aidera beaucoup dans la réunification de leur famille et dans l'évolution psychologique des personnages. Barthélémy, immature et insouciant avant l'arrivée dans sa vie de ses demi-frère et demi-sœurs, doit assumer de nombreuses responsabilités. À certains moments de l'histoire, afin de passer pour un homme stable (et hétérosexuel), craignant que son mode de vie l'empêche de s'occuper des enfants, il demande à sa voisine Aimée de se faire passer pour sa compagne.

La tutelle et la garde des petites sont finalement attribuées à Josiane qui, durant ce temps, avait fait leur connaissance. Barthélémy, quant à lui, obtient la garde de Siméon et se voit donner le titre de subrogé-tuteur. Il aura tous les enfants une fin de semaine sur deux.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Jeunesse France Télévision 2000
  • Prix Tam-Tam 2000 (Salon du livre de jeunesse de Montreuil)
  • Prix "Pot de billes" 2001 (Salon de Montbéliard)
  • Prix Sésame 2001 (Salon du livre de jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux)
  • Prix des lectrices de Julie (éditions Milan) (Salon du Livre de Paris, 17 mars 2001)
  • Prix "Tempête au collège 2001" (Bayonne, 9 mars 2001, décerné par 250 collégiens du Pays Basque)
  • Prix du jury des collégiens de Villefranche-de-Rouergue
  • Prix LIVRENTÊTE de Culture et bibliothèques pour tous (Futuroscope, 4 mai 2001)
  • Prix adolescents de la ville de Loudéac
  • Prix 2001 du Livre de l'Été (Metz, 8 juin 2001)
  • Prix des lecteurs du Morbihan
  • Prix des Collégiens Haute-Savoie 2001
  • Prix des collèges de Martigues 2001
  • Prix Territoire de Lecture (prix littéraire des collèges du Territoire de Belfort)
  • Prix des lecteurs 2001 de la ville du Mans
  • Prix Ados de la ville de Rennes/Ille-et-Vilaine 2001 (6 juin 2001)
  • Prix du salon du livre de la ville de Chevreuse
  • Prix Tatoulu 2001
  • Le Gaillard d'or 2002 (Brive-la-Gaillarde)
  • Coup de cœur 2002 des jeunes lecteurs de la ville de Bruxelles
  • Prix Farniente 2001 (Belgique)
  • Isidor Fictions niveau quatrième
  • Prix de la ville de Rennes (4 juin 2003)
  • Prix Paolo Ungari-Unicef 2008 (Alice nella città, 30 octobre 2008, traductrice : Federica Angelini)
  • Prix des livres d'or, (6 Avril 2002)
  • Premio LIBER (Foire de Bologne, 24 mars 2009)
  • Goldener Lufti (Pegasus-Leserpreis für Jugendbücher, 5 mars 2009)
  • Prix Un libro per la testa 2009 (Suzzara, Italie)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Ce roman a fait l'objet d'une adaptation télévisée, réalisée par Thierry Binisti sous le titre : « On choisit pas ses parents ! ».

Ce roman fait aussi l'objet d'une adaptation sur la scène, sous le titre Oh Boy!, mise en scène par Olivier Letellier, adaptation du texte par Catherine Verlaguet, avec Lionel Erdogan. Le spectacle a obtenu en 2010 le Molière du spectacle jeune public.