Oberbronn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oberbronn
Image illustrative de l'article Oberbronn
Blason de Oberbronn
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau
Canton Niederbronn-les-Bains
Intercommunalité C.C. du Pays de Niederbronn-les-Bains
Maire
Mandat
André Loehr
2008-2014
Code postal 67110
Code commune 67340
Démographie
Population
municipale
1 512 hab. (2011)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 31″ N 7° 36′ 28″ E / 48.941944, 7.607777 ()48° 56′ 31″ Nord 7° 36′ 28″ Est / 48.941944, 7.607777 ()  
Altitude Min. 177 m – Max. 537 m
Superficie 21,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Oberbronn

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Oberbronn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Oberbronn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Oberbronn

Oberbronn est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

La commune fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la seigneurie d'Oberbronn rassemblait une douzaine de villages et hameaux dont Breitenwasen, Zinswiller, Gumbrechtshoffen-Oberbronn et Mertzwiller. Elle appartint aux Born créateurs du lieu (Ober-Born d'après certains historiens), puis par voie de succession ou de rachat, aux Ochsenstein, Lützelstein (La Petite-Pierre), Lichtenberg, Deux-Ponts-Bitche (Zweibrücken-Bitsch), Linange (Leiningen-Westerburg[1] puis Leiningen-Dagsburg), et aux barons de Dietrich[2].

Le château qui remonte au XVIe siècle fut vendu comme bien national à la Révolution française et la seigneurie, restée de droit germanique, fut intégrée à la France en 1793 avec d'autres territoires de princes possessionnés.

La commune a été dénommée Oberbronn-Zinswiller suite à sa fusion-association avec la commune de Zinswiller le 1er février 1974. À partir du 31 décembre 1992, les deux communes sont rétablies.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Oberbronn

Les armes d'Oberbronn se blasonnent ainsi :
« D'azur, à un lion d'or et une bande de gueules brochante sur le tout, chargée de trois coquilles d'argent. »[3].

Le lion est repris du blason des seigneurs possessionnaires du village : les Lichtenberg et les Deux-ponts-de-Bitche.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours André Loehr[4]    
mars 2001 mars 2008 André Loehr    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 512 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 425 1 548 1 632 1 372 1 635 1 735 1 664 1 639 1 569
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 314 1 317 1 412 1 342 1 313 1 303 1 319 1 298 1 296
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 284 1 365 1 370 1 255 1 238 1 244 1 215 1 210 1 239
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
1 342 1 355 2 296 2 193 2 075 1 424 1 506 1 512 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Oberbronn possède un centre de remise en forme et de balnéothérapie avec des chalets à la location. Ce centre se nomme l'Oasis[7].

Patrimoine religieux

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Peter Hunterwarick (Pierre Audivarique/Andoirick), né en 1736 de Michel Handrwarik et de Salomé Lamsine, d'Oberbronn, soldat à Québec lors de la prise de cette ville par les Anglais le 13 septembre 1759. Il épousa Marie-Anne Loisel à Québec le 26 février de la même année en l'église Notre-Dame-de-Québec. Il épousa en secondes noces Marie-Josephte Labourlière dit Laplante à Kamouraska le 19 novembre 1778. Il était présent dans la vallée de la rivière St-Jean pendant la dernière partie du XVIIIe siècle. Certains documents nous indiquent qu'il aurait été coureur des bois, trappeur, et même courrier sur la ligne de communication entre Halifax et Québec. À son décès le 13 mars 1812, il vivait chez les indiens de la communauté malécite d'Écoupag (aujourd'hui Springhill, N.-B.), à 9,6 km en amont d'une mission peuplée de réfugiés acadiens, nommée Pointe-Ste-Anne (aujourd'hui Fredericton, N.-B.)[15].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue,‎ 1995, 663 p. (ISBN 2-7165-0250)
    Oberbronn (Eglise simultanée, Maisons), pp. 283 à 284

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no IA67005258 », base Mérimée, ministère français de la Culture fortification d'agglomération
  2. « Château, couvent de sœurs du Très Saint-Sauveur à Oberbronn (67) », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Bernard Schmitt, « Les armoiries du canton de Niederbronn-les-Bains », sur http://reichshoffen.free.fr (consulté le )
  4. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  7. Site internet du camping Oasis.
  8. « Notice no IA67005296 », base Mérimée, ministère français de la Culture Château, couvent de soeurs du Très Saint-Sauveur
  9. « Notice no IA67011064 », base Mérimée, ministère français de la Culture parc de la maison du Très-Saint-Sauveur
  10. « Notice no IA67005293 », base Mérimée, ministère français de la Culture Chapelle Notre-Dame
  11. « Notice no PA00084839 », base Mérimée, ministère français de la Culture Eglise mixte d'Oberbronn
  12. « Notice no IA67005261 », base Mérimée, ministère français de la Culture temple
  13. « Notice no IA67005260 », base Mérimée, ministère français de la Culture Cimetière de protestant, de catholique
  14. « Notice no IA67005259 », base Mérimée, ministère français de la Culture Cimetière de juifs
  15. Sources: * Dictionnaire généalogique des familles canadiennes, de Cyprien Tanguay, volume 2, page 78.
    • Registre des baptêmes, mariages et sépultures de la paroisse de Notre-Dame de Québec
    • État civil du Nouveau-Brunswick