Objectif (but)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Objectif.

Un objectif est un résultat que l'on veut atteindre.

Définition d'un objectif[modifier | modifier le code]

Selon la PNL[1], un objectif répond à plusieurs critères dont en voici six qui se regroupent sous l'acronyme SMART :

  • Simple/Spécifique
  • Mesurable
  • Ambitieux
  • Réaliste
  • Temporel

Simple/Spécifique[modifier | modifier le code]

L'énoncé d'un objectif doit être simple

  • compréhensible par tous rapidement

et formulé de manière spécifique, c'est-à-dire

  • sans ambiguïté
  • avec précision

afin d'aboutir sans complexité à un but unique.

Cet énoncé devra être formulé sans négation, sans tournures du type : "...il ne doit pas...", mais plutôt au positif :

  • "...il doit..."
  • "...il devrait..."

Cette formulation simple, précise et positive permet d'éviter les fausses routes et de rester concentré sur l'essentiel, l'objectif.

Mesurable[modifier | modifier le code]

Les actes produits dans le cadre de la complétion d'un objectif doivent être mesurables, donc basés sur des faits concrets qui donnent une indication de la distance qui reste à parcourir jusqu'à l'objectif.

Cette métrique peut être complexe et nécessiter des outils comme dans l'exemple des métriques logicielles, ou binaire : le but a été atteint ou il ne l'est pas, tout dépend de la complexité de ce que l'on mesure.

Une autre façon de décrire cette mesurabilité est de parler en termes de testabilité. Il est souvent plus facile de dégager des conditions et des critères de tests que des éléments quantifiables.

Ce type d'information peut permettre d'avoir du courage dans les moments les plus difficiles.

Ambitieux[modifier | modifier le code]

Un objectif se doit d'être ambitieux. Pour obtenir une dynamique de groupe et bénéficier des synergies, le but fixé doit sortir de l'ordinaire. Un bon objectif touche au rêve de chacun. Si l'obstacle est trop facile à atteindre, personne ne se motivera et l'objectif pourrait même ne pas être atteint. L'ambition doit être mesurée.(déjà écrit)

Réaliste[modifier | modifier le code]

Tout objectif déraisonnable n'est qu'un rêve : si l'on décide de construire une fusée spatiale habitable avec ses copains, soit on est Rockefeller, soit on est un doux rêveur.

Savoir qu'un objectif est atteignable permet de pouvoir se donner les moyens de réussir.

Tout objectif dit réaliste doit intégrer des données internes (analyses chiffrées) et externes (contexte économique, financier...)

Temporel[modifier | modifier le code]

Tout objectif doit répondre à des critères limites en termes

  • de délais,
  • de date,
  • ou de quantité.

Ces limites permettent de ne pas dépenser plus d'énergie que nécessaire ; mais aussi, imposer une pression qui en temps normal augmente la productivité.

Objectifs et Projets[modifier | modifier le code]

Cycle de vie d'un projet[modifier | modifier le code]

Avec le besoin et le produit, ce sont des notions qui sont en fait voisines l'une de l'autre :

  1. Toute entreprise vit et évolue au travers de ses besoins. Une entreprise qui n'a aucun besoin ne peut pas exister ou est sur le déclin.
  2. Si le besoin est réel et avéré, un objectif est fixé.
  3. Une fois que le besoin est dans un contexte favorable, des moyens sont réunis et donnent lieu à un projet afin de concrétiser le besoin initial.
  4. Finalement, le projet terminé, le produit est alors mis en circulation.

Sachant que l'intêret de tout produit subit une loi proche d'une courbe de Gauss[2], l'Entreprise se devra pour survivre d'identifier un nouveau besoin et recommencer le cycle.

Transfert du besoin[modifier | modifier le code]

Lorsqu'un projet est trop important pour une seule personne, cette dernière va devoir trouver des partenaires qui lui permettront de rendre ce projet réalisable. Pour se faire, le phénomène qui prendra place sera l'adoption du besoin par cette autre personne. Sans ce transfert, il n'y a pas de motivation et les chances de succès sont donc amoindries.

Le résultat du transfert de besoin est la motivation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Henri-Pierre MADERS, Conduire une équipe projet, éditions d'Organisation, Paris, 2000. ISBN 2-7081-2456-0 (page 109)
  2. (fr) Philip KOTLER et Bernard DUBOIS, Marketing Management, Publi Union, Paris, 1994. ISBN 2-85790-092-9 (page 361)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]