Obduction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Obduction (homonymie).

L'obduction est le chevauchement d'une croûte continentale par une croûte océanique. Elle entraîne la formation de complexes ophiolitiques (exemples : Oman, massif du Chenaillet et Mont Viso dans les Alpes, etc.)

Article principal : Tectonique des plaques.

Conditions nécessaires au phénomène d'obduction[modifier | modifier le code]

Ce phénomène est la conséquence du blocage de la subduction, dû à un arc volcanique présent sur la croûte océanique normalement subduite. L'arc volcanique en question empêche le plongement de la croûte dans le manteau, le continent est alors entraîné dans une zone de subduction intraocéanique, mais il ne peut pas plonger dans le manteau au-delà d'une soixantaine de kilomètres car sa densité, plus faible que celle du manteau asthénosphérique, ne le lui permet pas.

La croûte continentale s'enfonçant plus lentement et moins profondément dans le manteau que la croûte océanique, la subduction du continent est ralentie et les contraintes augmentent. La pression augmentant, des déformations apparaissent sur les deux croûtes, lesquelles sont accompagnées d'un charriage du matériel océanique sur le continent. On parle alors d'obduction.

Chaînes de montagnes résultant d'un phénomène d'obduction[modifier | modifier le code]

La structure des chaînes de montagnes résultantes de phénomènes d'obduction est complexe, cependant elle comprend une asymétrie caractéristique. En effet, les chevauchements se font tous dans le même sens : vers le continent subduit.

Les nappes de charriage peuvent s'étaler sur plusieurs centaines de kilomètres de long, et l'épaisseur de la couche de matériel océanique charrié (ophiolites, sédiments marins) peut atteindre vingt à trente kilomètres d'épaisseur. La base de la nappe charriée est soumise à des pressions très importantes, elle devient alors le siège d'un métamorphisme haute pression/basse température (profil des schistes bleus et des éclogites).

Il est évident que ce charriage est accompagné de fortes déformations plastiques. Si la contrainte cesse ou se déplace, l'obduction aura lieu à un endroit différent, on peut alors constater la remontée d'une partie du matériel charrié (par exemple du matériel métamorphique ou encore des sédiments anciennement subduits). L'obduction débouche souvent sur un phénomène de collision continentale.