Offensive de Gorlice-Tarnów

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Offensive de Gorlice-Tarnów
EasternFront1915b.jpg
Informations générales
Date 1er mai - 18 septembre 1915
Lieu Gorlice et Tarnów, actuelle Pologne
Issue Victoire de l'Autriche-Hongrie et de l'Allemagne
Belligérants
Drapeau de l’Empire russe Empire russe Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Empire allemand Empire allemand
Commandants
Radko Dimitriev August von Mackensen
Forces en présence
IIIe Armée russe XIe Armée allemande
IVe Armée austro-hongroise
Pertes
240 000 tués, blessés, disparus 90 000 tués, blessés, disparus
Première Guerre mondiale
Batailles
Front d'Europe de l’Est

Stallupönen (08-1914)Gumbinnen (08-1914)Tannenberg (08-1914)Île d'Odensholm (08-1914)Lemberg (08-1914)Krasnik (08-1914) - Komarów (08-1914)Lacs de Mazurie (I) (09-1914)Przemyśl (09-1914)Vistule (09-1914)Łódź (11-1914)Bolimov (01-1915)Bataille de Zwinin (02-1915)Lacs de Mazurie (II) (02-1915)Gorlice-Tarnów (05-1915)Novogeorgievsk (08-1915)Varsovie (08-1915)Sventiany (09-1915)Lac Narotch (03-1916)Offensive Broussilov (06-1916)Turtucaia/Tutrakan (09-1916)Offensive Flămânda (09-1916)Offensive Kerenski (07-1917)Opération Albion (09-10-1917)Marasesti (08-1917) - Traité de Brest-Litovsk (03-1918)Bakhmatch (03-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Ouest


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

L'offensive de Gorlice-Tarnów est une offensive de la Première Guerre mondiale menée par l'Allemagne pour atténuer la pression russe sur l'Autriche-Hongrie. Elle marque un tournant sur le front de l'Est. Les Allemands, appuyés par les Autrichiens, y sont victorieux, arrivant à effectuer une percée rapide dans les défenses ennemies et à faire reculer les Russes sur près de 150 km. A l'issue de l'offenssive, les Empires centraux peuvent ainsi occuper la Pologne, une partie de la Biélorussie et de la Russie et une grande part de la Lituanie.

Le contexte[modifier | modifier le code]

Les forces austro-hongroises et russes avaient lancé chacune deux offensives sur le front de Galicie au début de 1915, mais aucune ne parvint à percer le front. L'état-major austro-hongrois demanda alors l'aide de l'armée allemande, en proposant une attaque aux environs de Gorlice. Dans un premier temps, le chef d'état-major allemand, Erich von Falkenhayn, repoussa cette idée, préférant se concentrer sur la situation du front ouest (en France), où les offensives s'enlisaient. Finalement, les Allemands changèrent d'avis, et acceptèrent la proposition autrichienne. Une offensive massive fut préparée, prévoyant une attaque dans le secteur de Gorlice-Tarnów, au sud de Varsovie et de la Pologne.

Le général August von Mackensen fut envoyé sur place, avec le noyau de ce qui devrait être la future XIe armée allemande. Celle-ci se composait de 10 divisions d'infanterie transferrées du front ouest. Les Autrichiens, devant participer à la bataille, alignaient la IVe armée austro-hongroise (à savoir huit divisions d'infanterie et une de cavalerie) sous le commandement de l'archiduc Joseph-Ferdinand. En face, la IIIe armée russe se trouvait sous les ordres du général Radko Dimitriev (en).

Le déroulement[modifier | modifier le code]

August von Mackensen décida de lancer l'offensive le 2 mai 1915. Elle débuta par un déluge d'artillerie puis par un assaut qui prit l'ennemi par surprise. Les forces allemandes, occupant le centre du front, enfoncèrent rapidement les lignes russes, permettant aux Austro-Hongrois sur les ailes de repousser la IIIe armée de Dimitriev. Le renfort, côté russe, de deux divisions n'eut aucun impact sur le déroulement de l'attaque allemande, qui balaya les défenses adverses rapidement. L'offensive se poursuivit jusqu'au 1er juin, repoussant les Russes de plus de 150 kilomètres.

140 000 prisonniers tombèrent aux mains des Austro-allemands.

Le bilan[modifier | modifier le code]

Après la bataille, les Empires centraux poursuivirent leur avancée à travers l'Empire russe, mais les Allemands ne parvinrent pas à prendre Riga, le grand port russe sur la Baltique. 1915 fut l'année où l'Allemagne connut le plus de succès sur le front oriental.

La bataille de Gorlice-Tarnów fut d'ailleurs la plus éclatante victoire de toute la Première Guerre mondiale pour les Allemands, bien qu'elle se fût déroulée sur un front secondaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]