Odile de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Première maison des comtes d’Orange-Nice.

Odile de Provence, dite aussi Odile de Nice ou Odile de Reillane-Vence (9761032), serait la fille d' Annon de Vence[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Odile de Provence épouse vers 999, Miron-Laget de Sisteron, et ensuite Laugier de Nice en 1012.

Dans son ouvrage Nicaea Civitas, l'historien Pierre Gioffredo (1629-1692), nommé abbé de Saint-Pons en 1690, reproduit un acte de donation rédigé en latin à Lurs, en date du 5 décembre 999, par le vicomte de Nice Miron, sa femme Odile de Provence et leurs fils Pons (futur évêque de Nice de 1011 à 1030), Bertrand et Miro. Ce document est comme la charte lapidaire de la renaissance du monastère de Saint-Pons de Nice... l'importance des dons et les fautes de rédaction dans les différentes chartes parvenues jusqu'à nous mettent en lumière la décadence matérielle et intellectuelle dans laquelle un siècle d'incursions sarrasines avaient plongé l'abbaye[2].

Laugier de Nice dès 1023 est moine de l'ordre de Cluny Son beau-père avait donné la villa de Sarrians à charge pour l’abbaye de construire une église. De 1023 à sa mort Laugier de Nice dirige les travaux qui se terminent en 1037[3]. En 1029, une charte nous apprend que Laugier et Odile donnent à Saint-Pons Revest[4]. En 1032, Laugier et sa femme Odile, font des donations au monastère de Saint-Veran et à l'église de Notre-Dame la Dorée, près du fleuve côtier Loup, diocèse de Vence en 1032.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Odile de Provence a cinq enfants de son second mariage avec Laugier de Nice :

Ces trois frères donneront à la cathédrale de Nice les églises Sainte-Marie d'Olivula à Villefranche, Sainte-Marie de Beaulieu et Saint-Jean, près de Saint-Hospice. Ils enrichiront aussi les monastères de Saint-Pons de Nice et de La Dorade, ainsi que l'église de Vence[5].


Descendance de Pons de Mevouillon (le blason des princes d'Orange est un repère, les blasons n'existent pas encore au IXe siècle) :

Pons de Mevouillon Blason Raymond IV des Baux.svg
 x Blismodis  
 |
 | → Humbert évêque de Vaison, jusqu’en 1005 BishopCoA PioM.svg
 |
 | → Garnier, évêque d’Avignon (976-991) BishopCoA PioM.svg
 |
 | → Ison
 |
 | → Pons II de Mevouillon (ca 920-986) Blason Raymond IV des Baux.svg
       x Richilde, originaire de l’Uzège
       |
       | → Féraud de Nice  évêque de Gap BishopCoA PioM.svg 
       |
       | → Pierre de Mirabel  évêque de Vaison BishopCoA PioM.svg 
       |
       | → Pons III de Mevouillon
       |      |    ... → Descendance Mevouillon... 
       |
       | → Arnoul de Theys
       |      |    ... → Descendance Theys... 
       |
       | → Gérard
       |
       | → Rambaud 
       |
       | → Raoul
       |
       | → Laugier de Nice (ca 950-1032) Blason Raymond IV des Baux.svg
             x  Odile de Provence (976-1032), fille de Guillaume Ier de Provence
             |
             | → Rostan de Gréolières
             |      |    ... → Descendance Gréolières... 
             |
             | → Pierre de Nice, évêque de Sisteron (1043-1059) BishopCoA PioM.svg
             |
             | → Jauccara de Nice
             |      x  Amic de Vence-Avignon
             |
             | → Gerberge de Nice
             |       x  Bérenger d’Avignon. 
             |
             | → Rambaud de Nice (1006-1073) Blason Raymond IV des Baux.svg
                    x  1032 Accelena d’Apt 
                    |
                    | → Laugier d’Apt 
                          x Amancia de Lacoste-Castellane
                    |
                    | → Odila de Nice 
                         x Boniface de Reillanne
                    |
                    | → Gisla de Nice
                          x Rostang d'Agoult Blason ville fr Sault (Vaucluse).svg
                          |
                          | →  Laugier d'Agout, évêque d'Apt, croisé BishopCoA PioM.svg
                    |
                    | → Pierre II de Nice  évêque de Sisteron, puis  évêque de Vaison BishopCoA PioM.svg
                    |
                    | → Rostan de Fréjus
                          x Accelena de Marignane
                    |
                    | → Rambaud de Nice, seigneur de Gréolières (+ jeune)
                    |
                    x  Bélieldis de Marseille
                    |
                    | → Amic 
                    |
                    | → Guillaume 
                    |
                    x  avant 1045 Azalaïs de Reillanne, veuve de Guilhem d'Agoult Blason reillanne.jpg
                    |
                    | → Bertrand-Rambaud d’Orange Blason Raymond IV des Baux.svg
                          x  1068 Adélaïde de Cavenez, veuve de Guillaume V Bertrand de Provence Insigne des Bosonides
                          |
                          | → Léger ou Laugerus, évêque d’Avignon(1124 ou 1126-1142) BishopCoA PioM.svg
                          |
                          | → Jausserand Laugier, seigneur de Gréolières     
                          |
                          x  1064 Gerberge, fille de Foulques Bertrand de Provence Insigne des Bosonides
                          |     
                          | → Pierre
                          |
                          | → Rambaud II d'Orange Rambaud II d'Orange.jpg
                                |
                                | → Thiburge d'Orange Blason Raymond IV des Baux.svg
                                     x 1126 Guillaume d’Omélas, fils de Guilhem V de Montpellier Seigneurs de Montpellier.svg
                                     |
                                     | → Raimbaut d'Orange Rambautz d'Aurenga.jpg

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement aux idées reçues et écrites, Odile "de PROVENCE" : n'est absolument pas une fille - même naturelle - de Guillaume de Provence mais serait issue d'une puissante famille de juges "de VENCE". Pour connaître la filiation d'Odile et bien d'autres détails sur cette famille, se reporter à l'excellente étude menée par M. Guillaume CLAMENS, Professeur à l'Université de NICE SOPHIA ANTIPOLIS publiée dans la revue ARCHEAM n°16 -2009- p 26-61, sous le titre La Famille des seigneurs de Nice : Origines et Généalogie (999-1154).
  2. Bonaventure Salvetti, l'Abbaye de Saint-Pons hors les murs de Nice, chapitre 6.
  3. L'ordre de Cluny à la fin du Moyen Âge: le vieux pays clunisien, XIIe-XVe siècles, Par Denyse Riche, Publié par Université de Saint-Étienne, 2000, p.129.
  4. L'abbaye de Saint-Pons : hors les murs de Nice : essai historique, Par Bonaventure Salvetti, Publié par SERRE EDITEUR, 2003, p.44.
  5. Chronique de Provence: histoire civile et religieuse de la cité de Nice et du Département des Alpes-Maritimes, Par Eugène Tisserand, Publié par Visconti et Delbecchi, 1862, v.1-2, p.126.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]