Office européen de lutte antifraude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les bâtiments de travail de l'OLAF dans la rue Joseph II à Bruxelles.

L'Office européen de lutte antifraude (OLAF), est une institution chargée de protéger les intérêts financiers de l'Union européenne.

Sa tâche consiste à combattre les fraudes touchant le budget européen, comme la corruption ou toute autre activité irrégulière, incluant la mauvaise gestion ou l'absence de transparence, au sein des institutions européennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

En décembre 2010, Giovanni Kessler est nommé président de l'Office européen de lutte antifraude[1]. En 2011, l'Office européen de lutte antifraude traite 463 affaires et recouvre 691 millions d'euros détournés, contre 68 millions en 2010 et 251 millions en 2009. Cette augmentation s'explique par la volonté de l'Office européen de lutte antifraude d'accentuer la lutte contre la fraude et la corruption, et par une importante affaire de détournement de fonds structurels européens au sein des autorités italiennes, qui a permis à l'Union européenne de recouvrer 382 millions d'euros[2].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :