Odéon antique de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Odéon antique
Odéon antique de Lyon sur la colline de Fourvière
Odéon antique de Lyon sur la colline de Fourvière

Lieu de construction Lyon
Date de construction IIe siècle
Type de bâtiment Odéon
Dimensions externes 73 mètres de diamètre extérieur
Coordonnées 45° 45′ 31″ N 4° 49′ 11″ E / 45.758692, 4.819736 ()45° 45′ 31″ Nord 4° 49′ 11″ Est / 45.758692, 4.819736 ()  

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Odéon antique

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Odéon antique
Liste des monuments de la Rome antique

L’Odéon antique romain de Lugdunum (Lyon) est adossé à la colline de Fourvière, près de son sommet. À côté du Théâtre antique de Fourvière, il forme un couple archéologique remarquable, rare dans le monde romain. En Gaule, seule Vienne possède également un théâtre accompagné d’un odéon.

Histoire d'une découverte[modifier | modifier le code]

L'édifice est connu depuis le XVIe siècle où il est interprété, à tort, comme étant l'amphithéâtre où eurent lieu le martyr des chrétiens lyonnais en 177. Tantôt interprété comme un théâtre ou un amphithéâtre par différents auteurs (Claude Bellièvre, G. Symeoni, Guillaume Paradin), le monument apparait dans plusieurs textes et plans. Avec le calcul du rayon de courbure du dernier maenianum (volée de gradins), l'interprétation est modifiée et on conclut qu'il s'agit d'un édifice de spectacle. Situé dans l'ancien terrain du Couvent des Dames de la Compasson, il est dégagé de 1941 à 1946 puis de 1953 à 1958.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Odéon fut construit au début ou au milieu du IIe siècle. Les archéologues hésitent sur sa datation. Les fouilleurs datent l'édifice de la même période que l'extension du théâtre sous le règne d'Hadrien. Voisin du théâtre, il profite aussi de la pente de la colline pour soutenir ses gradins. Plus petit, il offre pour un diamètre de 73 m une capacité d’environ 3 000 places, ce qui justifie sa classification comme odéon, édifice couvert réservé à des spectacles de musique et de lecture publique, moins populaires que les représentations théâtrales. Il a également pu servir de salle de réunion pour les notables de la ville.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le dallage de l’orchestra

L'édifice possède un diamètre extérieur de 73 mètres. La cavea adossée à la colline est soutenue par des voûtes. Dans le bas se trouve un passage large de deux mètres, effondré dans sa partie antérieure. Il est enduit de tuileau et recouvert de marbre blanc. L'odéon, dans son état actuel comporte seize rangées de gradins dont les deux tiers reposent sur des voûtes visibles dans la partie sud. Le centre est occupé par un escalier d'une largeur de un mètre. Au delà du promenoir, un mur, d'une épaisseur de 1,80 m, est probablement percé de plusieurs portes. Ce mur précède un terre-plein large de 3,20 m soutenu par des voûtes rayonnantes, puis le mur d'enceinte doublé d'un contre-mur (épaisseur et hauteur totales conservées : 6,45 × 8 m). La structure est utilisée pour soutenir un toit, dont les poutres, engagées dans le mur d'enceinte, devaient mesurer quinze mètres de long et parvenaient jusqu'au septième gradin.

L'orchestre, d'un diamètre de 17 m, possède deux rangs de gradins ornés d'une bordure basse de marbre blanc et coupés dans leur centre par un escalier dans le prolongement de celui de la cavea. Le pavement en opus sectile a été soigneusement restauré selon le motif géométrique ancien en dalles onze matériaux différents : marbre de différentes couleurs, porphyre vert et rouge, brèche violette et rosée, granite et syénite grise. Deux couloirs latéraux parviennent à l'orchestre. L'un des deux a conservé en partie proche de l'orchestre, un dallage de marbre et un enduit sur le mur, orné d'une plinthe. Deux galeries voûtées servent de fondation à l'orchestre et aux deux couloirs. Elles recoupent des murs transversaux antérieurs couverts d'enduit peint. La scène a conservé le mur antérieur du pulpitum, puis la fosse du rideau (long. 32 m × larg. 0,90 m × prof. 1,30) couverte de onze dalles, percées d'un trou carré qui reçoit les montants.

Un portique en contrebas de six mètres par rapport au niveau de l'orchestre sépare l'édifice de l'esplanade qui s'étend à l'est. Il est orné d'un pavement de mosaïque noir et blanc d'une longueur de 89 m et d'une largeur de 6,50 m. Il est bordé de chaque côté par un filet noir. Le motif du pavement est en opus quadratum par une série de filets noirs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Pelletier, André Blanc, Pierre Broise, Jean Prieur, Histoire et Archéologie de la France ancienne, Rhône Alpes, éditions Horvath, 1988
  • Pierre Gros, La France gallo-romaine, éditions Nathan, 1991
  • Document utilisé pour la rédaction de l’article Anne-Catherine Le Mer, Claire Chomer, Carte archéologique de la Gaule, Lyon 69/2, Paris 2007, (ISBN 2-87754-099-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]