Odeigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Odeigne
Vue depuis la route de « Sur le Ri »
Vue depuis la route de « Sur le Ri »
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Marche-en-Famenne
Commune Manhay
Code postal 6960
Zone téléphonique 086
Démographie
Gentilé Odeignois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 15.4′ N 5° 40.9′ E / 50.2567, 5.6817 ()50° 15.4′ Nord 5° 40.9′ Est / 50.2567, 5.6817 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Odeigne

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Odeigne

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Odeigne

Odeigne (en wallon Ôdegne) est une section de la commune belge de Manhay située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village fait partie du plateau des Tailles et est situé 3 km à l'ouest de la Baraque de Fraiture, le point culminant de la province.

Histoire[modifier | modifier le code]

Odeigne était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Ce n'était une commune de la province de Luxembourg que depuis 1839. Elle faisait partie avant cela du département de Sambre-et-Meuse.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le 11 mai 1940, lendemain du déclenchement de la campagne des 18 jours, Odeigne est prise vers midi par les Allemands de la 5e Panzerdivision[1] qui a pour objectif de traverser la Meuse au niveau de Dinant.

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Le moulin à eau, encore en activité, visitable et avec chambres d’hôtes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal,‎ 2009, p. 122.

Sur les autres projets Wikimedia :