Octadécyltrichlorosilane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Octadécyltrichlorosilane
Octadecyltrichlorosilane.svg
Octadecyltrichlorosilane-3D-sf.png
Structure de l'octadécyltrichlorosilane
Identification
Nom IUPAC trichloro(octadécyl)silane
Synonymes

trichlorooctadécylsilane

No CAS 112-04-9
No EINECS 203-930-7
PubChem 8157
SMILES
InChI
Apparence liquide brunâtre d'odeur piquante
Propriétés chimiques
Formule brute C18H37Cl3Si  [Isomères]
Masse molaire[1] 387,931 ± 0,023 g/mol
C 55,73 %, H 9,61 %, Cl 27,42 %, Si 7,24 %,
Propriétés physiques
ébullition 223 °C[2]
Solubilité décomposition brutale au contact de l'eau
Masse volumique 0,915 g·cm-3[2] à 20 °C
Point d’éclair 89 °C[2]
Pression de vapeur saturante 700 Pa[2] à 20 °C
Précautions
Directive 67/548/EEC[2],[3]
Corrosif
C



Transport[2]
X80
   1800   
SGH[2]
SGH05 : Corrosif
Danger
H314, EUH014, P280, P305+P351+P338, P309+P310, P402,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'octadécyltrichlorosilane (OTS) est un composé chimique de formule CH3(–CH2)17–SiCl3. Il se présente sous la forme d'un liquide combustible peu volatil, faiblement coloré en brun, corrosif et d'odeur piquante, qui se décompose brutalement au contact de l'eau. La molécule est amphiphile, avec une tête polaire et une queue aliphatique, propriété utilisée en électronique moléculaire par l'industrie des semiconducteurs pour réaliser des couches minces auto-assemblées (monocouches auto-assemblées), sur substrat silice SiO2 ou autres[4].

Par ailleurs, certains écrans à cristaux liquides sur substrat organique ont été développés à partir de couches OTS-PVP[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e, f et g Entrée de « Trichlorooctadecylsilane » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 7 décembre 2012 (JavaScript nécessaire)
  3. Fiche Sigma-Aldrich du composé Octadécyltrichlorosilane, consultée le 8 décembre 2012.
  4. (en) « Beauty is Just One Layer – Introduction to Self-Assembled Monolayers », sur Physical Inorganic Chemistry – Institute of Applied Synthetic Chemistry (consulté le 8 décembre 2012)
  5. (en) Takuya Otani, « Sony Develops TFT Substrate Entirely Formed by Organic Materials », sur TechOn!,‎ 9 juin 2006 (consulté le 8 décembre 2012)