Observatoire Steward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Observatoire Steward

Caractéristiques
Organisation Université d'Arizona
Lieu Tucson, Arizona
Coordonnées 32° 14′ 00″ N 110° 56′ 56″ O / 32.2333, -110.94932° 14′ 00″ N 110° 56′ 56″ O / 32.2333, -110.949
Altitude 792 m
Création 1916
Site « Steward Observatory »
Télescopes
Mount Graham 10 m Submillimeter Telescope (en)
1,83 m VATT
8,4 m Large Binocular Telescope
Station Catalina (en) 1,6 m Kuiper Telescope
0,7 m Schmidt camera
Mount Lemmon (en) 1,5 m NASA Telescope
1 m telescope
Kitt Peak ARO 12-m telescope
2,3 m Bok Telescope (en)
1,8 mTélescope Spacewatch
0,9 mTélescope Spacewatch
Super-LOTIS (en)
Mont Hopkins 6.5 m MMT

L’observatoire Steward est la section de recherche du département d'astronomie de l'université d'Arizona. Ses bureaux sont situés sur le campus de l'université à Tucson en Arizona (États-Unis). Fondé en 1916 l'observatoire ne possédait qu'un unique bâtiment ; depuis lors il fait fonctionner, en partenariat ou non, cinq télescopes sur cinq sommets montagneux différents de l'Arizona, un autre au Nouveau-Mexique et un autre au Chili. Il a fourni des instruments pour trois télescopes spatiaux différents et de nombreux autres terrestres. L'observatoire Steward est également l'un des rares établissements au monde qui peut concevoir et réaliser les très grands miroirs primaires des télescopes construits durant la dernière décennie.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Observatoire Steward est créé en 1916 par son premier directeur, Andrew Ellicott Douglass, grâce à un legs de 60 000 USD fait par Lavinia Steward en mémoire de son défunt mari, Henry B. Steward. Le bâtiment d'origine, situé dans un champ sur le côté est du campus, a été achevé en 1923.

Observatoires[modifier | modifier le code]

L'observatoire Steward dirige trois points d'observation différents dans le sud de l'Arizona :

L’observatoire fait aussi fonctionner les télescopes de deux autres observatoires d’importance, l'observatoire de Kitt Peak et l'observatoire Fred Lawrence Whipple sur le mont Hopkins. Il fait partie d'un partenariat pour le Sloan Digital Sky Survey-III à l'observatoire d'Apache Point au Nouveau-Mexique et entretient un observatoire pour les étudiants sur la colline de Tumamoc (en) à environ 5 km à l'est du campus. Le bâtiment d'origine de l'observatoire à Tucson n'est plus utilisé que pour l'accueil du public.

L' Observatoire radio de l'Arizona, une filiale de l'Observatoire Steward, fait fonctionner un télescope à l'observatoire international du Mont Graham et l'observatoire de Kitt Peak.

L'Observatoire Steward participe à trois projets internationaux. Il est membre des projets des télescopes jumeaux Magellan et de l'observatoire de Las Campanas au nord du Chili. Il est également membre de deux projets prévus pour la même région : le Large Synoptic Survey Telescope et le télescope géant Magellan, une nouvelle génération de télescope extrêmement grand. L'observatoire Steward possède un laboratoire spécialisé dans la fabrication et la finition de miroirs, laboratoire qui a réalisé les miroirs pour ces deux télescopes et a également fabriqué les deux miroirs de Magellan.

Groupes de recherche[modifier | modifier le code]

Le Steward's Mirror Laboratory, situé sous le côté est de l'Arizona Stadium a permis des innovations dans le domaine de la fabrication des miroirs de grand diamètre, notamment le spin-casting ou coulée par centrifugation de miroirs allégés en nid d'abeille dans un four rotatif (en) et la technique de polissage dite stressed-lap polishing[1]. Le laboratoire Steward Mirror a achevé le deuxième miroir pour le Large Binocular Telescope en septembre 2005. Il travaille actuellement sur ​​les miroirs primaire et tertiaire de 8,4 m de diamètre pour le Large Synoptic Survey Telescope et a commencé à travailler sur 2 des 7 miroirs primaires hors d'axe du télescope Géant Magellan[2]

Le laboratoire de détection infrarouge a construit la Caméra proche infrarouge et Spectromètre multi-objets (en) (NICMOS), un instrument du télescope spatial Hubble et le Photomètre à imagerie multibande (MIPS), un instrument du télescope spatial Spitzer. Pour le télescope spatial James Webb, le laboratoire a aussi développé une caméra proche infrarouge (NIRCam) et a aidé à construire l'instrument mi-IR (MIRI). Ces deux instruments ont été livrés à la NASA, le lancement est prévu en 2017 ou 2018.

D'autres groupes comprennent le Center for Astronomical Adaptive Optics (CAAO), l'Imaging Technology Laboratory (ITL), le Steward Observatory Radio Astronomy Laboratory (SORAL) et un laboratoire d'astrochimie et de spectroscopie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) S. C. West et al., « Progress at the Vatican Advanced Technology Telescope », Proceedings of SPIE conference on Optical Telescopes of Today and Tomorrow, no 2871,‎ 1997, p. 74-83 (lire en ligne)
  2. « Mirror Castings », SOML (consulté le 12 avril 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]