OW2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
OW2
Image illustrative de l'article OW2

Devise : « The open source community for infrastructure software »

Création 1er janvier 2007
Type Consortium
Langue(s) Anglais, chinois, français, portugais
Membre(s) Environ 6000 informaticiens professionnels
Effectifs 6 employés
Directeur Cédric Thomas
Personne(s) clé(s) Jean-Pierre Lainé
Site web www.ow2.org

OW2 est une association (loi de 1901) internationale à but non lucratif dédiée au développement d’intergiciels libres de qualité industrielle. Elle regroupe des entreprises et des organismes de recherche de premier plan tels que l’INRIA, Bull, Prologue, France Télécom, Thales Group ou Red Hat.

L’intergiciel (ou « middleware ») a pour vocation de faire communiquer des systèmes hétérogènes. Son développement en source libre permet la création d’une infrastructure logicielle robuste et neutre vis-à-vis des intérêts commerciaux ou politiques des fournisseurs et des utilisateurs. Dans cet esprit, l'offre d'OW2 (qui continue l'effort d'ObjectWeb) respecte des standards ouverts établis par des organismes indépendants comme le JCP, l’OMG ou l’OSGi.

Historique[modifier | modifier le code]

Dates clés[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Bull, France Télécom et l’INRIA présentent ObjectWeb consortium
  • 2006 : Fusion des communautés objectWeb et OrientWare
  • 2007 : Création du consortium OW2 et lancement du local chapter Chine
  • 2009 : Première conférence annuelle OW2 et lancement du chapitre local Brésil
  • 2011 : Lancement du projet CompatibleOne

Du consortium ObjectWeb à OW2[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Lainé, président de l'OW2 à la 3ème World Computing World expo au CNIT le 28 mars 2012

ObjectWeb a animé une communauté de plusieurs milliers de personnes dans le monde entier. Particuliers, entreprises et organismes de recherche pouvaient librement adhérer au consortium et proposer des projets. Les instances décisionnelles d’ObjectWeb étaient le Comité Directeur qui définissait la stratégie d’ensemble, le Comité Exécutif qui coordonnait l’activité quotidienne et le Collège d'Architectes qui formulait des recommandations techniques pour favoriser la cohérence entre projets[1].

Jean-Bernard Stefani, puis Jean-Pierre Laisné, ont été présidents d'ObjectWeb. Gérard Vandôme, Christophe Ney et François Letellier ont été successivement directeurs exécutifs du consortium.

Après quatre années de fonctionnement, ObjectWeb a entamé une phase de restructuration en 2006, avec pour objectif de créer une structure autonome (nom de code "ObjectWeb v2") fin 2006, début 2007. ObjectWeb v2, projet porté par l'équipe en place dans ObjectWeb jusque 2006, est organisé autour de trois concepts :

  • la création d'une structure autonome, personne morale à but non lucratif
  • l'implication de membres "stratégiques", s'engageant sur une contribution significative en terme financiers et en termes de ressources humaines
  • la généralisation de l'approche collaborative de l'open source à trois types d'activités : les "projets" open source traditionnels ; les "initiatives", programmes visant à combler l'espace entre les fournisseurs de technologie et les utilisateurs ; les chapitres locaux destinés à renforcer une présence de proximité et à prendre en charge les besoins de localisation, du code ou des actions.

Le projet ObjectWeb v2 a donné naissance à une structure autonome (association loi de 1901 de droit français) nommée OW2. Ce nom est un clin d'œil au rapprochement entre ObjectWeb et OrientWare, consortium d'acteurs Chinois spécialisé dans le middleware.

L'accord de consortium ObjectWeb a officiellement pris fin le 31 décembre 2006 mais la base de code et les projets ont continué à exister, fournissant une solide base technologique à OW2.

Vision[modifier | modifier le code]

La mission du consortium OW2 est de développer un middleware en open source et d’animer une communauté.

OW2 revendique les valeurs d’ouverture, d’équité, de confiance, de transparence et d’indépendance.

En 2012, les initiatives portent sur les domaines tels que le SOA, l’e-gouvernement, l’informatique décisionnelle BI et le cloud computing.

Mission[modifier | modifier le code]

Le consortium fédère plus de 130 projets qui apportent des solutions alternatives aux offres propriétaires dans différents domaines :

Liste non exhaustive des projets[modifier | modifier le code]

  • Orbeon Forms
  • Enhydra (serveur d'applications Java/XML)
  • PEtALS
  • OW2 JORAM : Service de messagerie applicative JMS (bus à messages asynchrones)
  • EasyBeans : Conteneur léger EJB 3
  • JASMINe : Outil d'administration de cluster Java EE et de plateforme SOA
  • Telosys
  • Open mobile IS : Framework Java dédié au développement d'applications mobiles
  • WebLab-project

En 2009, les 10 projets plus téléchargés étaient :

Chapitre locaux[modifier | modifier le code]

  • OW2 China
  • OW2 Brasil
  • OW2 Europe
  • OW2 USA (en cours)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tribune sur Le Journal du Net intitulé "Le logiciel libre selon ObjectWeb : une logique d'écosystème"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]