Observatoire du Vésuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Observatoire du Vésuve
Création 1841
Siège Naples
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Coordonnées 40° 49′ 11″ N 14° 10′ 57″ E / 40.81967, 14.182424 ()40° 49′ 11″ Nord 14° 10′ 57″ Est / 40.81967, 14.182424 ()  
Rattachement Institut national de géophysique et de volcanologie
Disciplines Volcanologie, sismologie, tectonique, étude des gaz
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Campanie

(Voir situation sur carte : Campanie)
Observatoire du Vésuve

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Observatoire du Vésuve

L'observatoire du Vésuve ou, plus rarement, l'observatoire vésuvien (Osservatorio Vesuviano en italien) est l'observatoire volcanologique italien qui assure l'étude et la surveillance de trois volcans de Campanie, le Vésuve, les champs Phlégréens et Ischia, ainsi que du Stromboli dans les îles Éoliennes.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'observatoire est un institut public de recherche dépendant du Ministère italien de l'université et de la recherche[1]. Depuis 2001, il constitue une branche de l'Institut national italien de géophysique et de volcanologie, chargé en particulier du suivi de l'activité volcanique (Vésuve, champs Phlégréens, Ischia).

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1841 sur les pentes du Vésuve, désormais basé à Naples, c'est le plus vieil organisme volcanologique dans le monde[2].

Lors de sa fondation, décidée en 1841 par Ferdinand II des Deux-Siciles, roi de Naples et terminée en 1845, le bâtiment principal se situait sur les flancs du volcan, à 600 mètres d'altitude. Aujourd'hui, l'ancien site est devenu un musée et une bibliothèque historique, alors que le centre de suivi est installé à Fuorigrotta, un quartier de Naples[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) (it) Observatoire du Vésuve, Institut national italien de géophysique et de vulcanologie
  2. Jacques-Marie Bardintzeff, Volcanologie - 4ème édition, Dunod,‎ 2011, p. 243
  3. (en) (it) Le portail du Vésuve : l'observatoire

Lien externe[modifier | modifier le code]