Octavia E. Butler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Butler.

Octavia E. Butler

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Octavia Butler pendant une séance de dédicaces en 2005

Nom de naissance Octavia Estelle Butler
Activités Romancière, nouvelliste
Naissance 22 juin 1947 (67 ans)
Pasadena, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 24 février 2006 (à 58 ans)
Lake Forest Park (en), État de Washington, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Science-fiction
Distinctions Prix Hugo
Prix Nebula
Prix Locus
Prix Solstice

Œuvres principales

Octavia Estelle Butler, née le 22 juin 1947 à Pasadena en Californie et morte le 24 février 2006 (à 58 ans) à Lake Forest Park (en) dans l'État de Washington, est une écrivaine de science-fiction afro-américaine des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Octavia Butler est née et a grandi à Pasadena, Californie (États-Unis). Son père, cireur de chaussures, meurt alors qu'elle est un bébé, elle est alors élevée par sa mère (Octavia M. Butler) et sa grand-mère dans un contexte peu favorable. Sa mère travaille comme servante pour nourrir la famille. La maisonnée est baptiste, assez stricte. Octavia Butler est une enfant rêveuse et introvertie, elle commence à écrire vers dix ans et se passionne pour la science-fiction dès l'âge de douze ans, après avoir vu le film de SF de David MacDonald en 1954, Devil Girl from Mars (en).

Après avoir suivi les ateliers Clarion, aux côtés de Vonda McIntyre[1], elle obtient un diplôme au Pasadena City College (en) en 1968, puis elle entre à l'Université de Californie à Los Angeles et y étudie l'écriture, en particulier avec Harlan Ellison et Samuel R. Delany.

Elle publie des nouvelles dès 1971, y compris dans l'anthologie Dangereuses Visions d'Ellison, mais ne parvient à faire publier un roman qu'en 1976 (Le Maître du réseau). En 1979, Kindred, le récit d'une jeune fille qui voyage dans le temps et rencontre ses ancêtres esclaves, la rend célèbre. En 1984 et en 1985, elle reçoit le Prix Hugo pour des nouvelles. En 1994, c'est le Prix Nebula que remporte son roman La Parabole des talents. Installée à Seattle à partir de 1999, elle meurt de façon brutale dans la rue, d'une chute ou d'une attaque cardiaque selon les sources.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cycle Patternist[modifier | modifier le code]

  1. Le Maître du réseau (en), Futurama (Presses de la Cité) no 12 ((en) Patternmaster, 1976)
  2. Le Motif, OPTA « Club du livre d'anticipation » ((en) Mind of my Mind, 1976)
  3. La Survivante (en), OPTA « Club du livre d'anticipation », 1980 ((en) Survivor, 1977)
  4. (en) Wild Seed, 1980
  5. Humains plus qu'humains, Presses de la Cité « Superlights » ((en) Clay's Ark, 1984)

Lilith's Brood (Xenogenesis)[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dawn, 1987
  2. (en) Adulthood Rites, 1988
  3. (en) Imago, 1989

Paraboles[modifier | modifier le code]

Romans isolés[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Vonda N. McIntyre » (consulté le 4 septembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]