Observatoire musical français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Doyen des centres de recherche musicologiques dans l’université française, l’Observatoire musical français (OMF), implanté à l'Université Paris-Sorbonne (Maison de la recherche - 28, rue Serpente, Paris 6e), a été reconnu par le ministère chargé de la recherche en 1989. Depuis plus de vingt ans, ce centre a également donné son nom à une maison d'édition, seule en France de cette spécialité dans le cadre universitaire. En janvier 2014, il a fusionné avec deux autres unités de recherche dans l'Institut de recherche en Musicologie (IReMus) qui possède désormais quatre autorités de tutelle (Bibliothèque nationale de France, CNRS, Ministère de la Culture, université Paris-Sorbonne). Seront désormais désignées sous le sigle OMF les Editions de l'Observatoire musical français.

Fort représentatif des tendances actuelles, l'Observatoire musical français a œuvré dans des voies multiples, après la littérature et la linguistique vinrent la sociologie, l'esthétique, les nouvelles technologies et les sciences cognitives dans leurs relations avec la musicologie. Ces chercheurs ont ainsi défendu un réel pluralisme à travers une conception nouvelle de la « musicologie intégrative », force multiforme que l'on espère toujours grandissante.

Depuis sa création, l’Observatoire musical français a organisé plus de cent colloques ou journées d’études, majoritairement consacrés à la France musicale, et a participé activement aux activités du Séminaire Interarts de Paris (Éd. Klincksieck, "L’Université des Arts") dont il a eu pendant six ans la responsabilité, ainsi qu'au Séminaire interuniversitaire Paroles et Musiques (avec l'ED Arts et Médias de la Sorbonne Nouvelle).

224 docteurs en Musique-Musicologie ont été formés à l’OMF et plus du tiers d’entre eux sont actuellement actifs dans des centres de recherche ou des universités françaises ou étrangères.

Les Editions de l'OMF[modifier | modifier le code]

Si les chercheurs de l’OMF ont dirigé de nombreuses revues et collections chez d’autres éditeurs (Honoré Champion, L’Harmattan, PUPS…), l’Observatoire musical français a également implanté à la Sorbonne une activité éditoriale à travers différentes séries se rapportant aux grands thèmes de recherche conduits par ses équipes. Son comité de lecture est composé en 2013 de : Mario d'Angelo, Michèle Barbe, Marc Battier, Danielle Cohen-Levinas, Laurent Cugny, Gilles Demonet, Sylvie Douche, François Madurell, Danièle Pistone, Hyacinthe Ravet, Catherine Rudent.

Les publications de l’OMF se présentent sous forme de séries thématiques :

  • Activités et institutions musicales
  • Conférences et séminaires
  • Correspondances, entretiens et souvenirs
  • Didactique de la musique
  • Hommages
  • Jazz, chanson, musiques populaires actuelles
  • Langues musicologiques
  • Musique et arts plastiques
  • Musique et nouvelles technologies
  • Sociologie des faits musicaux
  • Témoignages

La revue Musicologies (annuelle), publiée depuis 2004, reflète la tendance à la diversité et à l'élargissement des corpus et des méthodes de recherches qui s'ancrent toujours davantage dans la musicologie. "Jamais la musicologie n'a autant été une interface qu'en ces temps où règnent contextualisation et interpénétration, métissage et crossover", écrit Danièle Pistone dans le no 3 de Musicologies en 2006.

Le Journal de recherche en éducation musicale (JREM, semestriel créé en 2002) regroupe des travaux inédits concernant les sciences de l’éducation musicale et la didactique de la musique.

Depuis 2002, les Editions de l'OMF affichent aussi sur leur site quelques publications électroniques (JREM, volumes collectifs, articles...).

Voir le site omf.paris-sorbonne.fr pour la liste des publications.

Articles connexes et liens externes[modifier | modifier le code]