Oasis of the Seas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oasis of the Seas
Image illustrative de l'article Oasis of the Seas

Type Navire de croisière
Histoire
Lancement 28 octobre 2009
Mise en service 1er décembre 2009
Statut en service
Caractéristiques techniques
Longueur 360 m
Maître-bau 47 m
Tirant d'eau 9,1 m
Tirant d'air 65 m
Déplacement ~100 000 t
Tonnage 220 000 UMS
Propulsion 3 pods Asea Brown Boveri[1] de 18 MW
Puissance plus de 96 MW[2]
Vitesse 22,6 nœuds[2] (41,9 km/h)
Ponts 16 ponts passagers
Autres caractéristiques
Passagers 6 296 (2 706 cabines)
Chantier naval Chantier de Turku STX Finlande, Drapeau de la Finlande Finlande
Armateur Royal Caribbean Cruise Line
Pavillon Drapeau des Bahamas Bahamas
IMO 9383936
Coût 1 000 000 000 d'euros

L’Oasis of the Seas est un navire de croisière de la compagnie Royal Caribbean Cruise Line. Son sister-ship, l’Allure of the Seas, a été livré en 2010. Il fut à sa construction le paquebot à plus fort tonnage du monde. Un nouveau sister-ship (Oasis 3) de l’Allure of the Seas et de l’Oasis of the Seas va être construit aux Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire ; sa longueur sera de 363 mètres, ce qui fera de lui le plus grand paquebot du monde. Un quatrième Oasis a été également commandé, lors de la pose du premier bloc de l’Oasis 3 au Chantier de l'Atlantique.

Ces deux paquebots de classe Oasis sont construits au chantier naval de Turku en Finlande (STX Europe, ex-Aker Yards).

Caractéristiques du projet Genesis[modifier | modifier le code]

Le projet appelé Project Genesis[3] faisait état de navires de 220 000 tonneaux, 361,8 mètres de long[4], 66 mètres de large[4] et 65 mètres de tirant d'air. Pouvant accueillir jusqu'à un maximum de 6 296 passagers et 2 165 membres d'équipage (soit un total d'environ 8 800 personnes), cela fera d'eux les plus grands paquebots au monde.

Ils disposent d'environ 2 700 cabines, 28 suites sur le pont le plus élevé et une suite spéciale de 156 mètres carrés agrémentée d'un balcon de 78 mètres carrés.

Ces navires sont constitués de 525 000 mètres carrés de tôle d'acier, 5 000 kilomètres de fil électrique, 90 000 mètres carrés de moquette et peuvent produire 4,1 millions[5] de litres d'eau douce par jour (466 litres par personne et par jour).

Il est équipé de 3 moteurs de 16 cylindres et 3 autres de 12, produisant plus de 96 MW[2]. Pour les manœuvres, le navire dispose de 4 propulseurs d'étrave développant chacun 7 500 ch, soit 22 MW au total[2]. Les cheminées sont télescopiques afin de passer sous les ponts.

Les installations sont : 21 piscines dont deux à vague, en réalité des simulateurs de surf[6], une fosse aquatique à profondeur variable jusqu'à 5,4 m, un spa, un parc contenant 12 175 plantes dont des arbres et bambous dont certains font plus de 7,3 m, 62 plants de vigne[2], deux murs d'escalade, une tyrolienne, un minigolf, un casino, des manèges, des boutiques, des restaurants et un bar ascenseur. On note également la présence d'une patinoire destinée aux spectacles sur glace.

Les eaux usées sont recyclées[2].

La consommation théorique de carburant est estimée à environ 3,7 l par 100 km par personne[7].

Le 27 décembre 2012, la presse se fait l'écho de l'annonce par STX France, de la commande d'un troisième bâtiment de ce type par la compagnie américaine Royal Caribbean International. Livrable mi-2016, ce paquebot sera construit aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire (STX France) et fera 362 m, il sera donc le plus long paquebot du monde. Un quatrième bateau serait en option, toujours à Saint-Nazaire, pour livraison en 2018[8]. Ces navires devraient comporter quelques évolutions par rapport aux deux précédents, notamment sur le plan de l'efficacité énergétique[9].

À bord[modifier | modifier le code]

Restaurants, snacks et cafés
  • 150 Central Park
  • Boardwalk Donuts
  • Café Promenade
  • Candy Store
  • Chef's Table
  • Chops Grille
  • Concierge Lounge
  • CupCake CupBoard
  • Diamond Lounge
  • Giovanni's table
  • Izumi
  • Johnny Rocket's
  • Restaurant principal
  • Park Cafe
  • Room Service
  • Seafood Shack
  • Sorrento's Pizza
  • Solarium Bistro
  • Starbuck's
  • Vitality Café
  • Wipeout Bar
  • Windjammer Café
Activités

Pont 3[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La construction du Oasis of the Seas, d'une valeur estimée à 900 millions d'euros, a débuté en 2006 et il a été mis à l'eau le 21 novembre 2008[10]. Sa livraison a eu lieu le 28 octobre 2009. Son port d'attache est Fort Lauderdale en Floride. Son voyage inaugural de 4 jours a eu lieu le 1er décembre 2009 de Fort Lauderdale à Labadie, en Haïti[5],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « ABB powers the world’s largest cruise ship », sur le site abb.fr, consulté le 28 octobre 2009.
  2. a, b, c, d, e et f « Le paquebot des superlatifs a appareillé », publié le 2 novembre 2009 par enerzine.com.
  3. « Genesis : Le premier paquebot à ciel ouvert », Mer et Marine, 7 mai 2008.
  4. a et b « Lancement du plus grand paquebot du monde, Oasis of the Seas », publié le 29 octobre 2009 par leblogluxe.com.
  5. a et b « Livraison de l’Oasis of the Seas, le plus grand paquebot jamais construit », AFP, 28 octobre 2009, sur le site google.com, consulté le 28 octobre 2009.
  6. (en) James Tozer, « Oasis of the Seas: Incredible facts about the leviathan of luxury which is the world's largest cruise ship », dailymail.co.uk, 1er novembre 2009.
  7. Rendement énergétique global maximum 70 % | vitesse : 41,9 km/h (2,39 h pour faire 100 km)| puissance produite (utilisée) : 96 000 kW | personnes : 8 800 | 1 litre PCI10 kWh | (96 000 / rendement moteur × 2,39) / 10 = A et (A / 8 800 = 3,7 litres aux 100 km par personne)
  8. « Un paquebot géant commandé aux chantiers navals de Saint-Nazaire », sur Libération (consulté le 27 décembre 2012).
  9. « Saint-Nazaire va construire le plus grand paquebot du monde », sur Mer et Marine (consulté le 28 décembre 2012).
  10. « Mise à l'eau en Finlande du plus gros bateau de croisière du monde », TV5, 21 novembre 2008.
  11. « Le plus gros paquebot du monde prend la mer », Libération, 28 octobre 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]