Ober Gabelhorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ober Gabelhorn
L'Ober Gabelhorn et la cabane du Grand Mountet
L'Ober Gabelhorn et la cabane du Grand Mountet
Géographie
Altitude 4 063 m
Massif Alpes valaisannes
Coordonnées 46° 02′ 19″ N 7° 40′ 05″ E / 46.03861, 7.66806 ()46° 02′ 19″ Nord 7° 40′ 05″ Est / 46.03861, 7.66806 ()  
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
Districts Sierre, Viège
Ascension
Première 6 juillet 1865 par A. W. Moore et Horace Walker avec Jakob Anderegg
Voie la plus facile Arête Nord-Est depuis le refuge du Rothorn (AD-)
Géologie
Type Pic pyramidal

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Ober Gabelhorn

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Ober Gabelhorn

L'Ober Gabelhorn ou Obergabelhorn (littéralement « Corne de la fourchette supérieure »), est un sommet des Alpes valaisannes, culminant à 4 063 m d'altitude.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Ober Gabelhorn se trouve dans le canton suisse du Valais, au bout du val de Zinal (la partie sud-est du val d'Anniviers). Il se trouve au-dessus de l'Unter Gabelhorn, entre la Dent Blanche à l'ouest et le Zinalrothorn au nord, au-dessus du glacier de Zinal. Au pied du versant sud se trouve le glacier de Zmutt, dans la vallée de Zmutt (Zmutttal), qui s'étend au sud-ouest de Zermatt[1].

L'Ober Gabelhorn a une forme pyramidale, semblable au Cervin, à l'Alpamayo ou à l'Ama Dablam, mais à une échelle plus réduite. Sa face nord de 450 m de dénivelé est lisse, complètement glacée et a une inclinaison moyenne de 55°, alors que les autres faces sont surtout rocheuses[2]. L'arête sud-ouest est appelée Arbengrat et l'arête nord-nord-ouest est l'arête du Cœur. L'arête du sud-est rejoint l'Ober Gabeljoch (3 597 m) est le Gabelhorngrat. Sur l'arête nord (où passe la voie normale), se trouve le Wellenkuppe qui est un sommet secondaire du fait de sa faible proéminence[1].

Il est l'un des cinq sommets de plus de 4 000 m d'altitude qui forment une ceinture de hauts sommets que l'on appelle la « couronne impériale » : le Weisshorn (4 505 m), le Zinalrothorn (4 221 m), l'Ober Gabelhorn (4 063 m), le Cervin (4 478 m) et la Dent Blanche (4 356 m)[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ascension est réalisée par Adolphus Warburton Moore, Horace Walker et Jakob Anderegg le 6 juillet 1865, par la face est[5].

La deuxième ascension du sommet et la première par l'arête nord-nord-ouest est faite un jour plus tard par Lord Douglas, Peter Taugwalder et Joseph Vianin. Au moment de leur montée, ils ne sont pas au courant que le sommet a déjà été vaincu la veille. Douglas et Taugwalder font plusieurs tentatives avant d'atteindre le sommet. P. Inäbnit les accompagne lors de la première tentative de l'arête du sud-est mais ils n'ont pas assez de temps pour aller plus haut que la base de la montagne. Lors de la deuxième tentative ils atteignent le Wellenkuppe (3 900 m), sur l'arête nord-est (la voie normale aujourd'hui), mais ils considèrent que cette arête est trop difficile et trop exposée pour continuer. Ils atteignent finalement le sommet lors de leur troisième tentative (Inäbnit ayant été remplacé par Viennin). Ils sont découragés en apercevant, pendant leur ascension, quelques empreintes sur la face est (faites par Moore, Walker et Anderegg le jour précédent), mais sont soulagés en voyant qu'aucune trace n'est visible sur le sommet. Soudain, une avalanche démarre. Douglas et Taugwalder sont balayés mais, grâce à Viennin qui est resté à une petite distance au-dessous du sommet, ils sont ratrappés par la corde qui ne s'est pas cassée[5].

L'Arbengrat est gravie pour la première fois en 1874 par H. S. Hoare et E. Hulton avec les guides J. von Bergen, P. Rubi et J. Moser. La voie sur le Gabelhorngrat a été ouverte trois ans plus tard par J. Walker Hartley, W. E. Davidson, P. Rubi et J. Juan[5].

Christian Klucker et L. Norman-Neruda font la première de l'arête est-nord-est le 1er août 1890. De nos jours, la plupart des grimpeurs utilisent cette voie, commençant à la cabane du Rothorn (au-dessus de Zermatt) et passant sur le sommet du Wellenkuppe. L'obstacle majeur est la tour Klucker mais elle est équipée de cordes depuis 1918[5].

La face nord est gravie pour la première fois le 30 juillet 1930 par H. Kiener and R. Schwarzgruber[5].

Voies d’ascensions[modifier | modifier le code]

Quatre voies d’ascensions
  • Voie normale (Wellenkuppe [3 h] puis arête nord-est [3 h]) : AD-
  • Arête du cœur : AD ; III
  • Arête Arben : AD
  • Arête Gabelhorn : AD+
  • Face sud : AD/D- ; IV
  • Face nord : TD-[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Obergabelhorn, Summitpost.org
  2. Jean-François Hagenmüller, François Marsigny, François Pallandre, L'alpinisme : des premiers pas aux grandes ascensions, édition Glénat, coll. « Montagne randonnée », 2009, p.86 à 93 (ISBN 2723462153)
  3. La Haute Route de Zinal, Au coeur de la couronne impériale, LES ALPES 3/2003, disponible sur sac-cas.ch/, consulté le 8 avril 2012
  4. 5 sommets culminants à plus de 4000 mètres, Zinal sur le site de l'office du tourisme d'Anniviers, consulté le 8 avril 2012
  5. a, b, c, d, e et f Helmut Dumler, Willi P. Burkhardt, Les 4000 des Alpes (ISBN 2-7003-1305-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]