Ocean's Thirteen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Océan (homonymie).

Ocean's Thirteen

Réalisation Steven Soderbergh
Scénario Brian Koppelman
David Levien
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film policier
Sortie 2007
Durée 113 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ocean's 13 ou Danny Ocean 13[1] au Québec est un film policier américain de 2007, réalisé par Steven Soderbergh. Il constitue la suite d’Ocean's Eleven (2001) et d’Ocean's Twelve (2004) du même réalisateur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que son ami et mentor, Reuben Tishkoff, a été trahi en affaires par le magnat des casinos Willy Bank, Danny Ocean convoque sa bande afin d'infliger à Bank une punition digne de ce nom. Tous les moyens seront bons pour faire sauter « le Bank » : truquer les dés en remontant jusqu'à leur usine de fabrication, truquer les machines à sous et les billes, ruiner le séjour à l'hôtel de la personne chargée de le noter, voler à Willy Bank ce qu'il a de plus cher (ses colliers à cinq diamants, qui permettent d'évaluer la qualité de l'hôtel casino « le Bank »), s'acheter les faveurs des flambeurs et même provoquer un tremblement de terre !

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Durant le film, on peut voir le personnage de Reuben Tishkoff interprété par Elliott Gould, faire par l'intermédiaire du script, un clin d'œil au film Le Parrain : Reuben prononce les mêmes répliques que Marlon Brando dans le rôle de Vito Corleone, lorsque l'on s'apprête à lui annoncer la mort de son fils. Ici Reuben, en s'adressant à Linus Caldwell (Matt Damon), Rusty Ryan (Brad Pitt) et Danny Ocean (George Clooney) montre qu'il est encore anéanti par le sale coup que lui a joué Willie Bank (Al Pacino), justement, l'autre fils de Vito Corleone dans Le Parrain. Cela est d'autant plus troublant lorsqu'on sait que ce clin d'oeil a lieu à un moment du film où un autre personnage connu de la série s’apprête à rentrer en scène pour permettre indirectement une vengeance en l'honneur de Reuben ; Terry Benedict, soit un personnage interprété par Andy Garcia, autre fameux acteur dont une des plus grandes réussites artistiques a été de jouer le rôle, encore une fois, d'un membre de la famille Corleone.
  • Il est question au début du film, de torture, en parlant du traitement réservé au véritable inspecteur des « Five Diamonds ». Bloom dit alors qu'il ne subirait pas ce traitement pour 10 millions, mais qu'il accepterait bien pour 11. Cet inspecteur, à la fin du film, part jouer aux machines en attendant qu'une place se libère sur un vol, et prend la place de Rusty sur ses recommandations. Il gagne alors, très exactement, 11 millions.

Bande originale[modifier | modifier le code]

On peut entendre dans ce film plusieurs reprises de thèmes musicaux classiques ; ainsi on peut entendre un Clair de lune de Claude Debussy beaucoup plus électronique que dans sa première version. On trouve également un thème mondialement connu de Duke Ellington, Caravan. On peut également entendre le Thème de Lara (Lara's Theme), bande originale du Docteur Jivago, au moment où Matt Damon est rejoint par Ellen Barkin dans sa chambre pour l'empêcher de réagir lors du trucage du casino.

L'album de la bande originale, édité chez Warner Bros. Records, contient principalement les compositions originales de David Holmes, déjà compositeur sur les films précédents.

Listes des titres[4],[5]
  1. Not Their Fight
  2. 11, 12 & 13
  3. Benedict Returns
  4. Kensington Chump
  5. Trapdoor Man
  6. Laptops
  7. Zippo's
  8. Shit!Shit!Shit!
  9. Dice Men
  10. Diamond Location
  11. The Nose
  12. Caravan interprété par Puccio Roelens
  13. Suite Bergamasque, Claire De Lune, No. 3 interprété par Isao Tomita
  14. Grand Opening
  15. Earthquake
  16. Fender Roads
  17. Snake Eyes
  18. All Sewn Up
  19. This Town interprété par Frank Sinatra
  20. Soul Town interprété par The Motherhood

Critiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Danny Ocean 13 [2007] Description et Critiques - CinemaMontreal.com
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p (fr) Dubbing Brothers via Ocean Thirteen sur Voxofilm.
  3. a et b (en) David Holmes - Ocean's Thirteen - Allmusic.com
  4. (en) Ocean's Thirteen (2007) - SoundtrackCollector.com
  5. (en) Ocean's Thirteen OST - OST-center.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]