Octave Landry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Landry et Jean Landry.
Octave Landry (1826-1865)

Jean Baptiste Octave Landry de Thézillat, né le 10 octobre 1826 à Limoges et mort en octobre 1865 à Auteuil est un médecin français. On lui attribue la première description, en 1859, de l'affection qui deviendra le syndrome de Guillain-Barré[1],[2]. Ce syndrome neurologique est d'abord désigné, en 1876, sous le nom de paralysie ascendante de Landry par le neurologue allemand Carl Westphal, avant d'être renommé en l'honneur de Georges Guillain et de Jean Alexandre Barré qui en donnent la définition complète en 1916[3].

Octave Landry choisit la carrière médicale sous l'influence de son oncle le Dr de Thézillat, lui-même médecin aliéniste à Limoges. Dans les années 1850, il apporte ses soins aux victimes de la troisième pandémie de choléra dans le département de l'Oise et par la suite se consacre à la recherche médicale. En 1857, il épouse Claire Giustigniani (1832-1901). En 1859, il publie dix cas (cinq cas personnels et cinq autres trouvés dans la littérature) d'une maladie qu'il nomme « paralysie ascendante aiguë » [4] et dont il distingue trois formes :

Octave Landry est décrit par ceux qui l'ont connu, comme affable et généreux, de manières simples. Il pratiquait en amateur le chant, le violoncelle, la danse et l'équitation, et se passionnait pour l'alpinisme, la géologie et la cristallographie[5]. Il meurt du choléra contracté au chevet de ses patients lors de l'épidémie de 1865 (dans le cadre de la quatrième pandémie), âgé de 39 ans seulement.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Walusinski, « Octave Landry 1826-1865 », sur http://baillement.com,‎ 30 septembre 2013 (consulté le 12 janvier 2014)
  2. (en) Webb Haymaker, Octave Landry (1826-1865) : Dans :The founders of neurology; one hundred and forty-six biographical sketches by eighty-eight authors. Compilé et édité par Webb Haymaker et Francis Schiller, Springfield, Illinois, Charles C. Thomas,‎ 1970, 2e éd., 616 p., p. 446-469
  3. G. Guillain, JA. Barré et A. Strohl, « Sur un syndrome de radiculo-névrite avec hyperalbuminose du liquide céphalo-rachidien sans réaction cellulaire. Remarques sur les caractères cliniques et graphiques des réflexes tendineux », Bull. et Mém. de la Soc. Méd. des Hôp. de Paris,‎ 1916, p. 1462-1470
  4. O. Landry, « Note sur la paralysie ascendante aiguë », Gaz Hebd Med Chir, vol. 6,‎ 1859, p. 472-474, 486-488
  5. B. Schott, « Histoire du syndrome de Guillain et Barré », Rev Neurol (Paris), vol. 12,‎ 1982, p. 931-938