Oakley Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hall.

Oakley Hall

Nom de naissance Oakley Maxwell Hall
Autres noms Jason Manor, O.M. Hall
Activités Écrivain
Naissance 1er juillet 1920
San Diego, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 12 mai 2008 (à 87 ans)
Nevada City, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier, western

Oakley Hall, alias Jason Manor ou O. M. Hall, né le 1er juillet 1920 à San Diego, en Californie, et mort le 12 mai 2008 à Nevada City, en Californie, est un écrivain américain de roman policier et de western.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études universitaires à Berkeley, en Californie, et dans l’Iowa, puis sert dans les Marines lors de la Seconde Guerre mondiale. À partir de 1968, il est professeur d’anglais à l’Université de Californie à Irvine et directeur de cours d’écriture.

Son livre le plus célèbre, Warlock, est finaliste du prix Pulitzer en 1958. Edward Dmytryk en réalise une adaptation au cinéma en 1959 intitulée L’Homme aux colts d’or. Il faut cependant attendre l’année 2010 pour que ce roman soit traduit en français.

Sous le pseudonyme de Jason Manor, il signe de 1953 à 1956 quatre romans policiers, qui ont pour thème de prédilection la ville corrompue. Trois de ces titres ont été traduits dans la Série Noire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Westerns[modifier | modifier le code]

  • Warlock (1958)
    Publié en français sous le titre Warlock, Passage du Nord-Ouest, 2010, traduction de David Boratav ; réédition Rivages/Noir no 839, 2011.
  • The Bad Lands (1978)
  • Apaches (1986)

Série Ambrose Bierce[modifier | modifier le code]

  • Ambrose Bierce and the Queen of Spades (1998)
    Publié en français sous le titre L’Étripailleur de Morton Street : Ambrose Bierce et la Reine de Pique, Joëlle Losfeld, 2000, traduction de Monique Lebailly.
  • Ambrose Bierce and the Death of Kings (2001)
    Publié en français sous le titre Ambrose Bierce et la Mort des Rois, Joëlle Losfeld, 2004, traduction de Monique Lebailly.
  • Ambrose Bierce and the One-Eyed Jacks (2003)
  • Ambrose Bierce and the Trey of Pearls (2004)
  • Ambrose Bierce and the Ace of Shoots (2005)

Romans policiers signés Jason Manor[modifier | modifier le code]

  • Too Dead to Run (1953) )
    Publié en français sous le titre On déboulonne, Paris, Série noire, no 257, 1955, traduction de Bruno Martin.
  • The Red Jaguar (1954)
    Publié en français sous le titre Ouvrage de dame, Paris, Série noire, no 250, 1955, traduction de Laurette Brunius.
  • The Pawns of the Fear (1955)
  • The Tramplers (1956)
    Publié en français sous le titre Au turf !, Paris, Série noire, no 340, 1956, traduction de Henri Robillot.

Autres romans signés Oakley Hall[modifier | modifier le code]

  • Murder City (1949)
  • So Many Doors (1950)
  • Corpus of Joe Bailey (1953)
  • Mardios Beach (1955)
  • The Pleasure Garden (1966)
  • The Downhill Racers (1963)
  • A Game for Eagles (1970)
  • The Adelita (1975)
  • Lullaby (1982)
  • The Children of the Sun (1983)
  • The Coming of the Kid (1985)
  • Separations (1997)
  • Love and War in California (2007)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • The Art and Craft of Novel Writing (1995)
    Publié en français sous le titre Le travail du Romancier, Écrire Aujourd’hui, 2004, traduction de Christelle Sire, réédition sous le titre Le travail du Romancier – version augmentée, Écrire Aujourd’hui, 2009
  • How Fiction Works (2000)
    Publié en français sous le titre Mécanismes des Histoires Romanesques, Écrire Aujourd’hui, 2004, traduction de Marie-Thérèse Draillard, réédition sous le titre Mécanismes des Histoires Romanesques – version augmentée, Écrire Aujourd’hui, 2010

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]