OSx86

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un « hackintosh » MSI Wind, tournant sous Mac OS X v10.5 Leopard

Osx86 (mot-valise issu de OS X et x86) est un projet collaboratif de hacking ayant pour objectif de faire tourner le système d'exploitation Mac OS X sur des ordinateurs x86 non conçus par Apple. Le projet remonte à juin 2005, suite à la Worldwide Developers Conference et l'annonce d'Apple de la transition des processeurs PowerPC vers des processeurs Intel.

Les ordinateurs construits pour faire tourner ce genre de Mac OS X sont aussi appelés Hackintosh, un autre mot-valise issu des mots hack et Macintosh. La licence de logiciel d'Apple, n'autorise pas à utiliser Mac OS X sur du matériel non conçu par Apple[1]. Cependant la légalité de ce genre de vente liée est remise en cause par des sociétés telles que Psystar (qui propose des Open Computers, PC équipés d'OSX86), PearC .

L'avant OSx86[modifier | modifier le code]

À l'époque déjà, certains programmeurs chevronnés tentaient de faire fonctionner PPC sur une architecture x86. Or, cela étant très difficile (et quasi impossible même pour certains magazines spécialisés), ce projet ne s'est pas démocratisé.

Aspect juridique et objections d'Apple[modifier | modifier le code]

Apple n'autorise pas l'utilisation de Mac OS sur n'importe quel PC x86 autres que ceux pour lesquels il est développé. La société a utilisé un Trusted Platform Module, ou TPM, afin de lier Mac OS aux systèmes informatiques distribués aux développeurs après avoir annoncé son passage à puces Intel. Les Conditions Générales d'Utilisation de Mac OS X interdisent l'installation de Mac OS X sur "des ordinateurs non-labellisés Apple". Le 3 juillet 2008, Apple USA a déposé une poursuite contre Psystar Corporation pour violation de cette restriction, entre autres revendications.

Le 13 novembre 2009, la justice américaine a accueilli la requête d'Apple pour jugement sommaire et a considéré que les droits d'auteur d'Apple avaient été violés, ainsi que le Digital Millennium Copyright Act (DMCA), lorsque Psystar a installé et commercialisé le système d'exploitation Mac OS X sur des ordinateurs non-Apple.

Le 14 janvier 2009, le site Gadget Lab du magazine Wired a posté un tutoriel vidéo pour installer Mac OS X sur un netbook MSI Wind, mais il l'a enlevé suite à une plainte d'Apple.

De nombreux sites et blogs européens proposent des tutoriels pour installer Mac OS X sur différents types de PC.

Kit de transition pour développeur[modifier | modifier le code]

Les efforts visant à exécuter Mac OS X sur du matériel non Apple ont été effectués sur des fuites de copies de la préversion de Mac OS X Intel. Le 6 juin 2005, Apple a annoncé la disponibilité d'un kit de transition pour développeur. Cette trousse a été mise à la disposition des développeurs inscrits au prix de 999 $ . Les premiers patchs visaient à contourner le Trusted Platform Module (TPM), qui a été inclus sur la carte mère des kits de transition pour développeurs. Le TPM a été requis par la technologie Rosetta qui a permis à des logiciels compilés pour l'architecture PowerPC de fonctionner sur l'architecture Intel. La suppression de cette exigence a permis à Mac OS X d'être installé sur des ordinateurs non Apple.

Tiger, et les "MacIntel"[modifier | modifier le code]

L'annonce de Mac sur x86 et le don du Boot132 Apple permirent à certains de gagner la bataille. Ce fut d'abord David Eliott (alors peu connu de la scène OSx86) qui inventa le "DFE's Boot-132", en réussissant à implémenter les tables de l'EFI dans un bootloader. Cela permit les idées de "Retail". Arriva simultanément "InsanelyMac" (site aujourd'hui très connu qui est une mine d'informations avec plus de 3000 visites journalières[2]).

Au fur et à mesure du temps, d'autres bootloaders virent le jour, tels que PCEFI (par netkas à qui l'on attribue souvent par erreur l'invention de Boot-132), BootThink, Chameleon (sur lequel se base netkas. Ce projet veut rassembler les développeurs OSx86.).

Virtualisation[modifier | modifier le code]

Depuis la version 3.2.6 de VirtualBox, il est possible d'installer en tant qu'invité Mac OS X sur un hôte Windows[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Apple Inc. Software License Agreement for Mac OS X » [PDF], Apple Inc. (consulté le 16 novembre 2009)
  2. "Most users ever online was 3,680 on Oct 26 2009, 07:47 PM" [1]
  3. "VirtualBox – Mac OS X sur votre PC (Windows)" [2]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]