Obusier Type 4 15 cm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Obusier Type 4 15 cm
Obusier Type 4 de 150 mm
Obusier Type 4 de 150 mm
Caractéristiques de service
Type Obusier lourd
Service 1915-1949?
Utilisateurs War flag of the Imperial Japanese Army.svg Armée impériale japonaise
Flag of the Republic of China.svg Armée nationale révolutionnaire
Flag of the People's Republic of China.svg Armée de Libération du Peuple
Conflits Seconde Guerre sino-japonaise
Guerre soviéto-japonaise
Deuxième Guerre mondiale
Guerre civile chinoise
Production
Concepteur Drapeau : Japon Arsenal d'Osaka
Année de conception 1915
Constructeur Drapeau : Japon Arsenal d'Osaka
Exemplaires produits 280
Caractéristiques générales
Poids du canon seul 2 194 kg
Poids du canon et de l'affût 2 797 kg
Longueur du canon et de l'affût 2.59 m en position de tir
8.33 m remorqué (2 parties)
Support Affut à roues en bois ou en métal avec pneumatiques
Calibre 149.1 mm
Cadence de tir 3-4 coups par minute
Vitesse initiale 410 m/s
Portée pratique 8 800m
Portée maximale 9 575m
Munitions Obus de 35.9 kg
Hausse -5° à +65°
Azimut
Mécanisme Culasse à filetage interrompue à ouverture verticale
Syst. d'absoprtion du recul Hydropneumatique
Organe de visée viseur panoramique

L' Obusier Type 4 15 cm (四年式十五糎榴弾砲, Yonenshiki Jyūgosenchi Ryudanhō?) était un obusier lourd de 150 mm utilisé par l'Armée impériale japonaise durant la Seconde Guerre sino-japonaise et la Seconde Guerre mondiale. La dénomination Type 4 indique que cette pièce d'artillerie a été adoptée par l'Armée durant la 4e année du régne de l'Empereur Taishō soit 1915 dans notre calendrier grégorien[1]

Histoire et développement[modifier | modifier le code]

L'obusier Type 4 de 15 cm a été conçu en 1915 par l'arsenal d'Osaka afin de remplacer l'obusier Type 38 15 cm dont la portée pratique était trop faible (5 900 m). Il a été produit en grande quantité pour devenir la pièce d'artillerie de 150 mm standard de l'Armée japonaise jusqu'en 1936.

L'Obusier Type 96 15 cm devait le remplacer au début de la Seconde Guerre mondiale, mais on le retrouvera encore sur tous les fronts de cette période jusqu'à la Guerre civile chinoise où il fut utilisé par les armées chinoises de deux camps.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Type 4 fut le premier obusier japonais à utiliser un mécanisme d'amortisseur de recul hydropneumatique à la place d'un hydraulique mais sa caractéristique la plus notable était sa légèreté en comparaison des autres pièces d'artillerie de même calibre de l'époque . Son affut avait été redessiné pour permettre une hausse plus élevée, augmentant ainsi son efficacité sur terrain accidenté ou dans la jungle.


De plus, pour faciliter le déplacement sur grandes distances, le Type 4 pouvait être scindé en deux parties. Le canon était retiré de l'affut et mis en remorque à sa suite à l'aide d'une paire de roues supplémentaires, le tout était remorqué par un attelage de 6 chevaux. Bien évidemment, cette opération nécessitait plus de temps pour sa mise en batterie, mais augmenté significativement sa mobilité dans des secteurs difficiles d'accès[1].

Les munitions utilisées étaient des obus de 150 mm explosifs, anti-blindage, à shrapnel, fumigène, chimique et même incendiaires[2].

Engagements[modifier | modifier le code]

Le Type 4 de 15 cm était obsolète au début de la Seconde Guerre Sino-Japonaise, mais les dotations insuffisantes de son remplaçant (Type 9 615 cm) firent qu'il resta en service jusqu'à la fin de la Guerre du Pacifique [3].

Le Type 4, comme à l'instar de l'obusier Type 38 de même calibre, fut encore utilisé avec succès contre les Forces chinoises dans les premiers temps de la Guerre où celles-ci manquaient d'artillerie lourde. Le rapport de force changea (Batailles de Wuhan et Changsha) quand les chinois reçurent les canons allemands de 150 mm sFH 18, qui leur permirent d'engager les artilleurs japonais à distance sans craindre des tirs de contre-batterie.

Des pièces capturées par les Chinois ou abandonnées sur place par les Japonais furent utilisées encore durant la Guerre civile chinoise aussi bien par l'Armée nationale révolutionnaire du Gouvernement nationaliste que par l'Armée de Libération du Peuple du Gouvernement communiste chinois.

Média[modifier | modifier le code]

Obusier Type 4 de 150 mm en manouvre avec l'Armée impériale
Type 415 cm exposé au musée militaire de la "Révolution du Peuple Chinois" (2èeme en partant de la gauche)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b War Department Special Series No 25 Japanese Field Artillery October 1944
  2. US Department of War. TM 30-480, Handbook on Japanese Military Forces
  3. [1] Taki's Imperial Japanese Army page

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Bishop (éditeur), The encyclopedia of weapons of World War II, New York, Barnes & Noble Books,‎ 1998 (ISBN 0760710228).
  • (en) Peter Chamberlain et Terry Gander, Light and medium field artillery, London, Macdonald and Jane's,‎ 1975 (ISBN 0356082156).
  • (en) Christopher Chant, Artillery of World War II, St. Paul, Minn, MBI Pub,‎ 2001 (ISBN 0760311722).
  • (en) Donald McLean, Japanese artillery; weapons and tactics, Wickenburg, Ariz, Normount Technical Publications,‎ 1973 (ISBN 0879471573).
  • (en) S. L. Mayer, The Rise and fall of Imperial Japan, New York, Military Press Distributed by Crown Publishers,‎ 1984 (ISBN 0517423138).
  • War Department Special Series No 25 Japanese Field Artillery October 1944
  • (en) US Department of War, TM 30-480, Handbook on Japanese military forces, Baton Rouge, Louisiana State University Press,‎ 1995 (ISBN 0807120138).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]