Office fédéral de la police

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article connexe : Police suisse.

L'Office fédéral de la police (FEDPOL) est l'office fédéral compétent en matière de police en Suisse. Il dépend du Département fédéral de justice et police. Il est chargé des questions relatives à la police judiciaire fédérale, dont l'unité Tigris. Il est basé à Berne.

Créée en même temps que l'État fédéral, il s'occupait primitivement de la police politique envers les étrangers. En 1889, cette prérogative s'étendit à l'ensemble des citoyens suisses. Suite aux différentes guerres mondiales, les compétences fédérales en matière de contre-espionnage se renforcèrent et furent remises à la police fédérale ; celle-ci prit en charge en 1935 la protection de l'État.

Lors de la guerre froide, la police fédérale surveilla près de 900 000 personnes ou organisations, comme le révéla l'Affaire des fiches qui provoqua un bouleversement dans le fonctionnement de la police fédérale, aboutissant en 1999 à l'intégration de cette dernière à l'Office fédéral de la police, à une réorganisation complète de ses services ainsi qu'à sa surveillance par une commission parlementaire[1].

Ses compétences et son fonctionnement se basent principalement sur l'Ordonnance du 17 novembre 1999 sur l’organisation du Département fédéral de justice et police[2]. Ses domaines de compétences sont restreints pour une police fédérale.

Tous les organes de la police fédérale sont réunis sous l'égide de l'Office fédéral de la police, dont l’appellation générique est "fedpol"[3].

L'Office fédéral de la police comprend les divisions suivantes :

  • Direction / État-major, qui est comme son nom l'indique l'organe de direction de "fedpol".
  • Division principale Coopération policière internationale, qui s'occupe de coordonner les demandes d'entraide judiciaire concernant la Suisse et de superviser celles effectuées par la Suisse à l'étranger.
  • Division principale Police judiciaire fédérale, organe le plus important qui s'occupe des tâches de police relevant de la compétence fédérale, tels le grand banditisme, les activités terroristes, les crimes de guerre, etc.
  • Division principale Services, qui est une plate-forme d'information en charge de différentes bases de données recensant les empreintes digitales, les relevés ADN, les personnes disparues, etc.
  • Division principale Service fédéral de sécurité, qui s'occupe de la sécurité des personnalités, magistrats et bâtiments fédéraux, ainsi que de la coordination en cas de prise d'otage avec chantage concernant la Confédération.
  • Division Ressources, qui est une entité administrative gérant le personnel, les finances et les services techniques.

Notes et références[modifier | modifier le code]